Saturday, August 30, 2008

Sans Titre

untitle

Labels:

Friday, August 29, 2008

Vaches en couleur

Il n'existe aucun lieu au monde où toutes les vaches sont noires, et leur conférer à toutes la même couleur s'appelle du racisme.
Umberto Eco, A reculons comme une écrevisse, Grasset, p.377

Labels: , , ,

Sarah et la banquise

Twenty-four years before making history as the first woman on a Republican presidential ticket, Alaska Governor Sarah Palin came in second place at the Miss Alaska pageant in 1984.

John McCain picked her as his surprise choice for running mate today.

Labels: ,

Wednesday, August 27, 2008

Le postier

Besancenot, le petit postier sans moustache :

"Ce qu'il faudrait, c'est une bonne vieille révolution"

"Il y a du grabuge en perspective parce que le capitalisme et les capitalistes français sont en train de craquer."

"Cette fois, la crise capitaliste est sérieuse, profonde, grave. La plus grave depuis les années 50. Il y a suraccumulation de capital, surproduction."

"Pour nous autres, révolutionnaires, les conditions sont réunies pour l'action."

----------------------------


Je n'ai peut-être pas donné suffisamment de place au discours du petit facteur sans moustache, hier. C'est dommage parce que ça mérite d'être lu. Aussi, je rajoute ce soir - Jeudi 28, à 10:30 PM - quelques phrases que le mignon petit joufflu a prononcé lors d'un meeting tenu dans le cadre des universités d'été de la Ligue communiste révolutionnaire.

"Il faut que vous disiez partout, et à tous, que l'année qui vient sera une année de crise profonde. Mais que le NPA sera là, aux côtés de ceux qui subiront cette crise de plein fouet."

"Je ne sais pas si la rentrée sociale sera chaude, cela ne se décrète pas. Mais ce dont je suis sûr, c'est que ça pètera dans un mois, dans un an, d'ici 2012 en tous les cas. On fera tout pour cela, et le NPA sera là !"

"Les quatre années à venir ne seront pas un long fleuve tranquille, croyez-moi"

Labels: , ,

Le Post

Ce soir, j'ai ouvert un compte sur Le Post, un site dont Wikipedia dit que c'est une véritable poubelle, et c'est vrai !

Alimenté par des journalistes, mais aussi par des internautes, le site est totalement gratuit. Les "posts" des internautes diffusés en "une" sont tout de même sélectionnés par la rédaction. Chaque internaute est toutefois libre de publier ce qu'il souhaite sur sa page personnelle.

Je ne savais pas où je posais les pieds puisque je ne m'étais jamais intéressé à cette publication à l'époque, encore récente, où j'étais abonné au Monde.

Je suppose que les dirigeants du Monde Interactif, filiale du Monde et de Lagardère, qui a lancé ce site le 11 septembre 2007, doivent être fiers du résultat obtenu.

Si, comme moi, vous n'avez encore jamais croisé ce site, n'hésitez pas à le survoler, ça donne une très bonne image, conforme à la réalité, en tout cas, de la société dans laquelle nous vivons.

Franchement, j'ai l'impression de vivre sous le plus grand chapiteau hexagonal du monde. Ce pays est véritablement un cirque aux représentations permanentes.

Labels: , , , , , ,

Monday, August 25, 2008

Be Back Later

BBL, mon ange, que j'incitais à twitter, a préféré ouvrir un blog. Pourtant, récemment encore, elle ne voulait pas avoir vraiment affaire avec cette activité; jusqu'à maintenant, elle s'était contentée de laisser quelques commentaires de-ci de-là. Mais hier, elle a franchi le pas et, aujourd'hui, en début d'après midi, elle a publié son second billet - le tout premier est une annonce sous forme d'image - où elle met en question "l'omniprésence d'un Imaginaire social ultra-redondant, ou encore la sur-imposition de l'Identitaire et des re-présentations sociales stéréotypées, l'infinie répétition du Même où trouvent désormais à se réassurer en permanence nos con-citoyens".
Vous êtes donc chaleureusement invités à laisser vos remarques, critiques, commentaires et encouragements sous la série de textes qui débute sur Be Back Later.
Longue vie à ce nouveau blog !

