Tuesday, November 4, 2008

Sombres crétins

Tout ce bruit - parce qu'il s'agit bien de cette pollution qui altère ou perturbe la transmission d'un message, la communication d'un signal - autour du candidat Obama, me rappelait quelque chose sans que je n'arrive à identifier la chose en question.

Et ce soir, en écoutant à la radio, pour la millième fois, que le monde changera simplement parce que les U.S.A. seront gouvernés par un noir, un métis, un bi-racial, un type qui n'a pas la même couleur de peau que la plupart des connards qui répètent en boucle cette putain de litanie, j'ai enfin su ce que me rappelait ce bourrage de crâne : la situation de la France à la veille de la coupe du monde de foot en 1998. Vous vous souvenez du discours "Black-Blanc-Beur", avec pour propagande : la mentalité française va complètement changer, il n'y aura bientôt plus de racisme en France ?
Vous connaissez la suite : Le Pen au second tour de la Présidentielle, l'embrasement des banlieues, la Marseillaise systématiquement sifflée, etc., etc..

Il faut croire que les Français forment une population plus con que ce qui est raisonnablement admissible. Sinon comment expliquer que 80% de bourrins, dans ce pays, puissent imaginer que les conditions sociales vont subitement s'améliorer dans le monde, uniquement parce qu'un homme, à la peau un peu plus foncée que celle de l'ensouché français, gouvernerait les Etats Unis d'Amérique ?

Labels: , , , , , ,

9 Comments:

Blogger Rubin said...

Ma petite théorie sur la question, c'est qu'une bonne partie des Français créent sur les États-Unis les conditions de leur propre déception en élevant plus ou moins consciemment leurs attentes à son sujet.

Qu'un certain Nicolas Sarkozy se fasse élire en promettant de la croissance avec les dents, pour se transformer en socialiste fou à l'arrivée de la crise, ça ne choque personne ; mais si jamais Obama n'est pas élu, si une fois élu, il ne met pas la paix mondiale en première ligne de son agenda, ou, pire encore, s'il ne parvient pas à remplir cet objectif... Alors on avait bien raison de penser que les Américains sont des veaux d'extrême droite.

Tue Nov 04, 09:44:00 PM 2008  
Blogger Internecivus raptus said...

Oh, il n'y a pas qu'en France. Nous sommes face à un phénomène d'illusion collective trans-nationale. Je suivais ce soir une édition spéciale du JT belge, avec interviews de militants et sympathisants démocrates. Tous répétaient le même mantra: si Obama est élu, tout va changer, y aura plus de racisme aux USA, les boys reviendront d'Irak hier soir, y aura la sécu pour tout le monde après-demain, etc, etc...wishful thinking, comme on dit là-bas.

Si Obama est élu, ces gens seront bien déçus de voir qu'il n'est qu'un homme politique comme un autre et pas un faiseur de miracles.

Cela me rappelle d'ailleurs un autre politique dont la cote de popularité a bien chuté une fois que les gens se sont rendus compte que, au delà d'être un petit produit marketing bien léché, il donnerait au final un président assez quelconque. Comment s'appelait-il déjà...Sarquelque chose, je ne sais plus...

Tue Nov 04, 11:15:00 PM 2008  
Blogger Evret said...

Tu as tord Scheiro, on ne parle pas de foot là. Un pays connut pour être celui du KKK, du conservatisme, d'Edgar Hoover va sûrement avoir à sa tête noir. ça ne va pas changer le monde mais on ne peut pas comparer ça à des gens qui jouent à la balle.

Tue Nov 04, 11:44:00 PM 2008  
Blogger Internecivus raptus said...

