Monday, April 27, 2009

348

Encore deux posts et je pourrais retenir un nombre de publications sous forme de compte rond.

Labels:

Thursday, April 23, 2009

Cloudy day

"Cloudy day's make the sunny days seem even brighter....
So if you're having a cloudy day; remember a real sunny day awaits you"

Labels:

Interruption

Avant hier, j'ai fermé les commentaires sur ce blog. J'ai pris cette décision parce que je n'ai plus suffisamment de temps pour dialoguer avec ceux qui prennent la peine de rédiger des commentaires sous mes billets. Aussi, plutôt que de laisser ces personnes dans l'attente d'une réponse, j'ai préféré interrompre momentanément le fil des conversations. Merci, pour ces interactions. Il est possible que cette interruption ne soit que de courte durée : la dernière, en 2008, n'a duré que deux mois, en début d'année. Je pense renouveler prochainement le design pour donner à ce blog une allure plus en adéquation avec le printemps qui s'est installé confortablement cette semaine.
A bientôt !

Labels:

Wednesday, April 22, 2009

Souvenirs

meknes 1956 souvenirs riot
C'est la première fois qu'une trace de ce massacre fait surface sur le Web. Mais, je devine que les personnes plus âgées que moi - j'étais trop jeune pour m'en souvenir - ont du mal à en parler. Alors, je ne poserai pas plus de questions. Cette histoire m'accompagnera encore, sans que je ne cherche à en savoir plus que ce que je n'en sais déjà.

Labels: , , , ,

Ralentissement

Je vais être obligé de laisser de côté Cloudy Days. Dès la fin de la semaine, pendant une période qui devrait durer environ un mois et peut-être même un peu plus longtemps, je n'aurais que très peu de temps à consacrer à la bloggosphere. C'est donc, pour moi, le moment de ralentir le rythme des publications. Ceci allégera probablement l'atmosphère dans l'environnement virtuel immédiat de ce blog. Vous aurez moins de remarques désobligeantes à contourner en surfant sur La Toile. Mais ne vous réjouissez pas trop vite quand même, parce que j'ai remarqué que chaque fois que j'ai tenté de m'éloigner de la bloggosphere, une sorte de maléfice m'a poussé à produire et publier encore plus de texte qu'auparavant. C'est tout ce que j'ai à dire pour cette nuit. Je compléterai cette annonce demain. Faites de beaux rêves.

Labels: , , ,

Sunday, April 19, 2009

Flickr for ever

Le 9 Avril 2005, je postais ma première photo sur Flickr. La meilleure chose que j'ai pu faire en ligne. Presque 600 autres images ont suivi. Cette mosaïque est le rappel des très bons moments passés sur ce site.

Labels: , , ,

Civilisation boxon

C'est étonnant - comprenez que je fais semblant d'être surpris, mais ça n'a rien d'étonnant - le nombre de réactions sous un article du quotidien Le Monde, intitulé "Les tribunaux sont de plus en plus saisis de contentieux sur le port du voile" est, à l'heure où je rédige ce post, de 123. Le nombre de réactions, suite à la dépêche: "Pour Benoît XVI, la résurrection du Christ est un événement "réel", pas un "mythe"", est de 116. Quant à "La fragilité de nos sociétés est dangereuse", un entretien au Monde dans lequel Daniel Cohn-Bendit parle de la crise, de la panne d'Europe et de Sarkozy, dont il admire "l'énergie" mais ne supporte pas "la dépendance qu'il crée", le nombre de réactions est de... zéro: il semblerait que les lecteurs du Monde s'en tapent comme de l'an 40.

Quand on sait que les Français vont choisir, le 7 juin, leurs 72 députés européens, on a aucun mal a imaginer ce qui passionne les ensouchés: les problèmes religieux, avec un rejet encore accru en ce qui concerne les musulmans. On comprend ce qu'ils sous-entendent quand les bloggers disent s'intéresser à la politique: pour la majorité des Français faire de la politique, c'est ce mettre en quête d'un bouc émissaire. Même Didier Goux, que j'imaginais au-dessus de ce genre de choses, a récemment laissé tomber le masque. Si un type comme lui, que je considérais comme un blogger intelligent, en arrive a proférer des conneries, dignes de Foulon, Criticus ou LOmiG, au sujet de ses concitoyens musulmans, moi, je n'envisage pas l'avenir de ce pays peuplé de gens moins bien éduqués que lui avec beaucoup d'optimisme.

