Thursday, July 24, 2008

La fin du Monde

Yves Deligne wrote:
Bonsoir, j'aimerais savoir comment me désabonner du Monde en ligne. Je n'ai pas trouvé la procédure dans la FAC.
Merci de bien vouloir m'indiquer la marche à suivre.
Cordialement.
Yves Deligné

Service Client Lemonde.fr wrote:
Bonjour

Vous souhaitez vous désabonner mais avez-vous vraiment fait le tour de tous les avantages qui vous sont réservés ?
Découvrez-les à l'adresse http://www.lemonde.fr/web/teaser/1,22-0,1-0,0.html

- Vous pouvez rediriger et/ou suspendre la réception de vos newsletters dans la rubrique "Vos Préférences" http://www.lemonde.fr/ep.

- Si vous souhaitez résilier votre abonnement au Monde.fr, merci de nous le confirmer en nous indiquant l'adresse e-mail correspondant à votre abonnement. Par ailleurs, nous souhaiterions connaître vos motivations. En effet nous nous efforçons d'adapter régulièrement nos contenus et services à vos remarques.

Nous restons à votre disposition pour toutes vos questions.

Cordialement.
L'équipe du Monde.fr

Yves Deligne wrote:
Bonsoir

Je vous demande de résilier mon abonnement au quotidien Le Monde.
Je suis inscrit sous l'adresse e-mail suivante : xxxxxx@gmail.com

Je pense que Le Monde fait fausse route dans sa tentative de séduction d'un lectorat plus large en s'engageant encore plus dans le divertissement, tel que le sport, le multimédia, et ce genre de choses distrayantes. La rédaction est bien moins exigeante que par le passé sur le plan des analyses socio-politiques, sur la qualité de l'investigation, très décevante aussi par le faible intérêt consacrée à la Culture - Le Monde des Livres en particulier. En tout cas, c'est une route que Le Monde poursuivra sans mon très modeste soutient financier. Mais, si ça peut consoler les journalistes, les 6 € d'abonnement ne seront pas transférés vers un autre quotidien fr., puisque je ne vois aucun journal dans ce pays qui vaille qu'on s'y abonne, pas même pour 10 cents par mois.

Cordialement,
Yves Deligné


Voici plusieurs mois que j'y pensais sans passer à l'acte, mais, ce soir, à 22h41, j'expédiai la demande d'une résiliation d'un abonnement qui durait depuis 6 ou 7 ans. Je me souviens avoir soutenu ce journal contre le brûlot de Pierre Péan et Philippe Cohen, en seconde année de DEUG dans un long exposé de fin d'année. Mais à l'époque, j'étais moins bien informé sur les pratiques journalistiques que je ne le suis, aujourd'hui, 5 ans plus tard. Péan et Cohen étaient dans le vrai, et la situation du quotidien s'est encore dégradée. Ce journal est tombé si bas que, même par charité, il devenu impossible de le soutenir.

Bye bye, Le Monde !

Labels: , ,

7 Comments:

Blogger Monsieur H said...

Donc, plus rien à lire ?

Fri Jul 25, 07:41:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Je m'étais abonné au Monde simplement pour avoir accès aux archives - 25 articles par mois - mais ces derniers temps je n'ai presque plus eu recours à ces archives et mon intérêt pour l'info, l'événementiel, s'est un peu émoussé.

Ne plus être abonné au Monde, Monsieur H, ne changera donc pas grand chose, et si jamais je "ratais" un article il sera tjs possible de l'acheter à l'unité.

D'ailleurs, cet abonnement m'aura permis de mesurer la lente déchéance dans laquelle s'est enfoncé Le quotidien "de référence" en comparant, sur des thèmes similaires, la qualité des papiers à la fin des années 80, début des 90's, avec ce qui est rédigé aujourd'hui - on a accès au archive à partir de 1987.

Je ferais une critique du Monde sur Knol dès que j'aurais un moment à perdre ;-)

Fri Jul 25, 08:27:00 PM 2008  
Blogger Monsieur H said...

