Tuesday, June 3, 2008

Ouvert / Fermé

Ou on s'intéresse au monde et on est "ouvert", ou on s'intéresse à son nombril et on est "fermé". Pourtant ce n'est pas si simple, ça pose des problèmes, parce que "ouvert" et "fermé" sont, dans les débats télévisuels, des termes lourdement connotés avec une valeur positive pour "ouvert" et, forcément, négative pour "fermé".

Donc, toute personne, qui, sur la scène mondaine, tient à livrer une face positive, doit se montrer "ouverte". Ce qui conduit généralement l'acteur, au sens goffmanien du terme, à afficher sur son blog, dans la case "Interests", des domaines intellectuels qui le font profondément chier, mais qui signifient que c'est le blog d'une personne OUVERTE. De la publicité, en quelque sorte...

Le problème avec ces gens, c'est qu'ils se font une telle représentation de ces disciplines intellectuelles, vivant ces choses de manière très ambivalente, dans un rapport amour/haine sans cesse changeant, qu'ils n'arrivent pas à imaginer qu'une personne analphabète, ne sachant pas même signer de son nom, est aussi une personne "OUVERTE" et, souvent, bien plus "ouverte", avec une intelligence bien plus vive que la plupart des lustukrus qui savent qu'ils "savent penser en base" et voient tout de suite: "l'énoooooorme différence cognitive entre toi et moi" [cf. Lustukru Caporal-Chef, l'archétype du lustukru de base].

Mais vous, dans quel camp vous rangez-vous, celui de O ou celui des F ? Qu'avez-vous mis dans vos "Interests" ?

Labels: , , ,

21 Comments:

Blogger puuluki said...

Mmh, j'aime bien la première partie du billet, la deuxième, j'ai un peu moins bien compris, j'aime beaucoup cette façon de dire, (enfin, on pourrait dire aussi "se donner une bonne image"?)

Sinon, je viens justement de changer la partie interest lol

Tue Jun 03, 12:18:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

Suivi mail ;))

Tue Jun 03, 12:18:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

La seconde partie signifie qu'on peut aussi aimer les sac en croco et les souliers vernis ou le contraire, les sac vernis et les chaussures en croco, et ne pas être stupide pour autant. Mais vous dites ne pas avoir tout à fait compris simplement parce vous aimez que je vous donne une explication et que je m'intéresse à vous Puuluki, vous savez que j'ai un faible pour les Inuits surtout les riches Inuits ;-)

Wed Jun 04, 10:42:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Pour le suivi mail, j'ai pas trouvé de mail, nul part... c'est normal, Puuluki?

Wed Jun 04, 10:44:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

Oui, je crois que j'avais compris en fait (enfin, peut-être pas à la première lecture :))
qu'on peut être analphabète et être bien plus intelligent (et vif) qu'un lustukru? (c'est ça? oui c'est ça? :))

Bref, sinon, je pense qu'Albertine ne verra pas d'un bon oeil que vous ayez un faible pour moi (enfin, pas vraiment pour moi lol), enfin, moi ça ne me dérange pas, mais, Albertine...(non, Albertine, tu ne peux pas frapper Scheiro! Tss :))

Bref, bonne journée Scheiro :D

Thu Jun 05, 08:52:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Vous avez raison, Puuluki, je m'égare et je risque de finir ma vie de blogger comme le bon vieux Léon, avec un pic à glace fixé entre mes deux oreilles. Je vais laisser les belles Inuits à leur banquise et cesser de faire grimper la température... Je prends le prochain vol pour la Nouvelle-Guinée Papouasie sur les traces de Bronisław Kasper Malinowski pour mener une grande enquête ethnologique qui s'interrogera sur les rituels de l'argonaute face à son blog... c'est bcp moins risqué même si je sais que des bloggers cannibales vivent encore dans ces contrées...

Thu Jun 05, 11:04:00 AM 2008  
Anonymous nina de zio peppino said...

J'aime beaucoup ce poème. L'analphabétisme m'a toujours donné plus d'émois. L'ouverture calculée détruit l'amour.Que vaut-il mieux ? Une porte ou sa cléf ?

Fri Jun 06, 10:19:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Entre une porte et sa clé mon coeur balance, Nina :-)

Fri Jun 06, 09:59:00 PM 2008  
Anonymous adjaya said...

Ce qu'il y a de bien avec les centres d'intérêts, c'est qu'il y a plusieurs centres, et rien n'implique qu'il soient sur le même plan.
Bref, englobons l'espace, et donnons lui une propriété pluri-dimensionnelle.
Ajoutons une intensité complémentaire : l'espace temps.
Lorsque le temps a laissé une empreinte suffisante pour la complexification des assemblages, de la corde primal à l'adn sophistiqué, Un des possibles donne naissance à la vie que nous connaissons, et l'univers devient son propre œil.
Et là, un scheiro, une albertine, ou même une bande de lustukrus servira des desseins dont la compréhension est perdu à jamais.

