Thursday, November 13, 2008

Position politique

Au regard du billet précédent, vous vous demandez peut-être comment je me positionne en terme d'orientation politique. Si c'est le cas, vous pouvez trouver des éléments de réponse en jetant un coup d'oeil au graphique suivant.

C'est Lomig qui a eu la bonne idée de demander à quelques membres du réseau LHC de passer un quizz, bien que très sommaire, qui permet d'avoir une image reflétant la position du réseau sur la palette des couleurs politiques.

Pour le moment, en fonction des premières réponses, on constate que LHC penche plutôt à gauche.

Labels: ,

12 Comments:

Blogger Internecivus raptus said...

Amusant...je suis ton image dans le miroir. A l'endroit où se trouve Libertas, en fait...

Fri Nov 14, 12:53:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Je ne te pensais pas plus à droite que moi, I.Raptus. J'ai encore lu, dernièrement, qqs posts sur ton blog et 9/10 fois, je suis entièrement d'accord avec ta façon de voir le monde.
J'ai aussi appris que tu faisais parti des Kiwis... mais bon c'est une autre histoire.
Je ne crois pas avoir lu Libertas, pour le moment. J'y penserai.
Bonne soirée!

Sun Nov 16, 11:18:00 PM 2008  
Blogger Internecivus raptus said...

C'est peut être que question vision du monde, il est des fondamentaux sur lesquels il est tout à fait possible de se retrouver hors de tout clivage politique traditionnel. Qui est d'ailleurs une notion à géométrie variable qui dépend très fort de la culture, de l'éducation, et du coin du monde dans lequel on a forgé ses idées et valeurs.

Cela étant, je ne fais pas partie de Kiwis. Ou pour être précise, j'en ai fait partie au début, mais ai tiré ma révérence il y a environ un an.
Il doit y avoir des trucs pas à jours sur certaines blogrolls..;-)

Sat Nov 22, 02:33:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

Bonsoir Scheiro :-),

J'avoue qu'au vue des positions que tu tiens ici ou là, ton positionnement sur cette grille m'étonne peu.

Je conteste cependant ici ta dernière affirmation selon laquelle "Pour le moment, en fonction des premières réponses, on constate que LHC penche plutôt à gauche." dans ce qu'elle a de tout relatif : le cadre ici étant la grille de clivage et de classement relevant principalement et surtout de la vie politique américaine, qui ne repose pas exactement sur la même conception de la vie publique (une différence absolument majeure étant, précisément sur ce "quiz", une conception de la politique guidée par l'idée de souveraineté ou pas...) que, par exemple, la vie politique française. Ainsi, les clivages se correspondent peu.

Par ailleurs, comme tu l'as très justement précisé dans ton billet, ce quiz est tout de même plus que sommaire, ou plutôt les questions elles-mêmes et les interprétations / classements qu'elles présupposent sont très largement susceptibles d'être interrogées plus sérieusement, voire remises en question... Somme toute, un peu comme les questions des sondages à choix limités de façon générale...

Mais pour tout cela, je crois que lire un peu des "dinosaures" (et d'ailleurs, Marx est loin d'être l'auteur le plus "dinosaure" que je lise, songe un peu que je vais même à lire jusqu'à des auteurs aussi vieux et éculés, s'agissant de la politique, que Platon, Aristote, Machiavel, Hobbes, Locke, Rousseau, Kant, etc. inutile, je pense de faire une liste exhaustive...) permet de comprendre un peu mieux les enjeux de tout cela, en évitant d'avoir les yeux englués dans les faits dans ce qu'ils ont de plus "réels" (et donc offrant résistance, certes), mais aussi de plus plats ;-)

Très bonne soirée Scheiro (je reviens "squatter" un peu après une fort longue absence...) !

Sat Nov 22, 07:45:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Internecivus raptus: J'estime aussi que c'est très difficile de se défaire sa culture et de ses valeurs et ce n'est pas parce que le fils d'un industriel milite pour la LCR qu'il peut se considérer comme dédouané de sa culture, des valeurs liées à son milieu. Tu le démontres avec P. Bergé, qui garde une certaine nostalgie pour sa jeunesse et aimerait passer pour un prolo bien qu'il dorme sur un matelas de $. Il n'y a rien ou pas grand chose de rationnel dans le choix politique, je suis persuadé que l'affectif prime même si de nombreuses personnes font des choix politiques qui sont, avant tout, liés à de vils intérêts.