Labels: , , , ,

Un pont


Labels: ,

Sunday, August 24, 2008

Lecteur ...

Lecteur, si ta vie n'est pas un roman, une fiction divine, un rêve d'éternité alors laisse ces pages, ne me lis pas plus avant. Car je te serai indigeste, et il te faudra me vomir sans profit ni pour toi ni pour moi.
Miguel de Unamuno (1864-1936)

Labels: , ,

Optimistes

Selon une enquête réalisée par l'IFOP, seuls 33 % des Français se disent "optimistes" quant à leur avenir, soit une baisse de 20 points par rapport à une enquête similaire conduite en décembre 2007.

Encore une fois, je suis obligé de me classer parmi la minorité. Et vous ?

Labels: , , ,

Friday, August 22, 2008

Stupide Idée

L'idée de commenter l'actualité est, selon moi, une idée stupide. Les journalistes sont formés pour ça. C'est d'ailleurs pour ça que la plupart ne sont pas sur le terrain, ne se lancent dans aucune investigation, ne pratiquent même pas les interviews d'hommes politiques, de chefs d'entreprises, de commissaires de police, d'experts en biochimie ou d'artistes peintres. Ces journalistes d'opinion sont des athlètes très bien entraînés à la fabrication de ce type de discours, imbattables quand il s'agit de commenter les matériaux glanés par les stagiaires des agences de presse qui, eux, sont en première ligne. Les journalistes de comptoirs font des prouesses afin de colporter les rumeurs qui courent d'une rédaction à l'autre. Dans le microcosme que forme cette profession, on imagine facilement l'effervescence d'idées, d'hypothèses, de postulats, de préjugés, de théories, de supputations qui agitent les cervelles de ces producteurs de nouvelles, ces créateurs d'informations.

Avec eux, la mort au combat de 10 soldats peut devenir quelque chose qui surpasse en bla-bla-bla toutes les guerres du monde, alors qu'auparavant, pas une ligne n'avait fait allusion à ces militaires partis dans un pays que les journalistes en question ne peuvent situer qu'avec l'aide de Wikipedia. Dans ce débordement, ce délire, cette explosion de commentaires, tout peut-être dit et plus rien ne tient la route, puisque sachant mieux baratiner que le concurrent de la rédaction d'à côté, aucun n'hésite à contredire l'autre. Et, surtout, chacun invente un scénario, quelque chose qu'il pense plausible, comme ce qui suit : "En Afghanistan, les soldats français poursuivent leur mission. Avec, dans la tête, les visages des amis disparus ou blessés et, peut-être encore davantage, la peur au ventre." [Le Parisien]

Une chose est certaine : les journalistes français sont des cadors quand il s'agit de faire pleurer en coeur les Lustukrus. Mais on ne les entend presque pas quand ces mêmes militaires déconnent au Rwanda, en Bosnie ou en Côte d'Ivoire. Et, bien entendu, dans ces cas là, les Lustukrus ne bronchent pas non-plus.

Ha, le Cinquième Pouvoir ! Minable petit rejeton des quatre Pouvoirs qui le précèdent. Et ces Lustukrus pleurnicheurs, quelle engeance !

Labels: , , , ,

Thursday, August 21, 2008

Bâtiment N.7 du W.T.C.

L'effondrement du bâtiment N.7 du World Trade Center le 11 septembre 2001 est dû à des incendies qui s'y sont déclarés après que les tours jumelles eurent été touchées par les attentats, a annoncé jeudi l'Institut américain de surveillance des normes techniques.

