Saturday, March 21, 2009

Conditionnés

Depuis l'accrochage avec Criticus, certains répondent du bout des lèvres et d'autres, les plus cons, ignorent carrément mes commentaires.

La franco-bloggosphère est un univers peuplé, en majorité, de fils de putes pour qui seuls les rapports de pouvoir comptent. Aussi, ils hiérarchisent leurs relations en fonction de la seule pratique reconnue et valorisée dans cette société de merde : le léchage intensif de culs, sport national n°1, car, en temps de paix, la délation passe au second rang.

Je suis toujours poli a priori, aussi bien sur la bloggosphere que dans la vie au quotidien. Et c'est justement parce que je suis toujours poli, considérant que c'est très facile de l'être, que je n'admets pas que les autres ne le soient pas. Alors, quand ils ne le sont pas, je le leur fais remarquer.

C'est à mettre sur le même plan que mon intolérance à la xénophobie. Cette crainte conduit au rejet de l'autre parce que c'est plus facile de le repousser que de se poser quelques questions afin de trouver des réponses pour un minimum d'intercompréhension. Je trouve que le rejet de l'autre sur des préjugés trop ethnocentrés est injuste. De plus, je ne tolère pas l'idée qu'un bas de plafond puisse tenter d'enculer l'autre contre son gré simplement parce qu'il croit que les circonstances, le contexte, la situation lui donnent la possibilité de le faire sachant qu'un étranger est rarement en position de force. D'ailleurs quand l'étranger est en position dominante, on le sait, le Français préfère alors la collaboration.

C'est sur des rapports de force permanents que se jouent les interrelations entre bloggers qui reproduisent les comportements sociaux ordinaires, alors qu'ils pourraient changer ces manières de faire, ne serait-ce que parce qu'ils interagissent en différé et à distance grâce à la médiation d'un PC. Cette médiation leur offre l'opportunité d'adopter une attitude moins conditionnée par les contraintes de la vie en groupe et de la vie professionnelle où l'on choisit rarement toutes ses fréquentations.

Alors, pourquoi ne pas essayer d'avoir des relations construites sur la base d'échanges plus libres et moins intéressés ?

Labels: , , , , ,

2 Comments:

Anonymous Niko said...

Merci pour les 2 insultes à mon égard dans ce post, surtout que vu que mon blog est un blog familial ça fera surement plaisir à l'auteur du blog. Au passage, comment veux-tu que je te répondes quand je vois comment tu es près à me qualifier dans tes posts...

Plus généralement, mon attitude à ton égard (je vais te dire, je poste plus que ne suis les évènements du réseau) n'a jamais été ambigü, ni changeante. Je ne vais pas me justifier ni discuter avec quelqu'un qui insulte de raciste tout ceux qui ne sont pas pour l'immigrationniste à tout va ou plus généralement qui ne sont pas d'accord avec toi. Je ne vais encore moins discuter avec quelqu'un qui encore une fois traite tous les français de collabo... Si tu ne sais pas prendre des remarques ou des arguments différents que ce que tu penses sans gagner des points godwin à tout bout de champ, je ne vois même pas pourquoi tu continues à poster des commentaires...

Et comme tu le dit si bien à la fin, au moins sur la blogosphère on peut choisir ces fréquentations, donc moi j'ai choisi de ne pas te fréquenter...

Sat Mar 21, 06:16:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

2 insultes dirigées contre toi, Niko ? Mais je n'en vois qu'une: celle qui est dirigée contre toi parce que tu m'ignores sur ton blog, sans que ne n'en connaisse les raisons étant donné que je crois bien que c'est la première fois que j'y commentais et que mon commentaire allait plutôt dans le sens de ton billet. D'ailleurs, je découvre pour l'occasion que tu es une femme. Je ne savais pas non plus que ton blog et un blog familial. Vous n'avez pas les moyens d'avoir un blog chacun, un pour toi, l'autre pour ton mari ?

Ce que tu dis est faux, puisque je n'ai jamais insulté quelqu'un en le traitant de raciste; généralement je ne prends pas la peine de m'adresser à eux - ils n'en existe pas bcp - car je considère qu'arrivé à ce stade, il n'y plus rien à faire. Je ne suis pas non plus pour "l'immigrationnisme à tout va" comme tu le prétends, je ne sais pas où tu es aller chercher ça, car je suis certain de n'en avoir jamais parlé. Comme le démontre la prise de tête avec ton pote Criticus, à qui j'ai opposé des arguments valables et sourcés - contrairement à ses élucubrations, je pense plutôt que VOUS n'êtes pas en mesure d'entendre ce qui ne va pas dans votre sens et ceci parce que comme tous les gens qui suivent un courant politique idéologique - droite ou gauche - vous finissez par perdre pied avec la réalité, ou vous n'avez jamais pris pied dans la réalité : vous n'agissez qu'en fonction de vos présupposés, construits de lieux commun de jugements à l'emporte pièce, de stéréotypes de toutes sortes.

Je te ferai remarquer, pour finir, que tu serais bien en peine de d'apporter la moindre preuve ce que tu avances ici. Les Français ont largement collaboré et ont surtout été extrêmement passif au cours des années d'occupation allemande. C'est un fait historique. C'est pas très glorieux mais je n'y suis pour rien. Tu m'as snobé, donc insulté la première, parce que tu as des préjugés à mon encontre, c'est aussi un fait. Tu peux le nier, rien ne t'en empêche, mais ce fait est là, tout comme la collaboration honteuse de la France en dès 40.

Sat Mar 21, 07:48:00 PM 2009  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home