Tue Nov 25, 05:38:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Internecivus raptus: C'est vrai, il y a "des trucs pas à jours sur certaines blogrolls" et c'était un peu confus pour moi au début mais je commence à y voir plus clair ;-)

Tue Nov 25, 05:41:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Albertine, je suis très heureux de te savoir encore vivante, toujours aussi piquante et "critiquante".
Effectivement, se situer à gauche ou à droite selon les critères politiques fr. ne veut pas dire que l'on occuperait exactement la même position aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou dans une autre démocratie comparable. Nous sommes d'accord: c'est relatif à la conception de la vie publique de chaque nation.
Par contre, je ne serais pas tout aussi affirmatif que toi sur l'apport théorique de la philo. Chavez et Khadafi qui sont deux bourrins sur le plan culturel-intellectuel - je me demande même s'ils ne sont pas quasi analphabètes - sont bien meilleurs politiquement parlant qu'un mec comme Sartre qui s'est toujours planté sur tout ce qui touchait aux enjeux politiques de son époque. On peut faire le même constat - en moins grave - pour son disciple BHL ou pour un narvalo comme Onfray qui n'a jamais rien compris dans ce domaine. Mais bon, ces deux derniers ne sont pas de véritables lumières, non plus. Quant à un type comme Badiou, ce n'est même pas la peine d'en parler, si ce philosophe gavé de pensée marxiste avait la moindre autorité politique dans ce pays, cela signifierait que je ne pourrais même pas mettre en ligne ce que je viens de te dire ici, sans prendre de sérieux risques pour ma liberté. On dirait que certaines personnes ne tirent, d'un point de vue pragmatique, strictement rien de leurs lectures, simple accumulation de savoirs.

Très bonne soirée à toi aussi, Albertine. En tout cas moi je sais que, pour ce soir, le terrible naufrage du PS avec sa commission de "récolement", dont les résultats sont imminents, va encore m'arracher de longs sanglots de désespoir.

Tue Nov 25, 05:54:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

Arg, cette question du rapport de la philosophie à la pratique est extrêmement compliquée à mon sens...

Je t'accorde bien volontiers que les philosophes ne font pas nécessairement (et même pas du tout, à croire que les deux s'excluent !) de grands hommes d'action, c'est le moins qu'on puisse dire ! Les exemples que tu prends sont d'ailleurs assez éloquents même si, comme toi, je ne mets pas du tout Sartre d'un côté et Onfray et BHL de l'autre dans le même sac. Le plus "troublant" avec Sartre (que je tiens pour un grand penseur) c'est qu'en plus de s'être presque systématiquement planté (à ce point tout de même, c'en serait presque comique si ce n'était pas si triste !) c'est que son farouche engagement au PCF (et il faut voir ce qu'était le PCF : un parti véritablement aux ordres de Moscou) s'est fait en toute connaissance de cause de ce qui se passait en URSS à la même époque, après Prague etc...
Pour ce qui est de BHL, j'avoue que je ne parviens pas même à identifier ni sa "pensée" (?!) ni sa position politique. Quant à Onfray, franchement, un gars qui se déclare sans rougir "anarchiste républicain" (y'en a que la contradiction ne dérange pas...) et qui nous explique sans plus de gêne que Nietzsche est démocrate.... ben là, je ne sais même pas quoi dire (faut-il dire quelque chose d'ailleurs ?).

Je pense cependant que la philosophie - tout en n'ayant certainement pas pour tâche de dire aux choses, aux hommes, aux Etats, etc. ce qu'ils doivent être : son discous n'est pas celui de la prescription ni sa position celle du donneur de leçon - :
- Non seulement, comme philosophie véritable, parce qu'elle est aussi discours qui s'engage sur le tout, a un rapport essentiel avec la pratique (reste à déterminer celui-ci, ce qui n'est pas si simple). Cela parce qu'elle se distingue des connaissances "seulement" objectives (et je ne veux pas dire par là qu'elle est subjective) ou de ce qu'on désigne couramment comme "science". Elle est position de savoir, discours qui engage toujours déjà ;
- mais encore, parce qu'elle s'efforce de saisir ce qui est (et ce qui est n'est pas seulement ce qui semble se présenter factuellement ici et maintenant), elle peut nous permettre de comprendre et d'orienter l'action (même si à mon sens, sa tâche n'est pas immédiatement de servir l'action, de donner des "bonnes recettes" ou encore d'être "utile à..." - je tiens à cette distinction qui écarte toute volonté édificatrice comme éloignée de ce qu'est la philosophie !). D'où l'intérêt de lire des "dinosaures" ;-)...

