Tuesday, April 15, 2008

Ridicules

Je suis plongé dans un contexte psycho-social auquel je dois m'adapter pour vivre. Je considère simplement que je dois connaitre au mieux ce contexte pour trouver une solution chaque fois que se pose un problème. Je n'ai pas le pouvoir de changer quoi que ce soit à mon environnement, parce que, n'ayant aucune vision eschatologique, je refuse d'agir sur le monde. Je ne fais donc rien de plus que ce qu'il est nécessaire de faire pour assurer ma subsistance à court terme. Lorsque j'observe ceux qui agissent, avec de grands projets et de grands idéaux nécessitant la mobilisation et la participation des foules, je parviens maintenant, au bout d'un demi-siècle, après avoir pas mal étudié, à deviner quels sont les mythes qui animent ces gens-là. En fonction de ces mythes et des moyens qu'ils se donnent, j'arrive à prévoir pourquoi ça marchera probablement pendant un certain temps, mais surtout pourquoi ça ne marchera pas, parce que la seconde hypothèse est toujours plus facile à déduire. Evidemment, comme je n'ai aucun don pour lire dans l'avenir, je ne peux rien affirmer catégoriquement. De plus, je n'oublie pas que le monde n'est pas organisé de manière tout à fait rationnelle, loin de là.
Mais, prévoir que les Français se feraient baiser par les Chinois, sur le question des J.O. et des fameux Droits de l'Homme, ne demandait même pas d'avoir fait Sciences Po, il suffisait de savoir lire LES journaux. Une semaine après que le bon peuple français se soit ridiculisé sur toutes les TV du monde, on sait depuis ce matin que les sportifs made in France n'auront même pas la possibilité d'accrocher un petit badge sur leurs slips portant l'inscription: "Pour un monde meilleur". C'était poutant si mignon.
Ni ruban vert, ni badge, ni "aucune manifestation tangible de quoi que ce soit pendant les manifestations sportives et pendant le défilé des cérémonies d'ouverture et de clôture". Ainsi en a décidé, lundi soir 14 avril, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), interdisant aux athlètes français de porter le badge "Pour un monde meilleur", destiné à montrer leur attachement aux droits de l'homme lors des Jeux olympiques de Pékin.
Le Monde.fr avec AFP | 15.04.08
La France est majoritairement peuplée de Marcs, de Woofs, de Cortos, c'est à dire de gens qui devraient avoir la possibilité de penser, puisqu'ils n'épuisent pas leur vie à chercher de quoi bouffer. Mais ces crétins ne pensent pas, parce qu'ils préfèrent, en échange d'un bulletin de vote, que d'autres pensent à leur place. Eux ne s'en remettent qu'à leurs affects, à leur bons sentiments pour évaluer les situations. Ils imaginent que toute l'humanité partage leur piété et leur charité chrétienne, rebaptisées depuis 1789 sous la pompeuse appellation d'"humanisme". Je me demande quel plaisir ils prennent à ramasser régulièrement des beignes et à se couvrir de honte ?

Labels: , , , , , ,

0 Comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home