Saturday, April 5, 2008

Olympianisme

Hédonisme, culte obsédant du corps, événements sportifs hissés au rang d'épiphanies pour les masses, paganisme obscène d'une humanité décidée à ne jouir que d'elle-même, juvénilisme et éphébisme hissés au rang de bien suprême, jargon technocratique destiné à entretenir l'imposture intellectuelle et le mensonge, principe de plaisir systématiquement substitué au principe de réalité, invocation d'une mystérieuse Modernité adorée chaque jour, chaque heure et en toute circonstance, mythe d'une vie qui atteindrait cent ou mille ans, voire enfin délivrée de la mort, eugénisme enfin de plus en plus ouvertement revendiqué par les scientifiques ne sont que quelques-uns des traits qui semblent démontrer que les idéaux totalitaires, qui ne prisaient rien tant que les jeunes, le jargon, la modernité, les festivités païennes, le millénarisme et le mépris des "vies qui ne valent pas d'être vécues", ont sournoisement triomphé.
Jean Clair,
La Barbarie ordinaire,
Gallimard, 2000, p 113-114.

Labels: , , , , , ,

20 Comments:

Blogger Albertine said...

Oui, sans doute.
Mais...

La coincidence est drôle : je n'ai pas encore lu le livre de J. Clair, mais je podcast régulièrement l'émission "Répliques" sur FC (il n'y a rien à en déduire ;-)) et dernièrement, J. Clair et H. Obalk (dont je recommande le Andy Warhol n'est pas un grand artiste, peut-être pas décisif mais très intéressant et... savoureux, ne serait-ce que pour les "citations-cultes" de Warhol lui-même...): c'est ici.

Cela n'invalide ni n'explique bien sûr pas la position de J. Clair et les propos que tu rapportes ici, mais je crois véritablement que c'est un homme qui n'en peut plus (et, certes, peut-être y a-t-il de quoi. Cependant, je me répète : mais... ;-))...

PS : Si le lien ne fonctionne pas et que cela t'intéresse, dis-le moi, je tâcherais de trouver un autre moyen :-).

Sun Apr 06, 10:53:00 AM 2008  
Blogger Marc said...

This comment has been removed by the author.

Sun Apr 06, 11:19:00 AM 2008  
Blogger Albertine said...

Marc, tu as fait un article "Halte aux jeux" ? Où ça, où ça :-) ?

Sun Apr 06, 11:25:00 AM 2008  
Blogger Marc said...

This comment has been removed by the author.

Sun Apr 06, 11:40:00 AM 2008  
Blogger Albertine said...

Pardon M'ssieur, je le referai plus ;-) ( poser des questions idiotes...) !

Sun Apr 06, 11:47:00 AM 2008  
Blogger Albertine said...

(PS : Marc, je suis allée voir ton billet et l'échange entre vous auquel il a donné lieu - intéressant d'ailleurs : il ne s'agit pas de la même chose me semble-t-il... en ce sens que, pour le coup et pour reprendre plus au moins à ton discours en ce lieu, je ne crois vraiment vraiment pas que le "constat" de J. Clair soit ici tenu d'un point de vue "idéaliste" ou "humaniste" ("paganisme obscène d'une humanité décidée à ne jouir que d'elle-même") comme tu sembles le dire de Jacquard - que je n'ai pas lu...)

Mon Apr 07, 08:52:00 AM 2008  
Blogger Marc said...

This comment has been removed by the author.

Mon Apr 07, 10:09:00 AM 2008  
Blogger Marc said...

This comment has been removed by the author.

Mon Apr 07, 10:10:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Je suis vraiment désolé de ne pas avoir le tps de vous répondre, Albertine et Marc, alors que je comptais le faire ce matin.

Pour patienter, Marc, il faut suivre le lien donné par Alb. et écouter Clair sur Fr. Culture : ce mec est désopilant :-) En plus, il parle comme Hubert Védrine: c'est génial !
Je suis en parfait accord avec lui, du moins pour ce qu'il dit dans cette émission où même Finkielk. n'a pas pu en placer une ! Tordant, vraiment... à écouter.

Mnogo hvala, dear Albertine et rien ne presse pour Bourdieu, rassure toi :-))

Mon Apr 07, 10:37:00 AM 2008  
Blogger Marc said...

This comment has been removed by the author.

Mon Apr 07, 10:49:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Bon, Marc, je vous avais recommandé de lire J.M. Brohm, un philosophe tombé dans la socio style marxiste comme Bourdieu, que je connais - il enseigne à Montpellier - et qui ne fait pas dans la dentelle quand il s'agit de critiquer le sport. D'ailleurs, je devrais être plus sympa avec A. Jaquard, puisqu'il a gentiment préfacé un bouquin dans lequel j'ai écrit, avec mon portrait en couverture et qqs photos qui me représentent à l'intérieur: un bouquin qui m'a fait passer, pendant qqs temps, pour un véritable héros auprès d'une certaine jeunesse.

Non, Marc, votre remarque n'est pas valable puisque vous dite vous même qu'Albert aime le sport: "Anti-sport Albert Jacquard ? Certaienemnt non, ni même anti-JO d’ailleurs, mais humaniste et développant une vision critique des valeurs véhiculées par la société actuelle et le sport officiel : certainement oui." [sic]

Alors que Brohm, avec qui je suis tout à fait d'accord, dénonce un humanisme de pacotille:

"En invoquant de façon quasi mystique les « valeurs éternelles du sport », cette idéologie cherche à s’accomplir comme prophétie autoréalisatrice en réduisant le gouffre existant entre la réalité mondaine de la pratique effective du sport-spectacle capitaliste et la sphère céleste de l’« Idée sportive ». A la manière d’un impératif catégorique, elle tente d’aligner les peu reluisantes mœurs sur un idéal idolâtré dont Coubertin a été le grand prêtre. Les articles de la confession sportive - fair-play, respect de l’adversaire, trêve olympique, amitié entre les peuples, fête de la jeunesse, etc. - psalmodiés sur tous les tons se retrouvent depuis des lustres dans de fausses associations : entre le sport et la culture, le sport et la paix, le sport et la démocratie, le sport et l’émancipation des peuples, des déshérités et des femmes, le sport et le respect de l’environnement, etc."