Cet immeuble de 47 étages situé à proximité immédiate des tours 1 et 2 du WTC a été soumis à des feux successifs qui ont ravagé près de 10 de ses étages pendant sept heures d'affilée, et les extincteurs à eau n'ont pas fonctionné, ce qui a provoqué la fusion de structures portantes centrales et l'effondrement, a conclu le National Institute of Standards and Technology (NIST) au terme de trois ans d'enquête, dans un rapport posté sur son site internet. [Suite AFP]

Les conspirationnistes vont peut-être définitivement nous les lâcher à ce sujet. Heureusement, ça fait déjà un bon moment que la mode du je - suis - au - courant - de - choses - que - vous - n'imaginez - pas est passée. Depuis que le baril de pétrole a commencé à flamber et depuis que les Lustukrus se font réellement du soucis pour leur pouvoir d'achat, le W.T.C. a disparu de la surface des blogs.

Deuxième bonne nouvelle, donc, après la libération de la Betancourt : c'est le genre de choses qui ne sera plus rabâché à tout bout de champ par de calamiteux bloggers en mal de sensations .

Labels: , , ,

Wednesday, August 20, 2008

Vengeance

Durant des mois je lus et je relus les trente-trois livres alignés sur ma table. Je soulignais des mots, des phrases, sur le papier jauni. Je pris des notes dans des carnets, sur des bouts de papier. Je me rendis dans des bibliothèques où les employés lançaient aux lecteurs des regards qui signifiaient : "Que venez-vous donc fiche ici ?"
Comme beaucoup d'hommes brisées qui, à une certaine époque, se sont lancés avec ardeur dans le tourbillon qu'on appelle la vie, et qui n'y trouvent pas ce qu'ils ont espéré y découvrir, je comparais entre elles certaines images, certaines expressions rencontrées dans mes lectures; je distinguais les chuchotements discrets qu'échangeaient les textes dont j'arrivais à déchiffrer les secrets, je les classais; je construisais de nouvelles connexions et, fier de de la complexité de ce réseau que je construisais avec la patience de l'homme qui entreprend de creuser un puits avec une aiguille, je m'efforçais de tirer vengeance de tout ce que j'avais manqué dans ma vie.

Orhan Pamuk, La vie nouvelle, Folio, p. 391-392.

Labels: , , ,

Tuesday, August 19, 2008

Têtes de noeud

Même si l'attentat suicide contre une école de gendarmerie des Issers, à l'est d'Alger, qui a fait ce matin au moins 43 tués et 45 blessés est l'un des plus meurtriers de ces dernières années, je suppose que cela ne doit pas émouvoir grand monde de ce côté ci de la Méditerranée, mis à part ceux qui ont gardé quelques liens familiaux où sentimentaux avec l'Autre Rive.

Sinon, ce n'est probablement, pour la jeunesse française détachée de tout ce qui peut se produire au-delà de sa zone d'influence, c'est à dire au-delà des limites des endroits qu'elle a l'habitude de fréquenter, qu'un prétexte à discussion. Soit une chance d'étaler sa pseudo science dans le meilleur des cas, mais surtout une occasion de faire toutes sortes de plaisanteries sur son blog pour avoir l'air cool et malin, comme doit l'être un étudiant digne de son statut.

C'est déjà le cas pour la Géorgie, alors je me dis que cette recrudescence des attentats islamistes en Algérie doit en faire rigoler plus d'un qui viendra ensuite vous dire, les yeux humides de fausse compassion, qu'il ne faut pas confondre guerre et compétition sportive, histoire de jouer les humanistes à peu de frais. Pauvres types !

Le mois dernier, le chef de l'ex-GSPC [Baqmi, ex-Groupe salafiste pour la prédication et le combat] avait affirmé au "New York Times" que ses rangs ne cessaient de grossir en raison de la pauvreté et du ressentiment provoqué par ce qu'il avait appelé la guerre occidentale contre l'Islam. Moi, demain, je pourrais dire au "Washington Post" que la connerie "made in France" ne cesse d'enfler et que je me demande si, vue sous un certain angle, la jeunesse géorgienne ou algérienne n'a pas plus de chance que la jeunesse française. La chance d'être directement en prise avec la vie et non pas larguées comme le sont ces véritables petites têtes de noeud, ces manges-merdes qui s'imaginent "so cute".