Sat Jun 07, 12:40:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Comme il est question de centres d'intérêts individuels, ceux que les bloggers notent pour donner des indications sur ce qu'ils estiment être leur personnalité, je suppose que tu te réjouis, Adjaya de savoir que comme il y en a plusieurs, il n'y en a pas qu'un seul, d'où un véritable choix quant aux matériaux pour la construction des apparats. Tout le problème consistant à savoir si ces constructions sont à mettre sur un même plan ou pas. C'est à dire que tu te demandes si une discrimination / hiérarchisation est possible ou non ? Peut-on mélanger des chèvres et des cochons ? Là est la question... Une chose est certaine, c'est qu'un illettré aura le plus grand mal à développer un blog.

Mais un problème encore plus grand se pose lorsqu'il s'agit d'englober l'espace, parce que tu englobes à partir d'où, dans cette histoire, Adjaya ? Notons au passage qu'un espace EST pluri-dimensionnel, espace qui me semble indissociable du temps. Or le temps n'a pas de caractère objectif. Il est construit à partir de notre expérience. La diversité des expériences du temps peut s'organiser autour de 3 modèles : temps linéaire, temps cyclique et temps de l'instant. Le temps linéaire qui s'écoule de manière inexorable et irréversible constitue la représentation prédominante du temps dans notre culture, entraînant une certaine conception de la vie, du vieillissement, de la mort. Et tu n'es pas sans ignorer la relativité restreinte dont parle Einstein. Aussi, je me demande si tu parles du temps ou de la durée dont Bergson et Minkowski ont abondamment traité sachant que la durée réelle est ce que l'on a toujours appelé le temps, mais le temps perçu comme indivisible. Tu te rends compte alors de la "complexification des assemblages" comme tu le notes, Adjaya. On peut extrapoler dans n'importe quelle direction à partir de n'importe quoi. Je pourrais même faire entrer dans ma réponse le théorème de Godël, très à la mode en ce moment, depuis que Debray à cru pouvoir en tirer qqs analogies en rapport avec le social. Comme je pourrais trouver un rapport entre les théories créationistes et ta dernière phrase "une bande de lustukrus servira des desseins dont la compréhension est perdu à jamais" ce qui ne veut rien dire, pas plus que les phrases précédentes.

Nina voit dans ce billet de la poésie, mais là encore, je me demande ce qu'elle comprend et ce qu'elle raconte avec ses histoires de portes et de clefs, d'analphabètes qui lui donnent des émois et d'ouverture calculée qui détruit l'amour. Pour me rassurer je me dis que ce genre de commentaires émanent de personnes dont l'état de conscience est momentanément altéré par une drogue quelconque, l'alcool en premier lieu. Ou bien qu'il s'agit de plaisantins qui font des 'blagues', s'amusent comme ils le peuvent, pour passer le temps. Mais, je me dis aussi qu'il y a tellement de choses comme celles-ci sur les blogs, tellement de juxtapositions de phrases qui ne font aucun sens que la mixture alcool-canabis-cachetons ne peut pas tout expliquer.

En réalité, je suis assez désemparé de lire qu'une bonne partie de la bloggosphere écrit pour ne rien dire, car, si on comprend ce qui est écrit, on s'en fout éperdument tellement c'est vulgaire, banale, inintéressant, et, qu'un autre partie, toute aussi importante que la première, écrit sans qu'on puisse déchiffrer ce qu'elle a dit ou même voulu dire, tellement c'est fumeux, vaseux, stupide.

Souvent, je me demande ce qui motive les bloggers à passer du temps sur leur clavier pour mettre en ligne des choses qui ne veulent absolument rien dire.

Sat Jun 07, 11:01:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

mmh, Scheiro, votre commentaire, là, me parle... (en fait...)

mais je ne sais pas trop ce que j'en pense (en fait...)

(d'autant plus que je note moi-même plein de choses qui n'ont pas vraiment d'intérêt...)

(mais qu'en même temps, j'ai l'impression de l'avoir compris et de plus ou moins comprendre ce que vous notez...enfin, ça, c'est juste une impression subjective ;))

(aarh, j'ai envie de faire une réponse plus construite, au moins d'essayer - mais, là, c'est au-dessus de mes moyens lol - un peu de fatigue ;))

(bon, effectivement, je n'aurai pas plus de choses intéressantes à noter non plus, zut lol...)
(oui, mais d'essayer? aarh, sorry!)