Or, tout comme Brohm, il semblerait que Clair ne soit pas plus tendre avec cette pratique mais je n'en sait pas plus pour ce dernier parce que je n'ai pas lu "La barbarie ordinaire", mais je pense le faire bientôt.

Mon Apr 07, 04:22:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

Cependant...
Question bête, pardon : êtes-vous bien sûrs que Clair parle ici du sport ? Je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse "thématiquement" du sport dans le texte que tu mets ici en extrait Scheiro. Et... le titre est de toi, non ?

Mon Apr 07, 04:52:00 PM 2008  
Blogger Marc said...

This comment has been removed by the author.

Mon Apr 07, 05:11:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Non, ta question n'est pas bête, Albertine, puisque comme je le dis à Marc, je n'ai pas lu Clair; donc on peut se demander de quoi il parle exactement et il faudrait remettre cette citation dans son contexte avec son co-texte.

Mais il me semble que, selon ce que dit Clair ici, le sport entre bien dans la catégorie "principe de plaisir systématiquement substitué au principe de réalité" qui permet aux "idéaux totalitaires" de triompher. D'ailleurs si on se penche sur les "valeurs" qui animaient le baron de Coubertin, l'idéologie nazi n'est pas très loin. De mon côté, je ne vois dans le sport que ce genre de valeurs à la con avec abrutissement des masses à la clef.

Mon Apr 07, 05:19:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

@Scheiro : C'est vrai que l'émission m'a moi aussi beaucoup fait rire... Cela dit, je trouve que Clair y dit aussi beaucoup de bêtises (Obalk aussi d'ailleurs). Cependant, c'est aussi je crois le "tort" ou du moins les limites de ce genre d'émissions : même si ce peut être intéressant, en si peu de temps, on ne peut évidemment prétendre à un discours tout à fait "sérieux".

@Marc : Je suis vraiment ennuyée par ce que tu écris plus haut.
Sur le paganisme par exemple : le paganisme ne s'oppose pas immédiatement au "spirituel", c'est seulement d'une manière très déterminée qu'il peut se présenter ainsi. Le païen, faut-il le rappeler ?, a aussi des dieux et... une "spiritualité".
Ensuite, je crois vraiment qu'on ne peut pas, à chaque fois, tenter de faire entrer à toute force les pensées dans des catégories. "Idéaliste" pour ne prendre que ce cas, ça ne veut pas dire grand chose et, bien malin celui qui pourra, face à une pensée véritable (c'est-à-dire aussi qui démolit les alternatives toutes faites, les tort, opère sur elles de "tours de force" de telle sorte qu'elles ne signifient plus grand chose) pourra dire sérieusement et sans faire d'elle ce qu'elle n'est pas, la réduire à du toujours déjà pensé, qu'elle est "idéaliste" ou "matérialiste" ou que sais-je encore....

Mon Apr 07, 05:21:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

Oups, pardon, je poste en décalage... En fait, je n'ai pas lu non plus le livre de Clair, mais je crois tout de même savoir qu'il n'y ait pas question de sport (en tout cas, encore une fois, vraiment pas thématiquement) : le sous-titre de l"ouvrage est "Music [le peintre] à Dachau".
Ma question était donc un peu "perfide"... Pardon ;-)

Mon Apr 07, 05:23:00 PM 2008  
Blogger Marc said...

This comment has been removed by the author.

Mon Apr 07, 05:25:00 PM 2008  
Blogger Marc said...

This comment has been removed by the author.

Mon Apr 07, 05:30:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

Débat croisé, c'est de ma faute, pardonnez-moi messieurs...

Juste (et je m'éclipse ;-)) :
@Marc : Là je crois qu'il y a critique et critique. Si on entend "critique" simplement comme "dénonciation", certes - mais alors, c'est plutôt de la morale.
Sinon... et rappellons que la détermination de ce qu'est LA "critique" n'est pas un mince enjeu : depuis Kant jusqu'à Nietzsche au moins, en passant par Hegel et Marx, tous prétendent faire "la véritable critique" et le quelque peu "hétéroclite" de l'énumération suffira à montrer, je crois, qu'effectivement, il ne s'agit pas chaque fois de la même chose... Une chose est sûre pourtant, chez aucun de ceux-là la "critique" n'a de sens que par une alternative qui lui serait "extérieure" et "opposée" simplement.

@Scheiro : Oui, je ne conteste pas d'appliquer ce discours au sport, même si cela me semble donner au sport une place centrale alors qu'il n'est probablement, tel qu'on le pratique à "haut niveau" (et le fait même certes que quelque chose de tel que des sportifs "à haut niveau" existe), qu'un symptôme - peut-être paradigmatique, je ne sais pas, mais symptôme seulement quand même.

Mon Apr 07, 05:53:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

Oula ! Pardonnez-moi ! Encore moi...
Je me relis et je trouve que j'ai un peu beaucoup exagéré :
Pour la première acception de morale : j'emploie toujours morale selon une acception maximale, ça change tout de même la chose. Ensuite, je me reprends : toute dénonciation certes, n'est pas "morale" ou moralisante. Il y a bien sûr des dénonciations légitimes qui ne sont pas réductibles à des dénonciations purement "morales".

Mon Apr 07, 07:24:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home