------------------------------------------

Mercredi 20 Août 2008 / 06:38 AM
Je viens d'effacer le lien, qui donnait l'URL d'un des blogs des manges-merdes en question, parce que c'était leur faire encore trop d'honneur: ces gens se foutent de tout. Seule leur petite existence étriquée gouvernée par leur "moi" miteux compte à leurs yeux. Qu'ils crèvent la gueule ouverte, puisque, de toute façon, ils ne comprendront jamais rien !

Mercredi 20 Août 2008 / 03:34 PM
A la demande générale, je rétabli le lien vers Les violettes de Mitterrand un titre qui en dit déjà long sur l'état d'esprit de son auteure - pauvrette. Pour une meilleure "compréhension", il faut peut-être en passer par le blog d'Evret - c'est là que l'affaire trouve, en partie, son origine.

Labels: , , , , ,

Shanghaï Top 100

J'avais écrit un post sur le classement des universités françaises avec seulement trois établissements français qui se glissent dans le top 100 contre quatre l'an dernier. Mais, le billet est passé à la trappe parce que ça n'a plus aucune importance depuis que je sais que la belle Pécresse pense avoir déjà trouvé la parade. Elle veut faire un autre classement avec des critères qui seront plus avantageux pour les universités françaises et donc un peu moins humiliants pour la nation: "Le problème du classement de Shanghaï, c'est son existence. On ne peut pas l'ignorer, car les étudiants du monde entier s'y réfèrent. La France doit rentrer dans cette bataille mondiale de la connaissance, même si nous préservons certaines spécificités du système français, notamment sur le faible montant des frais d'inscription. Mais nous devons également établir notre propre classement au niveau européen."

Mais espérons tout de même que ce projet n'aboutisse pas, parce que se retrouver classée 25ème sur 27, ça ne sera pas marrant non plus. Un type comme Thibault Weber, président de la Fage, devra alors se creuser la tête pour trouver encore une excuse du même style de celle qu'il avance cette fois-ci : "Ce classement, centré sur la recherche, n'est pas pertinent en France. Chez nous, les universités n'ont pas le monopole de la recherche. Le CNRS n'est pas pris en compte par [l'Université Jiao Tong à] Shanghaï".

Labels: , , , ,

Sunday, August 17, 2008

Pénétration

  1. Norway 88.0 %
  2. Netherlands 87.8 %
  3. Iceland 85.4 %
  4. Sweden 77.3 %
  5. Portugal 73.1 %
  6. Faroe Islands 71.6 %
  7. Luxembourg 70.6 %
  8. Switzerland 69.2 %
  9. Denmark 68.8 %
  10. United Kingdom 66.4 %
  11. Germany 64.6 %
  12. Liechtenstein 64.2 %
  13. Finland 62.7 %
  14. Slovenia 62.2 %
  15. Monaco 61.2 %
  16. Estonia 57.8 %
  17. Italy 57.0 %
  18. Austria 56.7 %
  19. Spain 56.5 %
  20. Belarus 56.3 %
  21. Guernsey & Alderney 54.9 %
  22. France 54.7 %
  23. Belgium 52.8 %
  24. San Marino 52.0 %
  25. Ireland 50.1 %

C'est le classement que l'on obtient si l'on fait le calcul du taux de pénétration d'internet dans les foyers au prorata de la population. Selon Internet World Stats, la France n'est pas particulièrement bien classée contrairement à ce que les Lustukrus tentent de se faire croire pour flatter leurs sentiments nationalistes. Ben non, pour ce qui est de la force de pénétration, les Lustukrus sont encore moins bien classés qu'aux J.O.. C'est triste !

Labels: , ,

Saturday, August 16, 2008

Le retour

En Ossetie du Sud, à Tskhinvali, une femme regarde par sa fenêtre.

