Wednesday, September 24, 2008

Rigolosgate

Jérôme Bouin du Figaro demande à Daniel Lebègue, président de Transparence-International France, une ONG qui mesure le degré de perception de la corruption dans 180 pays, d'expliquer le recul de la France, passée du 19e au 23e rang.
Daniel Lebègue : Le recul de la France s'explique par l'apparition de toute une série d'affaires médiatisées qui ont projeté du pays une image négative. Rappelons qu'un ancien président de la République a été mis en examen, qu'un ancien premier ministre l'a également été (Jacques Chirac dans l'affaire des chargés de mission de la ville de Paris et Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream, ndlr). Il y a aussi l'Angolagate, bientôt en procès, le dossier UIMM, énormément commenté à l'étranger, le classement de l'affaire des frégates de Taïwan.
On apprend, par ailleurs, que Pierre Pasqua, fils de Charles, a vu son pourvoi rejeté par la Cour de cassation, qui a confirmé sa condamnation dans une affaire de pots-de-vin extorqués en 1994 à Alstom. Pierre Pasqua ira bien en prison. Mis en cause, Charles Pasqua doit être jugé séparément par la Cour de Justice de la République (CJR), seule habilitée pour les anciens ministres. L'an dernier, Pierre Pasqua a également été condamné à 18 mois ferme dans une affaire de détournements frauduleux au préjudice de la Sofremi, organisme dépendant de l'Intérieur, dans les années 1993-95 à l'époque où son père était ministre de l'Intérieur. Il a fait appel de cette décision. Le procès aura lieu en mars 2009.

Et dire que votre Prez a fait de si belles déclarations, hier à N.Y., qu'il a appelé de ses voeux "un capitalisme "régulé", où les règles prudentielles s'appliquent à tous et servent à prévenir et amortir les chocs au lieu de les aggraver." Il a demandé une mise à l'index de gérants de grandes entreprises privées qui ne joueraient pas le jeu de la transparence. "Nous avons besoin d'une nouvelle conception de la gouvernance et de l'éthique des affaires, avec davantage de compassion et moins de foi aveugle en la magie des marchés" a déclaré votre Président.

Ne vous sentez-vous pas quelque peu ridicules, légèrement honteux, chers citoyens français, sachant que ce genre de choses, tel que le niveau de corruption de vos dirigeants - de hauts fonctionnaires, des élus de la République -, ne passent pas totalement inaperçues à l'étranger ?

Labels: , , , , , ,

3 Comments:

Blogger Le coucou said...

Ni honteux, ni ridicule, Scheiro, simplement amer, furieux contre les responsables de la corruption, et au moins autant contre ceux qui, sans être directement corrompus laissent faire par faiblesse ou… corruption passive. Presque étonné aussi que notre classement ne soit pas pire.

Wed Sep 24, 07:58:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Ni honteux, ni ridicule, Scheiro, simplement amer, furieux contre les responsables de la corruption, et au moins autant contre ceux qui, sans être directement corrompus laissent faire par faiblesse ou… corruption passive. Presque étonné aussi que notre classement ne soit pas pire.

Je comprends votre colère, Jean Louis, parce que vous oeuvrez à l'assainissement de la politique. Mais il me semblent que les politiciens ne sont pas les seuls responsables de cette piètre situation. Au regard des notes, - la France obtient 6,9 en 2008 contre 7,3 en 2007 - il est évident que les pays de culture anglo-saxonne sont plus honnêtes que les autres. Je ne crois pas que, dans les 10 premiers pays du classement,

1) Danemark 9,3
1) Suède 9,3
1) Nouvelle-Zélande 9,3
4) Singapour 9,2
4) Finlande 9,0
6) Suisse 9,0
7) Islande 8,9
7) Pays-Bas 8,9
9) Australie 8,7
9) Canada 8,7

un Balakani, un Jupé ou un Emmanuelli, et bien d'autres encore, auraient retrouvé un fauteuil d'élu après avoir été condamnés en Correctionnelle.

Je pense que ce sont les citoyens eux-mêmes qui sont bien trop passifs, acceptant bcp trop facilement que de telles pratiques puissent avoir cours, même pour de petites choses, comme le fait de faire sauter des PV aux plus bas niveaux de l'Administration.

Wed Sep 24, 08:45:00 PM 2008  
Blogger Le coucou said...

Là, difficile de dire le contraire… Je me demande toujours ce qui peut pousser les gens à réélire quelqu'un de condamné ? Peut-être un stupide réflexe de fierté, comme si leur propre honneur était en accusation et qu'ils s'en défendent ainsi. Ou bien, l'efficacité du plaidoyer d'innocence de l'individu concerné, auprès de sa population. Il y a aussi notre tendance à hiérarchiser les indélicatesses : quelqu'un qui ne s'est pas enrichi personnellement (comme Emmanuelli, mangeur de honte du PS à l'époque) est considéré avec plus d'indulgence… Bref, je me demande si la France changera un jour là-dessus.

Wed Sep 24, 09:23:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home