Depuis quelque temps déjà, BBL et moi, on regarde les mappemondes en se demandant où est-ce qu'on va dégotter le petit arpent du bon Dieu, celui sur lequel on pourra finir nos jours, loin de tout ce putain de boxon désigné comme La Civilisation.

Labels: , , , , , , , ,

Wednesday, April 15, 2009

Couler les pêcheurs

"Nous ne sommes ni au-dessus, ni au-dessous du reste : tout ce qui est sous le Ciel, dit le sage, court une loi et fortune pareille. Il y a quelque différence, il y a des ordres et des degrés; mais c’est sous le visage d’une même nature. Il faut contraindre l’homme et le ranger dans les barrières de cette police." Montaigne en sceptique se demandait si la cruauté envers nos frères "inférieurs", les animaux, et l’impassibilité envers les souffrances d’autrui ne se répondent pas l’une l’autre comme les deux faces d’une même médaille métaphysique.

Quand j'entends, entre autres, le discours que les pécheurs français tiennent en ce moment, au sujet des poissons, qu'ils ne considèrent que sous l'angle d'une vile marchandise, je me dis qu'il ne reste qu'à couler toutes les flottilles de bateaux de pêche et à envoyer tous ces connards de marins-pêcheurs à la soupe populaire.

Labels: ,

Chirac, ce héros...

Jacques Chirac, avec 74% d'opinions positives, s'empare de la première place du classement des personnalités selon un sondage Ifop/Paris-Match à paraître demain.
Comment voulez que je ne passe pas mon temps à me foutre de la gueule des trois quarts des Français avec qui j'entre en interaction ? 3/4 de xénophobes et 3/4 de demeurés, voilà avec qui je suis régulièrement en contact. Quand on sait que dans le quart restant, nombreux sont ceux qui ont soutenu et soutiennent encore Ségolène Royal, Jean-Marie Le Pen ou Olivier Besancenot et même Yannick Noah ou Francis Lalanne...

Labels: , ,

Tuesday, April 14, 2009

C'est la nausée

Sartre était le maître-penseur d’une gnose sadique illuminée par la conviction qu’il n’existe rien entre le ciel et la terre qui ne mérite d’être nié. A la lumière de ce diagnostic, on comprend pourquoi la pensée contemporaine ne peut tout simplement plus progresser sur le chemin de Sartre. On a ouvert un nouveau chapitre dans le roman de la négativité. Sur ses premières pages, on rencontre des concepts sur lesquels le grand professeur de la liberté n’avait pas grand-chose à dire : écosystèmes, réseaux, multitudes, atmosphères, mécanismes cybernétiques. Les termes cardinaux de l’ère postsartrienne sont non pas révolution, mais émergence, non pas refus, mais rattachement et transformation. La science actuelle a rompu avec l’idéologie sartrienne du monde muet et absurde. Nous savons à présent que tout parle et nous pouvons l’entendre dès que nous interrompons le monologue du sujet autiste. La conscience pure a fusionné avec le scintillement tranquille des écrans à cristaux liquides. Les choses et les hommes forment de nouvelles communautés, au-delà de la bourgeoisie et du prolétariat. Il y a longtemps que la société du vécu a ôté à la critique le mot de la bouche. Mieux : la consommation elle-même est devenue la critique et l’anéantissement des choses. La seule à ne pas être encore au chômage, c’est la nausée.
Peter Sloterdijk
Extrait de l'article : Le grand négateur

Labels: ,

Sunday, April 12, 2009

Médiocrité

Les blogs ne font que refléter la culture d'une société donnée. Rien de pire ou de meilleur n'est produit sur le Net que ce que les individus produisent au quotidien, pour leur travail ou leurs loisirs. Bien que toute la société ne soit pas représentée sur la Toile, les blogs et les sites personnels donnent tout de même une idée assez précise de l'état d'esprit collectif.

On sait que la société française est une société dans laquelle prime l'idée de hiérarchie. C'est certainement pour cette raison que l'on retrouve si fréquemment des bloggers qui tentent de se démarquer de la masse en affichant des performances, telle que le nombre de visiteurs, pensant prouver par là qu'ils seraient meilleurs que ceux qui cumulent moins de visites mensuelles ou annuelles. Mais ils ne prennent pas en compte que, pour établir une hiérarchie sur le critère de la fréquentation, il faut nécessairement produire le blog le plus médiocre possible. Et, ceci, indépendamment des moyens techniques qui permettent d'améliorer le classement opéré par les moteurs de recherches - des techniques que tout bon webmaster connaît.