Labels: , , ,

Wednesday, August 13, 2008

Etonante hiérarchie

C'est à ce genre de choses que l'on devine à quelle point la marche du monde est une préoccupation pour les Lustukrus. L'Express, qui fut un magazine très en pointe dans le combat pour une société plus juste [particulièrement au cours de la guerre d'Algérie, lorsque la rédaction était conduite par Jean Daniel Bensaïd], hiérarchise l'information comme suit :On voit, à la façon de classer les reportages photos, que la guerre qui vient de débuter dans le Caucase, préoccupe terriblement la rédaction de l'Express qui, comme n'importe quel vulgaire magazine, pense d'abord à ce qui fait vendre plutôt qu'au véritable traitement de l'information, c'est à dire à quelque chose digne de l'intérêt d'un journaliste mais qui, bien entendu, ne captivera pas l'attention de beaucoup de lecteurs.

C'est vrai, la Géorgie c'est loin, on ne sait même pas où c'est, et ya pas de pov palestiniens ou de gentils bonzes sur qui pleurer et en plus c'est les J.O. avec Manodou et sa piscine trop grande pour elle. Alors, tant pis si Medvedev, Poutine et leurs potes nous coupent la route du gaz et du pétrole, Sarkozy et Kouchner s'occupent de tout, on leur fait confiance...

Labels: , , , ,

Régression

J'ai intitulé le post précédent "Retraite", mais c'est "Régression" qu'il fallait inscrire en titre. Retraite supposerait un adversaire qui m'aurait fait reculer, alors que je n'ai fait que me replier sans trouver d'obstacle sur mon chemin. J'ai simplement abandonné toute idée de progrès, d'amélioration, concernant la rédaction de ce blog.

Pourtant, si ce blog ne va pas dans le sens d'une meilleure écriture, cette manière de blogger a, tout de même, un sens particulier, particulier pour moi, en tout cas. En effet, je trouve un intérêt à collectionner des citations, des passages, des réflexions, des remarques faites par d'autres. Ces alignements des petits textes, d'extraits piqués sur la Toile, me servent de repères et jalonnent mes lectures, donc des choses sur lesquelles je suis amené à penser, au fil du temps.

Le blog est devenu, en quelque sorte, la colonne vertébrale d'un grand corps cadavérique, celui de ma mémoire qui se décompose, s'effrite, s'oxyde silencieusement, sans même que j'en sois très bien conscient. Je n'ai pas besoin de produire beaucoup pour vivre, ce qui fait que je me contente d'écrire très peu. Mais je ne peux pas m'empêcher de dévorer du texte, des écrits.

Si, lorqu'il s'agit de lire sur papier, je sélectionne avec soin les auteurs, ce n'est pas le cas pour ce qui est de mes lectures sur le Web. En ligne, je passe de la lecture d'une ineptie sur un Skyblog, à celle d'un compte rendu en anglais parlant des dernières avancées du CSS, tout en croisant un texte de Lacoue-Labarthe traitant de l'œuvre de Friedrich Hölderlin, ceci juste après avoir lu, en diagonale, le billet en espagnol d'un blogger chilien s'offusquant des menaces qui pèsent sur les gorilles ougandais de Bwindi.

Cette façon de lire et d'avaler du texte n'est possible que grâce à Internet. Personne ne pourrait concrètement étaler autant de bouquins, de journaux, de magazines, de fiches, de billets, de gribouillis et passer aussi rapidement d'un support de lecture à l'autre avec autant de facilité que sur le Net. Internet est le support idéal pour le zapping. Mais avec l'inconvénient de se laisser submerger par l'hyper-information et de se perdre ainsi dans une sorte de flux textuel, rendant la lecture impossible à maîtriser parce que bien trop superficielle et décousue, avec trop de thèmes, de discours, de thèses, de points de vue qui se heurtent et se disloquent.

Je me demande si vous percevez parfois le corpus qui s'étale sur Web comme un immense océan prêt à vous engloutir, une bibliothèque labyrinthique dont vous ne pourrez plus sortir.

