Thursday, May 22, 2008

Village People

C'est vraiment l'aspect village people - je retiendrai cette très bonne métaphore, merci à Marcel, le mari d'Albertine - qui est le plus pénible à vivre et c'est ce qui inévitablement finit par se produire sur la bloggosphere, malgré le fait d'en être conscient et une certaine volonté d'éviter que se développe une telle atmosphère. Il faudrait faire régner - ce qui était assez courant quand la bloggosphere s'est crée - une discipline de fer et écarter tous les commentaires sans rapport direct avec l'objet des billets. Mais si au début, quand les premiers blogs ont commencé à se construire, les gens voulaient bien jouer le jeu et restaient dans les limites du commentaire véritable, sans déborder la thèse exposée sur le billet, par la suite ces limites ont été pulvérisées.

Quand la plèbe, la horde des lustukrus a débarqué en vagues successives sur la Toile, au début de l'été 2006, tout est devenu sujet à rigolade, puisque les gens n'ouvraient pas un blog par gout de l'écriture ou du débat, ni même de la discussion, mais simplement parce que c'était l'endroit où il fallait se trouver: "être en ligne". A partir de ce moment là, le sujet du billet n'était plus qu'un produit d'appel, un prétexte, une amorce à la communication pour la communication. Le but étant de faire le maximum de bla-bla pour se saouler de mots, de phrases, pour avoir l'ambiance bistrot, café du commerce à portée de clic. Évidement, ce genre de choses existait avant, c'était les forums "politiques" et "philosophiques". Mais il fallait disposer d'un serveur, avoir quelques notions en informatique, du temps pour développer et modérer ces forums. Avec les plate-formes blogs clés-en-mains, posséder son propre café du commerce - baptisé: philo, politique, littéraire - devenait extrêmement simple. Il suffisait ensuite de recruter les clients.

Alors, au village people, tout est devenu bon pour faire du lien, pour avoir des visites, tout est devenu prétexte à renifler le caca du voisin. On sait que pour les lustukrus, la xénophobie dans les townships vaut largement la dernière mise à jour de Firefox ou la hausse du prix des spaghetti. Voilà pourquoi certains en arrivent à tout confondre, William Shakespeare et Marc Lévy, Tariq Ramadan et Baruch de Spinoza. Et encore, à ce niveau là, on parle de conversations "savantes", celles de bloggers qui furent des gens relativement attentifs aux cours de terminale, à qui il arrive encore de lire un magazine, entre deux mangas, quand ils attendent leur tour chez le dentiste.

Bref, créer un blog c'est se plonger dans cet univers et essayer de ne pas se noyer. Mais bon, il n'y a pas que le blogging dans la vie et il faudra, qu'un de ces jours, je revienne à envisager mes journées sans penser à blogger. Voilà plus de 4 ans que ça ne s'est pas produit, sinon pour de très courtes, trop courtes périodes.

Vous n'en avez pas marre, vous aussi, de temps en temps, de cette activité stupide ? N'étiez-vous pas plus heureux avant, avant de vous lancer dans ce truc idiot ?

Labels: , , , , , , ,

42 Comments:

Blogger puuluki said...

Moi je regrette surtout de n'avoir réellement rien à dire, parce qu'en fait, je trouve que c'est aussi un support où il peut y avoir un autre type d'échange... et un support intéressant...

Thu May 22, 07:09:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

suivi par mail oublié :)

Thu May 22, 07:11:00 PM 2008  
Anonymous Tizel said...

J'ai un peu de mal à voir ton récent intérêt pour les pâtes Barilla...

A l'occasion, peut être pourras tu m'expliquer

Amicalement

Tizel

Thu May 22, 08:09:00 PM 2008  
Blogger blabla said...

Merci de faire référence au blabla Scheiro, je ne te dirais pas le fond de ma pensée car tout cela serais blablater pour rien dire et je le fais déjà sur mon blog et puis même si j'aime les causes perdu, je n'ai plus envie de me battre en ce moment.
Moi, j'aime bien le village people , c'est représentatif des masses et j'aime bien me fondre dans la foule mais je trouve dommage que tu perdes du temps à ne parler que de cela, Scheiro, tu es quelqu'un d'interessant et nos discutions a toujours été très importantes pour moi dans ma reflexion personnelle, j'espère pouvoir échanger encore sur autre chose.
Mais je crois qu'éffectivement on devrais se contenter de réagir au billet présenté seulement.
Et je réctifie Tizel les pâtes Barilla sont meilleures aux gôuts que les lustucrus :-)

Fri May 23, 09:31:00 AM 2008  
Blogger Homer said...

