Sunday, June 1, 2008

Complexité

Pourquoi la philosophie est-elle aussi compliquée? Elle devrait pourtant être tout à fait simple. La philosophie défait dans notre pensée les noeuds que nous y avons introduits de façon insensée; mais c'est pour cela qu'il lui faut accomplir des mouvements aussi compliqués que le sont ces noeuds. La complexité de la philosophie n'est pas celle de sa matière mais celle des nodosités de notre pensée.

Ludwig Wittgenstein, Remarques philosophiques, I,#2.

Labels: , ,

18 Comments:

Blogger Albertine said...

Belle citation ! Qui se discute certes, pour autant et dans la même mesure que la détermination wittgensteinienne de la philosophie se discute (en l'occurence, en cela qu'il n'est pas dit que les "nodosités de notre pensée" soient seulement et d'abord celles de notre pensée... Question compliquée, je ne m'y lancerai pas ici !), mais belle citation, merci Scheiro :-) !

Mon Jun 02, 07:38:00 AM 2008  
Blogger Monsieur H said...

Est ce que je me trompe en disant que le philosophe est un personnage simple et simplisque, et que la philosophie est par essence simplificatrice ? La philosophie prend tous les thèmes de la vie pour réfléchir dessus ? Or comment réfléchir à l'économie sans être économiste soi même ? Comment réfléchi à l'humain sans être à la fois sociologue anthropologue ethnologue et biologiste de très haut niveau ? Comment réfléchir sur l'Histoire sans être historien expert de toutes les période ? On peut toujours se fier aux résumés des experts, aux vulgarisateurs, à condition d'accepter que sa propre science soit... vulgarisée.

Mon Jun 02, 03:35:00 PM 2008  
Blogger BBL said...

Comment réfléchir à des thèmes étudiés par d'autres disciplines ?? Ben selon sa propre approche, ses propres méthodes non ? Ce pourquoi le point de vue d'un historien et celui d'un philosophe sur un même thème n'ont pas la même portée : je veux dire, ils ne visent peut-être pas exactement la même chose, et surtout, pas de la même façon.
Par ailleurs je ne pense pas qu'il soit question de vulgarisation dans cette citation, du moins ce n'est pas ma première impression ??

Mon Jun 02, 06:01:00 PM 2008  
Blogger Astrale said...

A mon (humble) avis, ce n'est pas la philosophie qui est compliquée, c'est le langage que l'on utilise pour manier les concepts, de même le langage psychanalytique a sa propre complexité. Il faut s'accoutumer à ceux ci pour espérer entrevoir une compréhension.
Isn't it?

Mon Jun 02, 09:51:00 PM 2008  
Blogger BBL said...

Oui Astrale, peut-être même que plus que le langage, c'est le sens qui est complexe. Je réitère en fait ici l'interprétation que j'ai tenté chez Albertine, dans une discussion avec Marc : le Réel est peut-être simple en lui-même, mais les chemins du sens sont parfois tortueux. Or l'homme vit dans un univers de sens, et non dans le réel brut. Au final, c'est donc l'homme qui est complexe :-)
En même temps, si Dieu ne lui avait pas interdit l'arbre de la Connaissance, tout aurait sans doute été beaucoup plus simple : nous aurions pu être serpents par exemple :-) Et nous serions alors dans le monde "comme l'eau dans l'eau" selon l'expression de Bataille.

Mon Jun 02, 10:11:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@H: Il me semble que l'erreur la plus courante est de penser qu'un domaine scientifique dirait le VRAI et que si l'on juxtaposait, ou plutôt imbriquait les différents domaines de la science les uns dans les autres on obtiendrait le VRAI de VRAI. Mais c'est faux, la science est avant tout un savant bricolage et chacune a ses outils, ses méthodes, ses présupposés... Certaines empruntent à d'autres et de nouvelles constructions sont échafaudées. Sur un même objet les points de vue différents avec pour visées un même horizon s'approcher du VRAI qui comme tout horizon ne fait que reculer. La philosophie peut donner son point de vue sur l'histoire sans faire d'histoire... sinon en faisant de l'histoire comme un historien elle ne ferait plus de la philo mais seulement de l'histoire, n'est-ce pas Mister H ?