Labels: , ,

Retraite

Supprimez le copier-coller et, par là même, vous éliminerez Cloudy Days. Je me demande à quoi peut servir un blog qui ne fait que produire des séries de posts principalement composés de bribes de textes glanées, ça et là, sur la Toile. En tout cas, je me mets à la place de ceux qui seraient tentés de lire un tel blog, et je me pose des questions. De ce point de vue, je comprends que des lecteurs se lasseraient, si l'info était trop connue, tout comme je suis fatigué de découvrir sur les blogs des nouvelles que les journaux affichent en première page et que l'on ne peut pas ignorer.

Je bloggue de moins en moins en gardant, bien présente en tête, l'idée que quelques personnes liront mes billets. Je me dis que ces lecteurs sont aussi capables que moi de dénicher sur le Net des choses intéressantes - en sillonnant méthodiquement la Sphère, on peut découvrir pas mal de choses à lire - et qu'ils peuvent donc se passer d'une production originale. Alors, je me contente d'indiquer les quelques articles que je juge dignes d'être signalés, en supposant que, si j'en parle, ils auront un peu plus de visibilité, et, que certains d'entre vous seront contents de trouver ces écrits sur leur chemin.

Mais, je me trompe peut-être : les lecteurs de passage ne laissant que très peu de commentaires, au cours de ces derniers jours, c'est assez difficile à savoir. Qu'en pensez vous, vous qui avez suivi mon raisonnement jusqu'ici ? Il est inutile de noircir plus de pages électroniques, le choix de textes lisibles est suffisamment important, non ? Même si la pollution est gigantesque, on trouve toujours de quoi lire sur la Toile, n'est-ce pas ?

Labels: , , ,

Tuesday, August 12, 2008

StumbleUpon en panne


Je suis vraiment écœuré. Ce soir, rien ne fonctionne comme je le souhaite et même StumbleUpon est en panne.
C'est trop grave, je raccroche !

Labels: , ,

Darwich

La poésie est fragile. C'est ce qui en fait sa puissance. Si elle tentait d'affronter les tanks, elle serait écrasée. La poésie a la fragilité de l'herbe. L'herbe paraît si vulnérable, mais il suffit d'un peu d'eau et d'un rayon de soleil pour qu'elle repousse.
Mahmoud Darwich

Labels: , , ,

Emeutes à Monréal

Grâce à Twitter, je viens de découvrir cette info: Mort de Freddy Villanueva. Je remarque que les journaux français n'en parlent pas. Peut-être parce que c'est le genre de choses qui semblent trop banales pour les lecteurs vivant sur le Territoire hexagonal.

Photo: La Presse Canadienne /Peter McCabe

À Montréal-Nord, des émeutes ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi au terme d'une manifestation visant à dénoncer la mort de Freddy Villanueva, un jeune homme de 18 ans abattu samedi par la police dans le parc Henri-Bourassa.

Quelque 500 policiers ont été déployés sur les lieux, mais ils ont eu fort à faire pour contenir les émeutiers, lesquels ont incendié des voitures, vandalisé des commerces et s'en sont pris à des policiers, des ambulanciers et des membres des médias.

Les Lustukrus devraient se sentir moins seuls au monde et fiers d'exporter leur savoir faire.

Labels: , , , ,

Monday, August 11, 2008

5ème jour de guerre

georgie map ossetia
19 h 19 : Les forces russes occupent désormais "la majeure partie" du territoire géorgien, a déclaré le président de la Géorgie, Mikheïl Saakachvili.

19 h 18 : Le ministère de la défense russe dément la présence de troupes russes à Gori.

18 h 26 : Les forces géorgiennes se replient sur Tbilissi pour défendre la capitale face à l'armée russe, annoncent les autorités géorgiennes.

17 h 44 : Les forces russes occupent Gori, la plus grande ville géorgienne proche de l'Ossétie du Sud, selon un haut responsable géorgien.