En effet on constate ce genre de blogging massif, notamment par le biais de plates formes skyblog où tout et n'importe quoi est bon pour etre publié. Dès lors on peut s'interesser sur l'interet du blogging? Est-ce pour le fun? Pour discuter de tout et de rien? Ou pour partager des idées et des avis? Notre récente discussion montre qu'il est possible d'écouter les positions de l'autre, et personnellement j'y trouve mon compte. Parler de sujet de fond tout en touchant l'idée qui n'est pas retranscrite par les médias : ça devient interessant. Alors, pour répondre à ta question : oui, parfois, on a envie de se relacher et de laisser tombertout ça. Mais il se crée un espace communautaire dans la blogosphère, parmi des gens qui ne se connaissent pas mais qui apprécient de se lire. Et c'estce qui fait qu'un vrai blogging se transforme en passion, en habitude, en besoin. On reconnaitra vite ceux qui s'en désinteressent, ils seront éphèmères.

Fri May 23, 10:26:00 AM 2008  
Blogger Albertine said...

Serait-ce un revirement Scheiro ?

Toi qui a su pourtant te faire si convaincant par ailleurs...

Très bonne journée pour toi Scheiro.

Fri May 23, 01:06:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Puuluki: Ce que je vais dire peut paraître assez surprenant, mais c'est pourtant ce que je ressens: moi non plus, je n'ai rien à dire ou pas grand chose, en tout cas, du moins si on entend ça comme dire quelque chose de nouveau, quelque chose de vraiment intéressant, car ça c'est assez rare. Aussi, le blogging est avant tout une manière de marquer, de signifier sa présence au monde, essayer d'ancrer un peu mieux son identité, mais aussi une sorte de compensation au fait que les échanges, dans la vie au quotidien, sont menés comme de pures routines concernant le boulot ou des questions administratives, commerciales; en somme des échanges purement utilitaires et seulement nécessaires au bien être matériel, tout ce qui touche au domaine des affects passant souvent au second plan.

@Tizel, Blabla et Homer: je suis en train de rédiger la suite des réponses, je ne vous oublie pas ;-)

@Albertine: Aucun revirement, Albertine, je me demande ce qui te fait penser à ça. Ton message est un peu laconnique et je ne sais pas ce que tu entends par "revirement", ni au sujet de quoi exactement il y aurait un "revirement". Il y a peu de chance que je passe une bonne journée avec l'idée que je serais en train de retourner ma veste. Please, précise, Albertine.

Fri May 23, 01:43:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

Oh non Scheiro ! Je n'entendais pas du tout revirement au sens où il m'aurait semblé que tu "retournais ta veste", je parlais de "revirement" en raison de l'hésitation que je croyais lire dans les dernières lignes de ce billet :

"Bref, créer un blog c'est se plonger dans cet univers et essayer de ne pas se noyer. Mais bon, il n'y a pas que le blogging dans la vie et il faudra, qu'un de ces jours, je revienne à envisager mes journées sans penser à blogger. Voilà plus de 4 ans que ça ne s'est pas produit, sinon pour de très courtes, trop courtes périodes.

Vous n'en avez pas marre, vous aussi, de temps en temps, de cette activité stupide ? N'étiez-vous pas plus heureux avant, avant de vous lancer dans ce truc idiot ?"


Pardon pour le laconique, il est vrai qu'il est souvent ambigu... Après tant de longs "discours", je m'essaie à plus de brièveté ;-)...