Car, mis à part l'aspect mécanique du référencement, il ne faut pas perdre de vue que, pour avoir le plus de chance de se retrouver en haut de l'échelle, il faut avant tout séduire le lecteur. Les médias audiovisuels ont su établir les meilleures recettes pour capter le maximum de spectateurs. Les bloggers doivent appliquer le même genre de stratégies pour faire augmenter leur lectorat. C'est à dire faire, par analogie, du TF1 ou du M6TV plutôt que du ArteTV. Je sais par expérience que, par exemple, l'emploi du terme "analogie", que je viens d'écrire à l'instant, coûte un certain nombre de points dans la course à l'audience. Ne parlons même pas de la longueur de mes billets : écrire plus de 100 mots à la suite équivaut à se tirer une balle dans le bras - on n'a pas besoin de pieds pour blogguer.

Croire que les blogs, dans leur ensemble, permettent de faire grimper le niveau culturel d'une population quelconque est une idée digne de Karl Marx qui imaginait que la conscience de classe passait par l'amélioration des accès aux savoirs. Ce qui s'est avéré complètement faux. La conscience de classe n'était réalisable que sur la base du ressentiment des ouvriers face à la bourgeoisie. La conscience de classe du blogger ne peut se fonder que sur le mépris ou la haine de la culture savante, lettrée.

Je reviendrai probablement sur ce dernier point qui concerne ce qui est le mieux partagé par la population française : le ressentiment.

Labels: , , ,

Thursday, April 9, 2009

Citoyens en série

Je viens de recevoir un mail, une invitation de La Fondation pour l'innovation politique, sur lequel on peut lire le texte suivant :
Les blogueurs ont fait une entrée aussi soudaine que fracassante dans l'espace public démocratique. La blogosphere recouvre une variété très hétérogène de lieux d'expression et de débat. Qu'ils soient rédigés par des novices, par des amateurs ou par des «professionnels», les blogs bousculent la sphère publique traditionnelle : les médias, dont ils sont complémentaires et parfois concurrents; le monde politique qui voit en eux de possibles «influenceurs».
Cette déclaration sous-entend que les bloggers seraient à l'origine d'un débat politique diversifié, où s'affronteraient des conceptions multiples, susceptibles d'enrichir la pensée publique, le dialogue politique.

Mais qui peut croire à de pareilles conneries ? Il faut une sacrée dose d'auto-suggestion pour en arriver à écrire de telles absurdités. En quoi la sphère publique traditionnelle serait-elle bousculée puisque les bloggers ne font que se ranger par affinités ? Une fois qu'ils ont été répertoriés sous une étiquette, c'est à dire, une fois qu'ils se sont rangés d'eux-mêmes dans un courant politique, ils n'auront de cesse que de renforcer la doxa. La doxa, pour ceux qui ignoreraient qu'ils en abusent sans le savoir, est le discours lié aux représentations communes, fait de paroles de "bon sens", donc de préjugés infondés et de stéréotypes moisis.

La bloggosphere est un espace de contrôle de la pensée. On vient d'en avoir un exemple avec la récente histoire R.O., chacun contrôlant l'autre pour éliminer tout ce qui serait déviant par rapport au discours autorisé, ce dogme qui fige toute réflexion et restreint la liberté de penser. Le blogger doit s'interdire d'exprimer quoique ce soit qui pourrait désagréger la masse que représente sa blogroll. Une meute défensive se crée automatiquement dès qu'il y a un risque que soit remis en cause le courant de pensée dominant.

Le monde politique n'a pas tort de voir parmi les membres de ces meutes de possibles "influenceurs", mais certainement pas dans le sens d'une politique nouvelle et audacieuse. Bien au contraire, tout concorde pour faire du blogger sous influence un normopathe apathique, qui, bien sûr, se pensera hautement inventif et même parfois subversif, mais tout aussi inventif et subversif que son voisin de blogroll. Car, tous expriment, à la virgule près, un discours pré-formaté qui rassure le normopathe. Aussi, ce dernier le répète inlassablement, sachant que cela renforce son intégration au sein du groupe, ce qu'il perçoit, bien sûr, comme quelque chose de valorisant. C'est donc la répétition du "même" dans les limites du courant politique imparti. Rien de plus !

Internet ou la machine à fabriquer rapidement des bourrins en grande série. On appelle ça des citoyens. Pauvres types, c'est pathétique !

