Friday, June 13, 2008

Bourrins de nonistes !

Selon Yves Clarisse de l'agence Reuters, "depuis leur adhésion en 1973, les Irlandais ont bénéficié de la plus grande injection de fonds européens par habitant, transformant un pays qui, lors de son adhésion en 1973, était le plus pauvre de l'UE, avec un PIB qui s'élevait à 69% à peine de la moyenne communautaire, en une nation prospère.
L'Irlande est devenue le deuxième pays le plus riche de l'Union après le Luxembourg, avec un PIB par habitant qui s'élève désormais à 146% de la moyenne communautaire.
En outre, contrairement au Royaume-Uni, par exemple, aucune grande formation politique n'est eurosceptique."
"On ne peut pas envoyer paître le seul pays qui a permis à ses citoyens de se prononcer directement, même si la coalition du 'non' était hétéroclite et a agité des craintes totalement infondées", a expliqué un diplomate de haut niveau.
"Cela aura un profond retentissement en France, le camp du 'non' va se réveiller", a-t-il prédit. "Ça va monstrueusement tanguer. Le spleen va gagner l'Europe. Le non irlandais est finalement pire que le non français."
Cela fait dix ans que l'UE consacre l'essentiel de son énergie à sortir de ses problèmes institutionnels et le "non" irlandais l'oblige à replonger les mains dans le cambouis sans aucune garantie de faire pouvoir faire redémarrer le moteur.

Il faut mettre ces salopards de nouveaux riches à la porte de l'Europe !

Labels: , , ,

0 Comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home