Fri May 23, 01:49:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Albertine: Me voilà rassuré, je me demandais si je m'étais mal exprimé. C'est vrai que l'idée de se laisser emporter par la vague de sentimentalisme pathétique, qui, sans cesse, déferle sur les rivages de la bloggosphère, me tourmente. Mais, c'était surtout une façon de donner des faux espoirs aux lustukrus qui aimeraient me voir fermer définitivement ce blog: ils me semblent très affaiblis en ce moment et je voulais leur redonner un peu de vigueur. Pur stratagème donc, même si, parfois, je t'assure que j'ai vraiment envie de jeter l'éponge, c'est à dire mon PC. Je me souviens avec émotion des qqs semaines passées sans avoir à vraiment blogger, c'était en fin d'année 2007. Je me demande comment tu ressens ce genre de choses, Albertine et si tu ne vas pas revenir bientôt. Je ne veux surtout pas influencer un possible retour, mais j'aimerais pas savoir que tu t'entêtes à ne plus vouloir blogguer.

Puuluki, ne va pas te reconnaitre si tu fais dans la brièveté ;-)

Fri May 23, 02:26:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Tizel: Je comprends que tu aies un peu de mal à suivre le concept de lustukru, surtout si tu n'as pas suivit les débats qui se sont déroulés, récemment, sur ce blog et à sa périphérie. Mon intérêt pour les Lustukrus, pourrait être mis en parallèle avec l'intérêt que Roland Barthes avait porté en son temps au Panzani. Je n'ai malheureusement pas la talent de Barthes, mais j'aimerais démontrer à certains bloggers qui se pensent d'une grande originalité qu'ils sont gouvernés par de petits mythes des mythes qu'ils alimentent en retour, sans savoir où ils vont parce qu'ils ne savent pas d'où ils viennent. Aussi, ces Lustukrus se racontent des histoires au sujet des critiques qu'ils pensent être en mesure de pouvoir formuler, alors, qu'en réalité, ils sont pris dans un discours collectif, la doxa, une sorte de "pensée" politiquement correcte qui les porte et dont ils n'arrivent pas à prendre conscience. C'est à peu près dans ce sens qu'Albertine à aussi lutté, mais depuis son blog est écrasé. C'est quelque chose qui ne se résume pas vraiment, puisque c'est qq chose de tjs en mouvement.

Fri May 23, 02:51:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Blabla: Tu te doutes bien que je n'ai pas écrit le mot "blabla" sans penser que tu y verrais un signe, mais dis toi, aussi, que Puuluki peut y voir, elle tout comme toi, un signe, puisqu'il était question de son armée de "blabla" il y a qqs jours sur son blog. Je suis très content que tu réagisses à ça, Blabla, parce cela montre à quel point le fait de se retrouver coincé, sans l'avoir choisi, au milieu d'une communauté, influence notre écriture. Sans Puuluki, qui ne voit pas les choses comme toi, Blabla, mais, surtout, si tu n'avais pas choisi de te surnommer ainsi, tu te doutes bien que j'aurais écrit "bla-bla" sans aucune arrière pensée et que je ne serais pas obligé de donner qqs explication sur ce choix en ce moment. C'est cette idée d'être happé par une communauté qui me gonfle le plus quand il s'agit de blogger mais c'est exactement pareil dans la vie de tous les jours. Même si paradoxalement, je défends le communautarisme à la mode United K. sur le plan politique. Mais c'est un point de vu long à clarifier.

Je crois que tu comprendras mieux, Blabla en lisant la réponse je ferai à Homer... dans un petit moment. Petite pause pour l'instant ;-)