Blague dans le coin, Scheiro, nous nous sommes trompés dans nos pronostics respectifs, car voilà Obama élu..;-)

Wed Nov 05, 11:17:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Rubin & I.Raptus: Je suis en accord avec ta "petite théorie" Rubin. Les Français ne sont pas devenus américanophiles en qqs mois et je crains même que la jalousie se renforce vis à vis de cette nation qui, symboliquement, fait preuve au yeux du monde d'une plus grande ouverture d'esprit que la France. Parce tout s'est joué là dessus, sur le changement d'image. Tout comme pour l'ultra-hyper-libéral Sarkozy.
Changement que les publicitaires en charges des campagnes promotionnelles pour la vente de barils de lessives connaissent parfaitement: le re-packaging. Et bien entendu, quand les adorateurs d'Obama constateront que ce type n'a pas les pouvoirs magiques qui lui sont accordés, qu'il n'a pas plus la possibilité de faire des miracles que n'importe quel autre être humain qui aurait été élu à sa place, les critiques, contre les USA reprendront de plus belle.

Comme tu le dis I. Raptus, les Belges ne sont pas en retrait dans ce grand concert de louanges. On peut, par exemple, se rapporter à l'édito du quotidien Le Soir - signalé par Q-M [merci ;-)]. La phrase qui m'a sidéré de la part de la rédactrice en chef de ce journal, c'est: "il s’agirait de confier le gouvernail d’une partie de la planète à un homme qui a vu, du monde, bien autre chose que la frontière de l’Alaska" Cette salope de Béatrice Delvaux compare l'expérience d'Obama à celle de Palin, alors que c'est McCain qui était son rival et que ce dernier en sait un peu plus sur le monde qu'Obama.
Heureusement, Schwarzenegger se propose de coatcher le futur président : "Nous lui ferons faire quelques exercices pour ses biceps, pour muscler ses petits bras décharnés. Et il pourrait aussi mettre un peu de chair autour de ses idées". C'est rassurant de savoir qu'Arnold va s'en occuper.

Wed Nov 05, 12:48:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Evret: Je ne suis pas d'accord avec toi Evret parce qu'au plan symbolique, on sait à quel point la victoire des footeux BBB en coupe du monde a été importante aux yeux des fr. - moi je n'en sais rien je n'y ai pas assisté, mais on m'a raconté -, bien plus que n'importe quelle élection présidentielle française. Et bien, au niveau de l'imaginaire collectif [parce que c'est bien de ça dont il est question: Obama n'est même pas en fonction, on imagine tout ce qu'il va réaliser], il me semble que le rapprochement peut être établi. Souvient toi, en 1998, toute la France disait: " Mesdames, Mesieurs, citoyens du monde entier, regardez bien votre écran TV et vous constaterez que la France n'est pas raciste: sur 11 joueurs, 10 sont en couleurs !!! Aplaudissez, s'il vous plait !"

Le K.K.K. ? Il est visible parce que même les pires partis ou associations de racistes ont le droit de cité aux USA. Donne les mêmes droits, aux Français avec les mêmes droits d'expressions publiques et on en reparlera Evret. Tu ne sais pas ce qui se chuchotte en privé dans ce pays, ou quoi ?

Quant à ta phrase, "Un pays connu pour être celui du KKK", dis moi ce que tu penses de celle-ci: "Un pays connu pour ses camps d'internement, tel que celui de Drancy" ? C'est tomber dans le stéréotype, Evret, et le stéréotype ne fait pas bon ménage avec la complexité, mais par contre, le stéréotype permet à des théories comme le racisme de prospérer.

Wed Nov 05, 12:57:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Exact, I. Raptus, nous nous sommes trompés dans nos pronostics respectifs ;-)) Ou, plutôt, nous n'avons pas voulu croire le battage assourdissant des médias.

Wed Nov 05, 01:03:00 PM 2008  
Blogger Internecivus raptus said...

Oui, c'est plutôt ça. Je dois bien dire qu'une bonne partie de mon scepticisme était une réaction viscérale au matraquage médiatique ambiant. C'est plus fort que moi: il suffit que toute une foule braille le même truc à l'unisson pour que je me dise que c'est probablement une connerie.

Thu Nov 06, 12:55:00 PM 2008  
Blogger nina de zio peppino said...

Il n'y a pas que le foot. La boxe par exemple…

Fri Nov 07, 11:29:00 AM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home