Bon, je crois que je me suis un peu laissée emporter et que, comme à mon habitude en ces cas-là, je n'ai pas été claire du tout... Assumons, assumons :-).

Très bonne soirée pour toi aussi Scheiro, je suppose que tu te consoleras tout de même facilement ;-) !

PS : "Critiquante", j'aime beaucoup :-D !
PPS : Pour le PS... que dire ? Je crois qu'avec toute la bonne volonté du monde on ne peut affirmer autre chose que c'est là un spectacle parfaitement affligeant... Je ne crois pas que l'on ait en France, depuis la Ve au moins, déjà vécu une telle situation où ce qui est censé être le parti d'opposition est aussi évidemment inexistant et nul - ce qui à mon sens n'a rien de réjouissant, quel que soit d'ailleurs, le "bord" duquel on est.

Tue Nov 25, 07:09:00 PM 2008  
Blogger GroukGrouk said...

Bonsoir Albertine, Scheiro, j'espère que vous m'excuserez de m'immiscer dans la conversation, mais, je voulais dire, écoute Albertine, arrête ton char: c'est très clair, j'ai tout compris.

D'ailleurs, au cas où quelque esprit obtus lirait ça et ne comprendrait pas (mais bon, c'est tellement clair que ce serait quand même étonnant), j'explique (juste pour Ikuluup en particulier en fait, qui, je le sais, doit certainement être en train de pleurer de ne rien comprendre - bref, je lui explique donc) c'est très simple: si tu veux devenir un grand général-colonel comme Kadafi, par exemple, tu dois lire de la philosophie, et en particulier des dinosaures, parce que tu y trouveras énoncées toutes les recettes pour y parvenir, expliquées bien en petite règles morales bien définies comme tu aimes bien, "Faire ceci ou cela, c'est bien, ou, c'est mal".
Bref, tu vois, c'est bien ça.

Cet indispensable addenda étant fait, bonne soirée, au plaisir de vous lire! (mais non, sans blague, tss.)

(ah, non, j'ai failli oublier: rofl :)!)

GroukGrouk.

Tue Nov 25, 09:21:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Je suis heureux de lire les nuances et précisions que tu apportes à mes déclarations - tjs à l'emporte-pièce - sur Sartre et consort, Albertine. Nous sommes d'accord.
Je n'ai jamais dit, ni même pensé qu'on devait se dispenser de lire les dinosaures. Bien au contraire, puisque je considère que les philosophes d'aujourd'hui ne sont que des nains perchés sur les épaules des géants qui les ont précédés, en commençant par les Grecs. Je veux te dire que je partage aussi, et sans restriction aucune, tes prises de positions sur le "rôle" de la philosophie qui n'a rien à prescrire n'a pas "pour tâche de servir l'action, de donner des "bonnes recettes" ou encore d'être "utile à..."" Et, même si je ne prétends pas y avoir longuement réfléchi, je me doute qu'il n'est pas simple du tout de déterminer le rapport entre le discours philosophique et une certaine mise en pratique, une certaine façon de se tenir au monde, d'être au monde.
La philosophie est, pour moi, le discours le plus difficile que l'homme occidental ait entrepris de construire. C'est la matrice et le receptacle de toutes les sciences.
Contrairement à ce que tu dis, Albertine, je te trouve parfaitement limpide sur ces considérations. Rassure-toi :-) Rassure toi aussi sur mon sort, sachant que la Royal vient de se faire ramasser suite à cette élection, je vais faire le tour des blogs de ses sympatisants et compatir à leur triste déception, leur dire 2 ou 3 mots pour les réconforter. Pffff!!!
A bientôt, chère Albertine.

Tue Nov 25, 09:31:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

GroukGrouk, je suis ravi de vous lire et de savoir que vous participez à cette conversation. Dommage qu'Ikuulup, ne soit pas à vos côtés, car je suis sûr qu'Albertine aurait eu une ou deux bonnes paroles à lui susurrer dans le coin de l'oreille ;-))

Tue Nov 25, 09:36:00 PM 2008  
Blogger GroukGrouk said...

Je suis moi-même ravie de lire la conversation, bien qu'à part, "c'est limpide" je n'ai rien à ajouter (ni à dire, mais je ne ferai plus de commentaires dans ce cas, promis ;)...
(Albertine aurait deux ou trois cris stridents à briser les tympans d'Ikuluup, vous voulez dire? Ah, ok, je transmettrai le message!)

Bonne soirée Scheiro! :D

Tue Nov 25, 11:11:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home