Fri May 23, 03:15:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Homer: Au risque de te décevoir, mais tu ne serais pas le premier - osc, par exemple, un blogger que Tizel et toi, vous connaissez - à été le 1er à en faire les frais, je dois te dire que je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait "qu'un vrai blogging se transforme en passion, en habitude, en besoin" vient de la formation d'une communauté de bloggers, "des gens qui ne se connaissent pas mais qui apprécient de se lire". Oui, bien entendu, lorsque j'ai des retours sur les billets que je poste je suis plutôt content, sinon je le ferais en fermant l'accès au commentaires. Ce n'est donc pas ça que je critique dans le blogging tel que le pratique les français - je le précise parce que des différences de pratiques existent selon les cultures. Je critique justement le fait que les gens ont tendance à rechercher le cloisonnement en communauté qui regroupent la plupart du temps une 10zaine de bloggers actifs et qu'une fois cette petite communauté formée on reste entre-nous à papoter bien gentiment avec de tps à autre un nouveau venu pour un apport de sang neuf, et, encore de tps à autres, le départ d'un des membres du "club". Ce n'est pas mon cas parce que j'ai bloggué pendant deux ans, entre mars 2004 et début 2006 sans que personne ne commente sur ce premier blog écrit en français alors que je blogguais avec des non-francophones - trop heureux de "discuter" avec des malaysiens, des mexicains, des néo-zélandais, etc. mais ce qui ne m'empêchait pas de poster encore plus souvent que je ne le fais en ce moment. Car comme je le dis à Blabla, je trouve que rester au sein d'une communauté est néfaste quant à la rédaction des billets et influence bien trop l'écriture car ont à tendance à ne plus écrire pour soit mais à la faire pour les autres et c'est aussi néfaste à la chance qui est offerte par le Net c'est à dire avoir la chance de cheminer comme un blogger céleste (cf. Kerouac) au lieu de grenouiller dans une atmosphère qui frise le PMU du coin avec ses piliers de comptoirs, chose qui n'a rien de mal en soit, mais qui laisse peu de chance à une amélioration de la visibilité sur le monde. Aussi, je ne cherche pas atteindre des sommets vertigineux, mais j'aime bien me placer à mi-pente pour avoir le meilleure vue possible sur le paysage. Parce qu'honnêtement Homer, du fond de la salle du PMU, cet endroit qu'on partage avec les copains, on ne voit pas grand chose, et, quand on ne voit rien, on ne comprend pas tjs très bien.

Tu me diras si je fais fausse route sur les communautés et s'il y a des avantages à se regrouper que je ne perçois pas.

Fri May 23, 05:19:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

This comment has been removed by the author.

Fri May 23, 05:53:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

This comment has been removed by the author.

Fri May 23, 06:15:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Ben, moi, j'aimerais croire encore aux signes, mais là il s'agit de foi et avec la foi on entre dans un domaine qui dépasse mon entendement.
Oui, ces histoires de communautés, c'est assez irrationnel, Puuluki. Parce que d'un côté, la majorité des bloggers hurlent contre les sectes, et, d'un autre, ils aiment bien avoir des comportements quasi-sectaires. En tout cas, il ne souffrent pas d'être coupés du reste de la bloggosphere, et, généralement, le fait d'intervenir dans leurs discussions, ça les énerve, parce qu'ils ne savent pas d'où tu viens, ils ne connaissent pas tes a priori, ne savent pas sur quel ton te répondre. Alors, ils t'ignorent 99 fois sur 100, surtout si celui qu'ils considèrent comme le guru - il y a souvent un leader - ne te répond pas ou le fait seulement du bout du clavier.

Fri May 23, 08:41:00 PM 2008  
Blogger blabla said...

Scheiro,c'était de l' ironie et de l'humour quand je faisais référence à la pub que tu me fais en parlant du blabla sans le avoir, pour une fois que je voulais être drôle tu ne m'a pas comprise, je suis d' accord avec toi les cercles et les communautés réduit l'ouverture aux autres et au monde, perso je visite des tas de blogs et j'aime beaucoup parler dans d'autres langues avec des gens d'autres pays et j'aime bien faire l'effort de parler dans leur langue et c'est plutôt sympas ces échanges, on ne peut pas mettre tout le temps des liens, on le fais pour ceux que l'on aime bien lire régulièrement et c'est pratique de les avoirs sur sa plate forme mais je me balade beaucoup sur le net, j'aime bien les blogs en anglais, je recois beaucoup d'emails de l' étranger et je me rends compte que j'ai plus de correspondants étrangers que français et notamment sur flick et ils ont une approche différente du dialogue et de l'échange, peut-être dut au partage d'une même passion qui est la photo, je ne sais pas mais j'aime bien découvrir d'autres cultures.
J'ai l'impression que la photo est plus parlante et communiquante que les mots, enfin c'est l'impression que j'ai, on vous juge moins et vous aborde plus facilement.
D'ailleurs à ce propos Scheiro, j'aimerais trouver le moyen d' afficher mon blog en plusieurs langues, est ce que tu sais comment on fais ou connais tu des logiciels qui le fond, enfin si tu as des idées,je suis preneuse merci d'avance.