Labels: , , ,

L'imagination

adorno horkheimer philosophie humanité
Je n'ai pas grand chose à faire et je n'ai pas envie de faire beaucoup de choses. Le blogging s'en ressent: les posts sont de moins en moins signifiants. Aussi j'essaye de contrebalancer cette plongée vers l'insignifiant en faisant appel aux grands hommes, ceux qui n'ont rien su des subtilités de la publication de billets en ligne. J'espère que des évocations, comme celles-ci, me feront retrouver mes esprits, ou, du moins, m'éviteront de m'égarer définitivement dans le vide, la béance, l'aride divertissement, le niveau J.O. de la pensée.

Labels: , , ,

Sunday, August 10, 2008

C'est dingue

"Je pense qu'il n'y a pas de minorité francophone en Flandre, il y a des immigrants qui doivent s'adapter. On demande cela à des Marocains, des Turcs. On ne leur dit pas: 'Vous êtes nombreux, donc l'arabe va devenir une langue officielle. C'est dingue", a déclaré M. De Wever sur les ondes de La Première (RTBF), où il répondait à des questions d'auditeurs. [Les Echos]

Notez, au passage, que les Turcs ne parlent pas l'arabe, mais bon...

Labels: ,

Sunday, August 3, 2008

Vie intérieure

La vie intérieure de Scheiro était terrifiante, un vrai cauchemar, il utilisait l'écriture et l'imagination pour en sortir et, grâce au blogging, pour communiquer avec le monde extérieur.

Labels: , , , , ,

Top 50 Lustukrus


Le haut du panier est visible ici.

Ça fait peur, n'est-ce pas ?

Labels: , ,

M. B.


Ma soeur a quitté La Réunion pour quelques jours. Elle est allée passer des vacances chez mes parents. Ce soir elle m'a expédié des photos de notre village. Un endroit où, BBL et moi, nous avons passé une semaine, il y a 5 ou 6 ans, alors que je n'y retournais plus depuis 1989. Je n'y suis pas allé depuis. Aussi, je suis content de recevoir quelques images de ce village, même si je suppose que l'on doit en trouver sur Flickr.

Labels: , , , ,

Saturday, August 2, 2008

Eikasia

Les collages que j'affiche sur Eikasia débordent jusqu'ici.

Labels: , , ,

Friday, August 1, 2008

PostSecret

PostSecret a été créé en 2004 par Frank Warren, un américain originaire de Washington, D.C. Il l’a commencé en distribuant 3.000 cartes postales en demandant aux gens dans le métro de partager un secret avec lui de façon anonyme et créative pourvu que le secret soit vrai et qu’ils ne l’aient partagé avec personne.
7/20/2008

150 personnes environ ont répondu en envoyant leur secret le plus personnel à Frank. "Mon projet s’arrêtait là" raconte Frank. "Mais les cartes continuaient à arriver, de partout." Actuellement, PostSecret reçoit entre 1.000 et 2.000 secrets par semaine.

En Octobre 2007, une version française, PostSecretFrance, a été lancée avec la permission de Frank Warren par Brian Cotlove, un américain vivant en France et fan de PostSecret.

Malheureusement la version française ne décolle pas, ce que je trouve dommage parce que ce projet est vraiment marrant et même plus que simplement marrant: en réalité, je trouve cette idée très intéressante.

Qu'en pensez-vous ? Seriez-vous prêt à poster un secret sur une carte postale ?

Labels: , , , , ,

Europe 24/27

24 pays sur les 27 que compte l'Union européenne ont ratifié le traité de Lisbonne sur la réforme de l'UE, après le vote à l'unanimité, hier, des députés italiens.

Par ailleurs, selon des sources gouvernementales anonymes citées par le Irish Independent, la garantie du maintien d'un commissaire européen irlandais pourrait encourager L'Irlande à adopter le traité lors d'un éventuel second référendum en septembre ou en octobre 2009. C'est-à-dire après les élections européennes de juin 2009.

Labels: , , ,