Mon Jun 02, 10:13:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Albertine: Non, Albertine, je ne me lancerai pas dans le commentaire de cette citation , car, comme tu l'as bien compris, c'est simplement pour la beauté poétique de ce passage que je l'ai mis en ligne. C'est l'image d'un réseau, une toile d'araignée non symétrique qui se forme dans mon esprit quand je lis ces qqs mots de Wittgenstein... une pensée rhizomique peut-être...

Mon Jun 02, 10:15:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Astrale: Astrale, je vais te faire à peu près la même réponse qu'à Monsieur H: si on utilisait le langages des marchands d'aspirateurs pour faire de la philo on serait en train de faire du commerce, rien de plus. Oui, ça serait accessible au plus grand nombre, mais ça ne serait plus de la philo. Essaye de te passer de tes tables de multiplication pour faire de l'algèbre ;-))

Mon Jun 02, 10:16:00 PM 2008  
Blogger Astrale said...

Scheiro: nous sommes entièrement d'accord, donc. ceci étant, j'ai eu personnellement moins de mal avec le langage psychanalytique que philosophique. Question d'ouverture?
BBL, je suis d'accord pour dire avec toi, que les chemins du sens sont tortueux...quand on essaie de dénouer l'écheveau. la clé de la compréhension de "l'âme"humaine réside dans le décryptage de ces méandres. Mais il est nécessaire de s'appuyer aussi sur son ressenti. Incontournable.

Tue Jun 03, 08:32:00 AM 2008  
Blogger BBL said...

Oui Astrale, tu es peut-être plus ouverte à la psychanalyse qu'à la philosophie. Mais les deux discours, correctement tenus, demandent beaucoup de temps et de "pratique" pour pouvoir livrer véritablement leur sens. Le ressenti n'est nécessaire pour comprendre un discours que dans la mesure où il nous faut aussi passer par des représentations, des images mentales, dont la constitution relève en partie d'un vécu subjectif : ici effectivement le vécu peut permettre de réaliser plus profondément le sens des discours. Mais on ne peut en rester là, car c'est bien du côté du sens partagé (qui n'est pas à confondre avec le simple sens commun), c'est à dire du côté du sens objectif (en tant qu'il se soutient de structures et de lois universelles, auxquelles il est nécessaire de se tenir) qu'il faut chercher la clef de compréhension de ces discours. Et bien souvent cette compréhension, ce chemin vers la connaissance, exige aussi que nous sortions un peu de nous-mêmes. Je ne sais pas si je suis bien claire là ?

Tue Jun 03, 10:27:00 AM 2008  
Blogger BBL said...

Sans compter que finalement ce qui me semble être dit dans cette citation, c'est que lorsque nous pensons mal, nous faisons des noeuds dans notre pensée, noeuds que précisément la philosophie s'attache à dénouer. Sa tâche étant donc d'autant plus complexe que ces noeuds sont importants et serrés (ou fermés si tu préfères).

Tue Jun 03, 10:37:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Tu veux dire que quelqu'un de borné aura moins de mal à saisir les concepts de la psychanalyse que ceux de la philo, Astrale ? Je ne sais pas, mais je ne crois pas. Parce que la psychanalyse et la philosophie travaillent toutes deux dans le champs du langage, du logos, de la pensée. Aussi, il me semble - je ne suis pas expert - qu'elles ont en commun de nombreux champs d'investigations. Mais surtout, je ne crois pas qu'on puisse être + ou - ouvert ou fermé et qu'une discipline soit un système clos sur lui-même puisque toute discipline est traversée par les discours d'autres champs disciplinaires et qu'un discipline "fermée" serait de facto une discipline morte.

Tue Jun 03, 11:18:00 AM 2008  
Blogger Astrale said...

Scheiro, non je n'oppose pas philosophie et psychanalyse. Ce sont deux manières d'aborder la compréhension de lHomme, pour faire succinct. J'ai un penchant plus affirmé pour la psychanalyse, notamment freudienne. BBL, oui je comprends, enfin je pense, comprendre ce que tu veux dire. J'ajouterais que nous ne pouvons nous défaire de ce que nous sommes vraiment, donc il est important de faire un peu le "ménage" chez soi avant de pouvoir s'interesser aux autres; et un ménage régulier...:-) mais cela tu en as connaissance je suppose. C'est, si j'ai bien compris, ce que tu dis quand tu parles de "sortir de soi". Je te rejoins.