Fri May 23, 09:17:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Blabla: Désolé, Blabla, j'avais pensé que tu prenais ça au sérieux et comme je sais, maintenant, que tu es un peu susceptible, je restais prudent ,-) Effectivement, j'ai pu constater que tu écrivais très bien en anglais et j'ai l'impression que tu parles cette langue bien mieux que moi. Je n'ai pas trop de problèmes pour lire l'anglais et l'espagnol et le catalan, j'arrive à déchiffrer l'italien et le portugais sans trop d'efforts, mais ce n'est pas la même chose à l'écrit et ça m'attriste parce que ça me limite dans les conversations avec les anglophones et les hispanophones ou catalanophones. Je n'arrive pas à faire passer les nuances du langage à exprimer exactement ce que je pense, alors trop souvent ça reste sur le plan de la simple communication amicale et de l'échange d'informations. Les langues sont une véritable barrière sur le Web et je ne crois pas que la photo puissent faire tomber ces barrières. Parce que même pour la photo on constate que les prises de vues sont culturellement marquées et que chacun interprète les images selon des grilles de lectures qui diffèrent en fonction de la culture d'origine et même de l'origine sociale pour une même culture. Si il y a un langage de l'image il n'est donc pas aussi universel qu'on peut le penser et surtout c'est un langage qui manque vraiment de précision et qui peut aussi être trompeur, d'autant plus qu'il est presque tjs associé à du texte et que ce texte influence lui aussi l'interprétation, sans parler du cadre de l'image, son support qui dit aussi qq chose sur elle. Et puis, une chose encore, rien ne dit que le photographe ait un message à faire passer, la plupart du temps il se contente de montrer sans chercher à dire quoi que ce soit sur le sujet photographié, sans essayer de donner un point de vue particulier - je ne dit pas qu'il faut absolument que l'horizon ne soit pas horizontal pour que le point de vue soit particulier, ce que bcp de français sont tentés de penser, ou encore que l'image soit floue ou bougée, mais si on sait lire une photo on sait aussi comprendre le photographe à condition qu'il cherche à se faire entendre et se donne les moyens d'être entendu. Alors, effectivement, on peut dire, Blabla, que la photo est parlante, mais je ne crois pas qu'elle soit plus parlante que les mots comme tu le dis parce qu'il te faut des mots pour interpréter l'image et que les mots eux-mêmes sont capables d'évoquer des images, polyvoques. Une phrase est faite de signes, de symboles, tout comme l'image. Je ne sais pas si tu t'étais intéressée à ce que disait Marie-José Mondzain au cours de sa conférence qu'Albertine avait mis en vidéo sur son blog et qui pose le problème en ces termes: "il faut reprendre la définition différentielle de l'image et du visible pour construire la question du sens partagé dans l'expérience sensible ? Si le visible est déterminé par la vision, il est en effet irréductible au partage. La question qui porte sur le voir ne peut échapper à celle qui porte sur la parole elle-même. Ne faut-il pas dire alors que voir une image, c'est partager le visible par l'usage de la parole ? Voir une image, c'est déjà voir ensemble ce qui est montré à des sujets parlants."

Bon, comme c'est déjà assez long comme réponse, Blabla, je reviendrai sur la question du blog multilangue dans un moment... Hasta pronto ;-)

Sat May 24, 09:48:00 AM 2008  
Blogger blabla said...

Oui tu as raison Scheiro, merci pour cette réponse, moi je ne mets pas de texte dans mes photos, je laisse les autres les interpréter comme ils veulent, après on en discute s'ils le souhaitent.
Merci, de prendre du temps pour me répondre au sujet du blog multilangue.

Sat May 24, 11:50:00 AM 2008  
Anonymous aiguebrun photos said...

Il y a le monde et la fenêtre, certains ne voient que la fenêtre.
Allume ton ordinateur, et que voit-tu ? une réalité ?
Eteint le et regarde le, que voit-tu ? Un écran ou bien le désir de l'allumer ?
Dans la deuxième hypothèse, il est temps d'envisager une cure de désintoxication :)
Perso: oui, ca bouffe trop de temps cette machine, mais bon, c'est un luxe d'avoir du temps à perdre, non ?
Adjaya

Sat May 24, 11:57:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Tu devrais indiquer l'URL de ton site sur Flickr, Blabla. Je dis que même un simple titre peut influencer la lecture d'une image. Prend par exemple le tableau de Magritte avec pour titre: "Ceci n'est pas une pipe" et tu comprendras de quoi je veux parler. Tu ne portes pas le même regard sur une même image affichée sur le mur d'un macdo, flickr ou le magazine vogue.

