Saturday, December 20, 2008

Tête de caverneux

"Face à la narcissisation des comportements, l’adoption d’un protectionnisme coopératif, mis en œuvre au niveau d’un collectif supranational, délivré de tout mythe fondateur ethnique ou étatique, montrerait que nous sommes passés à un état supérieur de la conscience humaine et du développement historique."
C'est un historien et sociologue qui a dit ça, un type qui s'appelle Emmanuel Todd et qui est plus vieux que moi: il est né en 1951. Je parle de sa date de naissance parce que si c'était un type d'une vingtaine d'années qui avait pondu un discours pareil, je lui aurais conseillé de se diriger vers la vente d'aspirateurs, ou de penser à gagner sa vie en faisant coiffeur, en tout cas un métier qui demande un certain bagout, mais de renoncer à une carrière en sciences humaines.

En effet, le travail en sciences humaines doit s'appuyer sur une base de connaissances bien fondées. Un savant ne peut en aucune manière se laisser aller à prononcer des phrases ronflantes, qui ne renvoient à aucun concept scientifique, en l'occurrence sociologique. Alors que ce connard de Todd se berce de mots extraits de la vulgate marxiste et compose, en partant de çà, une phrase vide, incompréhensible, qui ne peut faire sens.

Qu'on m'explique ce que peut vouloir dire "narcissisation des comportements", "protectionnisme coopératif" - sorte d'oxymore -, "collectif supranational délivré de tout mythe fondateur" - une chose pareille est-elle seulement pensable ? -, "état supérieur de la conscience humaine" - comme s'il y avait plusieurs niveaux de conscience et comme s'il existait une conscience autre qu'humaine...

Bref, ce mec ne sait plus où il en est : à force de vouloir faire illusion, de s'écouter parler, il s'est perdu dans son verbiage... Pauvre narcisse !

Je me faisais un plaisir de lire l'interview d'un type dont on me rabâche les oreilles depuis des lustres, en pensant que je pourrai, par le suite, aller me coucher moins con, mais c'est raté ! Grande est ma déception. Ce type est creux. Il n'a strictement rien à dire, ce qui explique d'ailleurs qu'on puisse en entendre parler aussi souvent.

His brain is squirmin like a toad
Take a long holiday
Let your children play
If ya give this man a ride
Sweet memory will die
Killer on the sciences road, yeah...

Labels: , , , ,

8 Comments:

Blogger Criticus said...

J'ai lu L'Illusion économique en 2006, soit huit ans après sa parution. Dans ce livre, Emmanuel Todd y appelle à la renaissance de l'idée de nation.

Fort bien, j'en suis assez d'accord.

Dans l'interview au Causeur, en revanche, il affirme : « Mais si je crois de plus en plus à sa nécessité, j’espère de moins en moins sa résurgence immédiate. »

Qu'il ait pu changer d'avis en dix ans, comme dirait l'autre : il n'y a que les imbéciles, etc. Mais non, apparemment, il croit « de plus en plus à sa nécessité »... mais « espère de moins en moins sa résurgence immédiate »...

Tête de caverneux indeed...

Et complètement incohérent surtout.

Mais bon, un type qui dit que les émeutiers de 2005 prouvaient leur assimilation à la République, et « que quand une bande mêlée, de toutes les couleurs, caillasse la police, c’est que l’assimilation fonctionne, fût-ce sur un mode négatif », n'est pas crédible.

Alors, quand il se met à parler d'un « collectif supranational délivré de tout mythe fondateur », il y a tout lieu de penser que, comme les horoscopes, Todd pratique l'oxymore pour être acceptable par tous... Et donc, que, sous couvert de fausse subversion, c'est le héraut de la pensée politiquement correcte...

Il disait appeler à la renaissance de l'idée de nation, mais je ne suis pas sûr qu'on en ait la même idée... Pour moi, la nation n'est pas, ne peut pas être une simple assistante sociale, sans racines...

Sun Dec 21, 03:02:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Je n'ai jamais rien lu de Todd mis à part l'interview citée. je sais que c'est une des idoles de la gauche pensante, au même titre qu'un rigolo comme Onfray dans le domaine philosophique. J'imaginais Todd moins con qu'Onfray, mais tu l'as aussi relevé en plus de phrases creuses son intervention pour Clauser et bourrée de contradictions et de jugements de valeurs (i.e.: "Mais s’il [Sarkozy] m’intéresse, comme chercheur, c’est parce qu’il est un concentré des tendances mauvaises qui travaillent la société française.") alors qu'un chercheur se doit avant tout d'être neutre, objectif. C'est à se tordre de rire. Je suis parfaitement d'accord avec toi Roman, ce type est complètement incohérent. L'âge peut-être ??? ça craint, j'ai peur d'être dans cet état de confusion mentale bientôt qd j'aurais son âge ;-))

Sun Dec 21, 07:51:00 PM 2008  
Blogger Paul Guignard said...

Salut,
Criticus, tu aurais une référence fiable pour la citation de Todd sur les émeutes en banlieues ? (j'aimerais l'utiliser)
Ce post tombe à pic : avant-hier, un membre éminent de ma famille me conseillait vivement la lecture du dernier Todd qui propose le retour à la fermeture des frontières comme remède à la crise.

Une question : j'aimerais avoir votre avis sur les liens entre marxisme et protectionnisme, comment le premier justifie-t-il le second ? Le protectionnisme (voire nationalisme) des néo-marxistes n'est même pas caché, mais quel rapport avec la doctrine originaire ? Le communisme n'est-il pas une doctrine "internationale" ?
Sont-ce des relents d'une mauvaise interprétation de la pensée Ricardienne ? (je me suis laissé dire qu'il avait influencé Marx)

Fri Dec 26, 02:59:00 PM 2008  
Blogger Criticus said...

@ Paul Guignard : Non, je l'avais lu dans la presse à cette époque. Néanmoins, dans cet interview à Élisabeth Lévy sur Causeur, il dit bien que, selon lui, « que quand une bande mêlée, de toutes les couleurs, caillasse la police, c’est que l’assimilation fonctionne, fût-ce sur un mode négatif ».

Fri Dec 26, 08:52:00 PM 2008  
Blogger Paul Guignard said...

Ok merci c'est ça que je cherchais en fait, j'avais pas vu que le lien était dans l'article !
Pas d'opinion sur les liens entre (néo)marxisme et protectionnisme ? Dommage !

Sat Dec 27, 03:32:00 PM 2008  
Blogger Criticus said...

Si, une opinion, mais pas libre-échangiste pour le coup : je suis favorable à une certaine forme de protectionnisme au niveau occidental, et non au seul niveau européen, car je pense que les pays occidentaux doivent disposer d'un marché commun qu'il faut être capable de défendre face aux concurrents économiques et idéologiques de l'Occident (Chine, Inde, Russie, Islam, Amérique latine, etc.). Aucun néo-marxisme là-dedans, au contraire, un peu de néo-conservatisme, certainement.

Sat Dec 27, 04:06:00 PM 2008  
Blogger Paul Guignard said...

Je met en favori ton billet "qu'est-ce que l'occident" (zéro temps en ce moment), et je te surveille de près : toute nouvelle défense du protectionnisme sera durement critiquée :)

Mon Dec 29, 07:15:00 PM 2008  
Blogger Criticus said...

Mais j'accepte très bien la critique.

;-)

Mon Dec 29, 07:28:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home