Labels: , , , ,

Wednesday, April 8, 2009

Ridiculus


Ridiculus fait sauter tous les commentaires qui ne chantent pas la gloire de ce petit connard à sa maman. Comme vous pourrez le constater en allant sur le blog de ce fils de pute, il ne donne même pas l'occasion de répondre aux insultes. C'est vraiment un procédé de petit enculé. Mais, en fin de compte, rien d'étonnant à ça, c'est un classique dans ce pays peuplé de valeureux trouduculs.

Labels:

LHC est un produit frelaté

Petit conseil aux administrateurs de LHC :

Il faudrait juste penser à retirer "Humaniste" de votre réseau et ça serait parfait, surtout moins hypocrite. Mais, je suppose que vous ne savez pas trop ce que recouvre ce terme et c'est normal parce que, de nos jours, cet idéal philosophique devenu religion, ne veut plus dire grand chose.

Pensez aussi à retirer Liberté, parce que pour des types qui refusent à d'autres le port de signes distinctifs religieux, ça ne colle pas non plus.

Reste... Critique. Encore une chose que vous avez du mal à supporter quand elle est négative, c'est à dire quand on vous met face à vos contradictions et que certains de vos petits raisonnements fallacieux s'écroulent d'eux-mêmes.

Je pense que cette crise devrait vous amener à complètement changer d'optique, parce que LHC c'est juste un acronyme bien dans l'air du temps pour faire de la bonne pub, mais de la pub, en grande partie, mensongère.

LHC est un produit frelaté.

Labels: , , ,

Madame revêt la burka

Voici une nouvelle qui va faire plaisir à nos pieds-nique-les, Criticus, Foulon et LOmiG. En effet, un logement social a été refusé à une famille à Vénissieux, dans la banlieue de Lyon, au motif que l'épouse portait une burqa, tenue musulmane couvrant tout le corps, a déclaré mardi soir la préfecture du Rhône.
Madame revêt la burka, ce qui caractérise une pratique radicale de la religion incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française et le principe de l'égalité des sexes
C'est ce que dit la Sacoviv, l'organisme de logement, dans sa lettre. Je me demande si vous tolérez ce type de discriminations.

Labels: , , , , ,

Tuesday, April 7, 2009

Criticus trépasse

Les moutons bêlent, la caravane passe et... Criticus trépasse :
L'Hérétique
1 hour ago
@ Rubin
Roman quitte le comité directeur de LHC. LOmiG quitte R.O. Ça réagit également.
J'ai demandé à LOmiG d'élargir désormais le comité directeur de LHC.
Je pense qu'il y a eu du nettoyage. Roman a également viré (pas assez) plusieurs blogs d'extrême-droite qui avaient rejoint R.O.

Labels: ,

Monday, April 6, 2009

Occidental Forces of the Interior

roy lichtenstein
Les fiers résistants veillent sur la bloggo-civilisation.

Labels: , , ,

Sunday, April 5, 2009

Disqus

Rubin Sfadj a choisi de passer par Disqus pour organiser la gestion des commentaires liés à ses billets. Or dès qu'il y a un pic de trafic, c'est à dire dès que plusieurs bloggers cherchent à commenter simultanément sur cet interface, il tombe en rade ou bien l'accès se révèle être extrêmement long. Comme je n'aime vraiment pas rester coincé dans un embouteillage, j'évite les endroits où ça ne circule plus. Je n'accéderai à la suite des commentaires sur le blog de Rubin que lorsque les intervenants auront majoritairement quitté les lieux. Mais alors la fièvre qui poussait à la discussion sera retombée et pouvoir placer un commentaire représentera beaucoup moins d'intérêt.
C'est dommage. Certaines discussions doivent se consommer chaudes pour être appréciables, froides elles deviennent insipides.

Labels: , ,

Friday, April 3, 2009

G20

"La parole, se produisant comme conséquence immédiate, l'insignifiance et la valeur d'un réflexe, comme on le voit par l'exclamation, l'interjection, le juron, le cri de guerre, les formules votives ou imprécatoires, sur lesquelles la pensée ne peut revenir que pour constater qu'elles ne signifient rien par elles-mêmes, mais qu'elles ont joué un rôle instantané."
Paul Valéry, Variété V, 1944, p. 231

Police confront protestors outside the Bank of England in the City of London, Wednesday April 1, 2009, as thousands of demonstrators converged on the centre of the city to protest against the G20 scheduled for April 2. AP / Chris Ison.
Reportages photographiques ici et .

Labels: , , ,