Pour le blog multilangue, essaye ce site.

Mais les traducteurs automatiques ne sont pas fiables à 100%, loin de là, tu le sais. Alors pour qu'un blog soit vraiment multilingue, il faut traduire soit-même les billets, même si on se fait aider par un robot; je ne crois pas qu'il y ait d'autres solutions. Bon courage Blabla ;-)

Sat May 24, 01:36:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Adjaya: Ce n'est pas trop une question de temps dont il est question, mais plutôt une question de relation, Adjaya, puisque si ma question porte sur l'intérêt qu'il y a a blogguer, c'est surtout 'avec qui blogguer', qui pour moi soulève un problème. Construire un blog "village people", où tout est devenu bon pour faire du lien, pour avoir des visites, avec un peu de patience et un peu de savoir faire technique, c'est faisable et c'est même assez facile à élaborer. Le question c'est pourquoi faire ça, simplement maintenir des relations? Mais je reconnais que ce n'est pas une question posée de façon très explicite, elle est certainement mal formulée.

Sat May 24, 04:44:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

"Vous n'en avez pas marre, vous aussi, de temps en temps, de cette activité stupide ? N'étiez-vous pas plus heureux avant, avant de vous lancer dans ce truc idiot ?"

Non, pas pour moi, en fait.

D'autant plus que je pense que j'ai quand même appris et découvert des choses :))

Sat May 24, 05:14:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Et, puis même si "on" était plus heureux avant qu'est-ce que ça peut faire, puisqu'"on" est plus avant mais qu'"on" est maintenant et qu'entre avant et maintenant, c'est installé un blog parce qu'"on" s'était dit "ouvre un blog, tu verras, le blogging te rendra heureux".
Moi aussi, le bloggin' m'a fait découvrir plein de choses, Puuluki, surtout sur la façon dont réagissent les gens, ce qu'il leur semble important ou non, comment ils se rassemblent surtout, comment ils fonctionnent, quelles sont leurs peurs, etc. En réalité, j'ai vraiment l'impression de me promener en ville, dans une immense cité, quand je surfe d'un blog à l'autre.
Est-ce que vous avez ce type de sensations, Puuluki ?

Sat May 24, 06:01:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

non, pas exactement (mais ce serait plutôt affreux en fait), j'ai plutôt l'impression de lire ce qu'ils pensent, ou si, effectivement en fait, un peu comme d'entendre des gens, mais là, ça reste, et on a le temps de lire...

Ou bien, plutôt parfois comme des métaphores ou des pièces de théâtre (enfin, c'est un bien grand mot lol) avec un roi par exemple, et tout plein de petits sujets/vassaux qui sont à la gloire du roi

j'espère que vous n'êtes pas ironique, et que vous ne me mettez pas dans ce sac-là lol ;))
(non, mais, je ne suis pas si succeptible - enfin, c'est à espérer :))

Sat May 24, 06:06:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Ha non Puuluki, pas dans ce sac, c'est même pas envisageable parce que je devine la farouche volonté d'indépendance qui vous anime et je ne vous voit pas faire allégeance à qui que ce soit. Non, non, je trouve au contraire que vous remplissez bien votre rôle de chasseresse solitaire qui parcoure la banquise à bord de sa moto neige, une carabine en bandoulière, un iPod à la ceinture, le volume poussé à fond et Machine Gun qui passe en boucle ;-)

Sat May 24, 06:24:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

omg, il ne manque plus que "avec un air de Sarah Connor" et le portrait est on ne peut plus flatteur ... lol

(mais enfin, je n'ai même pas de iPod, j'écoute encore des cassetes ;))

Sat May 24, 06:26:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

(enfin, par rapport à la "carabine" :p)

Sat May 24, 06:28:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Un K7 walkman fera l'affaire, non? Alors un AK47 à la place de la carabine, c'est ça ?

Sat May 24, 06:36:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

bouh, non...

Sat May 24, 06:46:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Oui, je comprends, on peut se passer de toute cette panoplie et être indépendante quand même, n'est-ce pas Puuluki ?

Sat May 24, 07:53:00 PM 2008  
Anonymous aiguebrun photos said...