Ca tombe à un moment bizarre ton histoire parce qu'en ce moment j'achète justement le monde tous les jours.
A vrai dire je suis, comme toi si je comprends bien, très lassé par "l'actu"/"l'info" qui sont à mon sens des concepts très racoleurs inventés et nourris par des illettrés.
Comme toi je constate également une certaine dégénérescence du journalisme français. Je pense qu'on a de plus en plus de journalistes qui n'ont rien lu de leur vie, à part d'autres journalistes, d'où que la chose devient de plus en plus superficielle. Et qu'on nous prend de plus en plus pour des cons. Ils ressassent tous des clichés, des expressions toutes faites, des lieux communs et des banalités bien éloignées de ma définition du journalisme.
Et pourtant... J'ai quand même envie de lire Le Monde qui a peut être les mêmes défauts que les autres, mais qui a cependant cet avantage de ne pas savoir vraiment ce qu'on va lire à l'intérieur comme dans le cas de la presse bas de gamme événementielle et/ou la presse d'une façon ou d'une autre politisée...

Fri Jul 25, 09:13:00 PM 2008  
Blogger Monsieur H said...

J'ajoute : je commence VRAIMENT à m'y perdre parmi tous tes blogs ;)

Fri Jul 25, 10:20:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Le Monde reste en probablement le quotidien le plus "valable" du paysage journalistique français, parce que ses journalistes bénéficient encore du prestige de ce titre et des réseaux de renseignements, d'informateurs mis en place au lendemain de la seconde guerre mondiale. Mais, je crois que la politique de Colombani, qui à voulu en faire un journal plus attractif, moins "austère", n'a pas vraiment payé. C'est un journal politisé, Hugo, mais avec encore un petit soucis d'objectivité, bien que... très petit. Mais c'est surtout la qualité qui a baissé parce que je suppose que ce journal n'a pas eu les moyens financiers de réaliser l'ambitieuse politique commerciale de Colombani, son ancien directeur. A mon avis, cela a grandement joué sur son contenu - avoir de nombreux correspondants permanents, faire de longues enquêtes, bien payer les journalistes les plus compétents, etc. coûte cher, alors que Le Monde ne tient plus la route financièrement depuis trop longtemps déjà. Il est très rare qu'un article dépasse les 1200 mots aujourd'hui, alors, qu'il y a une 20aine d'années, on trouvait assez souvent des articles de 3000 mots et plus - bien entendu je ne parle pas de remplissage, mais des enquêtes et analyses bien plus poussées, et ceci, pas sur la montée en danseuse d'un col dans les Alpes par un sportif en tutu jaune ou le coup de boule de Zidane.

La presse fr. se porte très mal, principalement à cause du déficit de lecteurs. Je sais qu'en résiliant mon abonnement, ça n'améliorera pas les choses puisque chaque lecteur perdu aggrave la situation. Mais, c'est ainsi, car il m'est aussi difficile de ne pas sanctionner ce que j'estime comme de la médiocrité. Se désabonner, c'est faire savoir son réel mécontentement ou du moins, je l'imagine comme ça. Au moment du bilan, la chute des abonnements est peut-être prise en compte par les journalistes, mais, en vérité, je ne sais pas trop comment elle est interprétée. Il se disent peut-être un Scheiro de perdu 10 Hugo de retrouvé ;-))

Pour le suivit de mes blogs, ne t'inquiète pas, moi-même je ne sais plus trop où j'en suis tellement j'ai ouvert d'espaces sur la Toile, au cours du temps....

Sat Jul 26, 11:36:00 PM 2008  
Blogger Monsieur H said...

"Ils se disent peut-être un Scheiro de perdu 10 Hugo de retrouvé" : ne croit pas que c'est la ligne éditoriale ou leur promotion ou quoi que ce soit qui me séduise. C'est juste qu'il n'y a que là dedans que j'espère encore trouver des choses qui vaillent la peine d'être lues... Autrement, je lis un peu la presse étrangère.

Fri Aug 01, 08:12:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Moi aussi Monsieur, depuis que j'ai accès au WWW je suis de près la presse étrangère parce qu'on en a vraiment pour son argent si on arrive, comme moi, a décrypter 2 ou 3 mots d'Anglais :-)

Sat Aug 02, 03:39:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home