Tue Jun 03, 02:09:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Je n'ai rien compris à ton histoire de "ménage" Astrale, je suppose qu'il faut que j'aille lire ton blog pour en savoir plus parce que tu n'es pas très explicite. Pas plus que pour cette affaire de "sortir de soi" que tu as du prendre comme une injonction à sortit de tes gonds, non? Car je ne comprends surtout pas pourquoi tu es allée chercher des crosses à Albertine.

Tue Jun 03, 04:26:00 PM 2008  
Blogger Astrale said...

Je ne pensais pas que reconnaitre à Albertine le fait d'être hargneuse, ce qu'elle ne cesse de "revendiquer", serait pris comme une insulte.
Je la sens bien écorchée...
Qui ne "porte pas sa croix", d'ailleurs? Enfin, bon, moi chuis bête, alors...ça vole très haut tout ça....CQFD.
Pour ce qui est de mon histoire de ménage, je te l'expliquerai...un peu plus tard.(mais tu peux aussi demander à BBL, je suis sure qu'elle sait)

Tue Jun 03, 10:15:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Astrale, je ne partage pas du tout ton point de vue. Je suis même extrêmement surpris que tu puisses voir Albertine sous les traits d'une jeune femme hargneuse alors que je la vois comme une personne calme et réfléchie. Elle a discuté, des semaines, avec ton protégée Laurent en faisant preuve d'une une patience exemplaire, ceci pour tenter de faire lui comprendre, très poliment, que ce son discours à la con ne peut pas tenir la route. Cet abruti qui ne cherche qu'à se donner de l'importance et qui, en définitive, n'est pas en mesure de comprendre quoi que ce soit n'a pas cessé de l'emmerder et l'a insulté ouvertement.

Albertine s'est parfaitement défendue et c'est sûrement ce qui te fait dire qu'elle est hargneuse. Elle n'a jamais revendiqué le fait de se montrer tranchante - elle y étais obligée - et surtout hargneuse, il n'en a jamais été question - mais tu as peut-être la preuve de ce que tu avances, Astrale.

Si tu la sens "bien écorchée", c'est peut-être parce que ce fils de pute de Laurent n'a pas cessé de l'emmerder, et, vu ton avant dernier billet, il faut croire qu'il mérite ton soutien et tes félicitations.

Il y a un point sur lequel je suis d'accord avec toi, Astrale, c'est qu'effectivement tu es bête. Je t'ai demandé par mail, dans la soirée, d'essayer de te calmer, je vois, ce soir, que tu es prête à encore foutre la merde, en accusant Albertine de façon calomnieuse, comme tu l'avais fait chez Flybird en m'accusant de jalousie. J'avais passé l'éponge sur cette affaire qui avait passablement terni notre relation.
Tu remets ça de manière publique, alors que tu avais l'occasion de t'expliquer gentiment par mail ce que tu n'as tjs pas fait à l'heure ou je te réponds, ici.

Je n'ai pas besoin de tes explications, Astrale, ça ne sera pas nécessaire. N'oublie pas de couper les liens vers mes blogs quand tu feras le ménage. Ces histoires à la con, qui durent depuis bcp trop longtemps, ne m'amusent plus du tout; elles ne m'ont d'ailleurs jamais amusé, même si j'ai souvent essayé de les considérer sous cet angle, d'y échapper par l'ironie.

Mais là, c'est bon... du balais !

Tue Jun 03, 11:37:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Laurent ton seul et unique but est de faire parler de toi sur la bloggosphere par tous les moyens, seulement tu n'as même pas l'astuce d'une Britney Spire ou d'une écervelée dans le genre. Tu devrais contacter Charles, un de mes potes sur Buzznet, il te donnera qqs conseils pour réussir avec les filles et il t'aidera à changer ton look de midinette "fleur bleue".
Bon, je suis désolé Lolo, mais comme tu le sais - tu as déjà été prévenu - tes "messages" prennent la direction de la poubelle, leur place naturelle... sans même un droit de réponse parce que tu es vraiment trop con; ce qui fait que je ne t'accorde même pas le minimum ... bye bye ...

Wed Jun 04, 11:38:00 AM 2008  
Blogger BBL said...

Juste pour vérification

Sat Aug 23, 01:10:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home