Tuesday, March 25, 2008

Nobody knows


Sur Internet personne ne sait que tu es un chien.

Labels: , , ,

7 Comments:

Blogger flybird said...

Bonsoir Scheiro,
Sur internet il semble qu' on peut tout dire, tout faire, il n' y a pas de système de valeur, l' honnèté semble en être étranger, certains seront des vrais caméléons par exemple ils adopteront des tics de langage empruntés à leur entourage et se laisseront gagner par l' accent en vigueur dans les blogs qu' ils traverseront.
D' autres seront peu perméables aux arguments d' autrui et seront plus doués pour convaincre que pour être convaincus.
Certains auront une composante primaire qui les feront agir ou réagir en fonction de leur instinct, très spontanément, d' autres fourniront une distance critique simultanée, ou un moyen de rationnaliser les actes commis d' instinct.
D' autres saisiront toutes les occasions en vol, sachant courtiser et se placer en stratégie subtil, charme, culot.
D' autres auront l' air de tout savoir, de tout comprendre, de pouvoir tout résoudre, et persuadera les autres q' il est ' homme (ou la femme) de la situation.
L' un sera l' optimiste , gai, léger, enjoué et l' autre pessimiste, cynique et ratiocineur, à la façon de deux faces d'une pièce de monnaie.
Certains seront marqués par le manque de confiance en soi et la perpétuelle insatisfaction.
Artifices ou apparences, la perfection sera d' abord un vernis de surface, sera parfait ce qui aura l' air de l'être.
Certains seront fourbe, hypocrite, n' approchant les autres que dans la mesure ou ils servent leur intérets.
Certains seront amoral voir immoral et feront jaser, d'autres se livreront aux commérages.
Ils contribueronnt à fabriquer la réputation d' un tiers.
Renard comme dans la fable, certains seront malin et beau parleur, louvOyant et flattant jusqu' à ce que le fromage s' échappe du bec, rusé préférant la fin aux moyens.
Bluff et coup de poker.
Conclusion : comme l'internet priviligie l' apparence au détriment du fond , il ne faut rien y attendre de durable, de solide, sortant de ses mains.
Et surtout ne pas avoir peur de retrousser ses manches pour nettoyer le désordre ambiant qu' il laissera après son bref mais édifiant passage.
Piochant à droite et à gauche les idées maîtrese du moment, les titres accrocheurs, parlant de n' importe quel sujet en se faisant passer pour un spécialiste, le roi du cammouflage trompe-l'oeil.
Toute la magie d' internet mon ami!
J' aime ton humour caustique Scheiro,le dessin est très parlant.

Tue Mar 25, 11:08:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Bravo pour cette magnifique description, cette belle galerie de portraits, Flybird. Il me semble que personne n'est oublié. Tu as raison: les comportements des bloggers diffèrent très peu de ceux des citoyens ordinaires, sinon que les mauvaises manières se trouvent accentuées, pour les plus faibles, par l'illusion de l'anonymat, ce qui lève leurs inhibitions. Ils cherchent des compensations symboliques aux petites frustrations que leur vie de serfs-consommateurs mal assumée et se voient souvent sous les traits d'un robin des bois vachement cultivé et intelligent qui va révolutionner la planète grâce à son PC.
C'est la possibilité de voir évoluer cette faune virtuelle, comme on regarde se mouvoir la foule, attablé à la terrasse d'un café, qui me plaît dans le blogging. Je pourrais le faire sans y participer, sans poster, sans commenter. Mais je pense que ce ne serait pas très honnête. On doit prendre les risques d'une confrontation avec les crabes dont tu dessines les silhouettes, Flybird, pour que le blogging soit véritablement un jeu intéressant.

Wed Mar 26, 01:04:00 PM 2008  
Blogger Astrale said...

Quel optimisme!...

Thu Mar 27, 12:44:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

C'est vrai, Astrale, mais ce n'est pas grave, ça me passera...

Fri Mar 28, 01:47:00 PM 2008  
Blogger Michel said...

Pour ma part je n'y vois un optimisme particulier, j'y vois plutôt un certain réalisme, et tu donne raison à Astrale de ne pas s'en faire et que ça passera. Alors à quel endroit ce cache cette optimisme dan le commentaire.
L'optimisme m'est peut-être si naturel que je ne la voie pas. Alors pourquoi j'angoisse parfois, est-ce que ça existe un optimiste angoissé.

Mon Mar 31, 05:35:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

En réalité, je ne sais pas si l'exclamation d'Astrale est ironique ou non, Michel, ni à quoi elle fait vraiment référence en parlant d'optimisme. Mais je suppose qu'elle glose sur mon réalisme sombre quant à ma façon de dépeindre la société. Comme je tiens à ce qu'elle conserve espoir en l'homme, je lui signifie que je me soigne, que ce n'est que passager. Mais comme toi Michel, je ne crois pas être très loin de la réalité.
Pour un "optimisme angoissé", j'ai l'impression qu'on frise l'oxymore, non ?

Tue Apr 01, 04:13:00 PM 2008  
Blogger Michel said...

Je crois que j'ai toujours souffert d'une certaine naiveté et je me suis dit longtemps que j'était un naif mais que je me soignait jusqu'au jour ou je me suis rendu compte que nous avons tous besoin d'une certaine dose de naiveté car un réalisme trop sombre peut mener au bord du gouffre. Si l'on neutralise la naiveté complètement l'on ne voit que le côté sombre de la réalité des choses et des gens. Flybird souffre présentement d'un désillusion. Je ne dit pas qu'il faut vivre dans l'illusion mais qu'il ne faut pas perdre espoir dans l'humanité, se construire une arche de Noé dans notre coeur et dans notre tête pour retrouver une paix intérieur sans laquel notre propre vie devient un enfer.
Non, il n'y a pas que des crabes sur le blog, il y a des gens dignes d'intéret. Flybird a fermer son blog mais j'espère qu'elle nous reviendras bientôt ne serais-ce que sous forme de commentaire sur des sites d'ami(e)s sincère en qui elle a garder confiance.

Tue Apr 08, 07:56:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home