> scheiro
Ok, je comprend mieux ainsi, mais tu conclu quand même dans ton billet ainsi :
"Vous n'en avez pas marre, vous aussi, de temps en temps, de cette activité stupide ? N'étiez-vous pas plus heureux avant, avant de vous lancer dans ce truc idiot ?"
Mare, oui par moment, comme le mec qui vas à son boulot pour nourrir ses gosses.
Dans l'ensemble, c'est très positif pour moi, les rencontres amicales que j'ai fait sur le net ( je préfère parler de rencontres plutôt que d'amitié, le sens que je donne à ce mot demande plus d'investissement à mon sens que le simple blogging ) m'ont permis de progresser dans mon domaine. J'ai compris également que le support numérique ne fait pas tout , et qu'un travail photographique ou textuel mérite à un moment donné un autre support, tel que le papier.
C'est d'ailleurs dans ce sens que je m'oriente par mes démarches actuelles, et ce sur l'avis et conseil d'internautes rencontré par le bloging.

Sat May 24, 08:54:00 PM 2008  
Blogger Homer said...

D'accord avec toi, Scheiro, mais ne vas pas croire que je ne m'expatrie pas de la communauté qui se construit autour de mes blogs (d'ailleurs, la volonté de voir autre chose a donné naissance à BuzzWire), et je suis toujours à la recherche de bons blogs pour m'amener de la détente ou de la réflexion. J'aime lire, est-ce grave, docteur?

Sat May 24, 09:09:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

"Je me demande comment tu ressens ce genre de choses, Albertine et si tu ne vas pas revenir bientôt. Je ne veux surtout pas influencer un possible retour, mais j'aimerais pas savoir que tu t'entêtes à ne plus vouloir blogguer."

Arg, Scheiro ! Je suis encore fort indécise à vrai dire, j'ai rouvert un "carrefour", mais ne sais pas encore si je vais le maintenir ni ce que je vais en faire exactement.
Je te remercie pour ces échanges, ainsi que BBL et Puuluki - échanges qui ont été très instructifs.

Tu parles ici de "plongée" et de danger de "noyade", cela me paraît juste. Je crois qu'un blog doit aussi garder la "mesure" et que j'ai, à bien des égards et pour des raisons diverses, versé dans la "démesure" (en temps, en sur ce qui se peut et doit dire sur un blog, etc. qui mériterait peut-être d'être "déplié"). Bon, je n'en dis pas plus pour l'instant, pardon encore une fois pour le laconique, j'y reviendrai sans doute...

Très bonne soirée Scheiro !

Sat May 24, 09:24:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Adjaya: Comme je te le disais, la conclusion n'est pas bonne, j'étais trop pressé d'en finir avec ce post. Mais je ne vais pas la modifier car, dans ce cas, tes commentaires n'auraient plus bcp de sens.
A la différence d'un boulot rémunérateur, on peut laisser tomber le blogging sans prendre le risque d'affamer notre progéniture : la contrainte ne vient donc pas de là.
Je suis d'accord avec toi sur le terme "amis" certainement un peu fort pour ce qui sont des relations assez superficielles dans l'ensemble, bien que de véritables amitiés puissent naître sur la base de ces échanges, de ces interactions.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire par le support numérique ne fait pas tout et en quoi le support papier est supérieur: je vois bien la différence entre le papier et le numérique mais je ne vois pas pourquoi l'un serait supérieur à l'autre, et je me demande donc quels sont ces fameux conseils. Si tu pouvais nous en dire plus à ce sujet, Adjaya.
Au fait, n'est-ce pas frustrant de ne pas avoir de blog sur lequel on peut exprimer ses opinions, ces points de vues ?

Sun May 25, 10:29:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Je ne peux qu'encourager ton goût pour la lecture Homer, c'est le genre de chose que l'on peut pratiquer sans modération, même si c'est une pratique qui n'est pas sans risques. Je regrette seulement que les bloggers utilisent la toile avec si peu d'imagination dans l'ensemble. Même si de mon côté, je ne fais pas grand chose pour que cette situation change. C'est le manque d'émulation qui me semble le plus regrettable; l'idée de compétition détruit tout, ou bcp de chose; elle chauffe les egos à blanc et il devient impossible de "collaborer" dans le sens où chacun porterait un regard objectif sur le travail de l'autre; un regard qui justement pousse à la réflexion, demande d'aller plus loin que là où nous en sommes, de ne pas nous arrêter en chemin, parce que la mort arrivera bien assez tôt pour mettre un frein à tout ça.
Bon Dimanche, Homer ;-)

Sun May 25, 10:46:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Albertine: Je bois un café, et je rendrai le clavier ensuite...

Sun May 25, 10:48:00 AM 2008  
Blogger puuluki said...

Un signe! Un signe!

Non, je rigole, mais c'est marrant que vous utilisiez le mot "émulation", parce que j'y ai pensé hier soir en fait (enfin, bon, évidemment, je ne dois pas être la seule personne au monde à penser à "émulation" ;))

(je pensais en fait, à "sane intelligence emulation" (pour tout dire)... lol

(j'ai pensé à en faire un post de blog, mais finalement non, c'aurait été vraiment trop puant "genre, ouais, moi, dans la vie ce qui m'intéresse c'est ça" lol - et qu'en plus ce n'aurait sans doute pas été très honnête, si jamais j'ai, en réalité, un esprit de compétition particulièrement développé...:p)

Sinon, c'est effectivement, un "concept" qui me plait assez bien :))

(et le jeu du sonnet, par exemple, m'a semblé être quelque chose qui allait dans ce sens-là, pas de compétition, un plaisir de découvrir les trucs des autres - etc. Et qu'en plus, c'était amusant! AH! :))

Sun May 25, 11:12:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Haaaa, le retour du signe est de très bonne augure, Puuluki.
Sur l'émulation il faut lire B. Stiegler, un copain de notre copain Ulysse. C'est pa idiot ce qu'il raconte, Bernard... pas Ulysse, parce que Ulysse, il est sûrement resté coincé qq part avec Calypso parce qu'on ne le voit pas beaucoup pagayer dans le secteur en ce moment.

Sun May 25, 01:21:00 PM 2008  
Anonymous adjaya said...

> scheiro
Ok, j'insiste pas sur ta conclusion !
le boulot, c'est plus une boutade qu'autre chose :)
Pour le support numérique, à moi de mieux m'expliquer : je n'est pas voulu dire une supériorité quelconque d'un support plutôt qu'un autre, simplement une destination différente, et certainement complémentaire. Ce que je ressent aujourd'hui, pour la photo tout du moins, c'est que c'est dommage de me limiter à internet, certains contacts que j'ai eu par mail ont fait une demande dans ce sens, ainsi que des personnes que je côtoie dans ma vie. ce n'est pas forcement le même public non plus, et même si la photo n'est qu'une source de revenu très marginale pour l'instant, je ne refuse pas l'idée de vivre de ce que j'aime faire, sans me prendre la grosse tête toutefois.
Avoir un blog pour laisser parler ses opinions, oui, je suis souvent tenté de le faire, mais objectivement, je n'ai pas le temps à y consacrer. je reconnais que je me contente parfois d'intervenir dans des discutions sur l'espace des autres blogeurs, quand ca m'interpelle.

Sun May 25, 05:26:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Je te souhaite de réussir et de bien t'accrocher à ce travail photographique, Adjaya, car pour avoir connu qqs photographes professionnels, je sais à quel point c'est un métier difficile. Tu as l'intention de vendre des cartes postales du Lubéron, c'est ça ?

Sun May 25, 11:50:00 PM 2008  
Blogger blabla said...

Je mets un titre ou une légende, bien sûr mais je n'écris pas dessus la photo, c'est celà que je voulais dire, l' url de flick, non je n'ai pas envie de l' inscrire, je préfère rester anonyme, cela évite la polémique ou les conflits, mes correspondants sont plutôt très abordables et acceuillants comme cela, cela me suffit, il n'y a pas d'affect juste un échange de conseils, d' impressions entre amateurs et professionnels, je préfère m'en tenir là et il y a beaucoup d' indulgence sans préjugés.
Merci pour l'info pour le blog Multilangue.

Mon May 26, 12:16:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Oui, je comprends tes réticences à donner l'URL de Flick, Blabla.
J'espère que l'info sera utile, je passerai voir ce que ça donne.

Mon May 26, 10:42:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home