Sat Jun 07, 11:15:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

"(d'autant plus que je note moi-même plein de choses qui n'ont pas vraiment d'intérêt...)"

rectification, d'autant plus que je note moi-même effectivement plein de choses qui sont pour ne rien dire (mais que, tout d'un coup, je me dis que ce serait bien de faire le contraire...ou au moins d'essayer...même si essayer, pour les autres, que j'essaie ou pas le résultat est le même, voilà ce qui n'est "pas bien"... :/)

Sat Jun 07, 11:18:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

>d'autant plus que je note moi-même plein de choses qui n'ont pas vraiment d'intérêt
C'est vrai et pourtant ce n'est pas sans intérêt parce qu'on vous suit dans votre processus réflexif ce qui est assez étrange parce que vous avez la don pour noter les méandres de votre pensée de manière très vivante et surtout très marrante. Ce qui fait que mes propres réflexions ne s'adressent pas à vous, Puuluki, non pas que je ne veuille pas vous parler, mais parce que vous n'entrez pas dans le champ de cette écriture stéréotypée ou dans cette espèce de pseudo-réflexion qui ne veut strictement rien dire, une chose insignifiante.
Non au contraire, je me régale à vous lire, Puuluki, parce que justement vous allez très rapidement à l'essentiel et même si l'essentiel n'est pas toujours très profond, dans le sens où cela aurait demandé une longue méditation, j'aime suivre le déroulement de votre raisonnement qui dévale comme un torrent de pensées bien rafraichissantes contrairement aux trucs rances, moisis, pourris, décomposés servis la plus part du temps sur la Toile.

Sun Jun 08, 01:21:00 AM 2008  
Anonymous adjaya said...

"Mais un problème encore plus grand se pose lorsqu'il s'agit d'englober l'espace, parce que tu englobes à partir d'où, dans cette histoire, Adjaya ?"
A partir d'où ?, le plus naturel je pense, c'est le point de vue de l'observateur, là ou il se situe dans l'espace.
"Notons au passage qu'un espace EST pluri-dimensionnel, espace qui me semble indissociable du temps."
Une représentation peut avoir une seule dimension spatiale, et on lui ajoute une dimension temporelle.
Notre perception nous permet de percevoir un univers à trois dimensions spatiales à laquelle notre expérience comme tu dit nous fait ajouter une dimension temporelle.
"La diversité des expériences du temps peut s'organiser autour de 3 modèles : temps linéaire, temps cyclique et temps de l'instant."
Il s'agit du même temps, mais perçu de trois point de vue différent.
Certaines théories mathématiques comme la théorie des cordes envisage des modèles avec un nombre supérieur au trois dimensions spatiales perçues, plus, toujours, la dimension temporelle.

"Comme je pourrais trouver un rapport entre les théories créationistes et ta dernière phrase "une bande de lustukrus servira des desseins dont la compréhension est perdu à jamais" ce qui ne veut rien dire, pas plus que les phrases précédentes."
Disons que c'est une métaphore pour dire que notre compréhension de la réalité est limité par notre perception. Il est très difficile de se représenter un univers avec des dimensions supplémentaires.

Sun Jun 08, 04:34:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Tu devrais te rendre compte que tu ne peux pas te situer à l'INTERIEUR de l'espace, tout en te situant à l'EXTERIEUR du même espace pour te positioner en tant qu'observateur surtout quand tu parles d'espace infini à moins d'envisager un lieu divin, une place assez agréable à occuper quand on n'a rien d'autre à faire sinon regarder l'éternité, le temps infini, s'écouler comme un long blog tranquille.

Dans la pratique de tous les jours, le terme "dimension" renvoit à la taille d'un objet.
Définition: (L)ongeur x (l)argeur x (h)auteur.

En physique la dimension d'un espace vectoriel se vulgarise comme suit:

* Un objet volumique constant (c'est-à-dire dont les propriétés sont indépendantes du temps, du moins durant l'étude) est dit à trois dimensions, car il faut trois nombres (x, y, z) pour désigner un de ses points au sein de l'objet ;
* un objet plan (comme une feuille de papier) dont on néglige l'épaisseur est dit à deux dimensions, car il faut deux nombres (x, y) pour désigner un de ses points au sein de l'objet ;
* un objet linéaire (comme un fil) dont on néglige l'épaisseur est dit à une dimension, car il suffit d'un seul nombre x pour désigner un de ses points au sein de l'objet (abscisse curviligne) ;
* un objet ponctuel (comme un point) dont on néglige la taille est dit de dimension zéro, car une fois que l'on a désigné le point, on n'a besoin d'aucun paramètre pour trouver le point...

Quant à l'espace on peut l'envisager sous des angles différents, effectivement:

Espace
Espace à base dénombrable
Espace affine
Espace compact
Espace complet
Espace de Baire
Espace de Banach
Espace de Cantor
Espace de Hilbert
Espace dual
Espace euclidien
Espace localement compact
Espace localement connexe
Espace mesurable
Espace métrique
Espace polonais
Espace probabilisable
Espace probabilisé
Espace quadratique
Espace séparable
Espace topologique
Espace topologique irréductible
Espace vectoriel
Espace vectoriel normé

Comme je suis persuadé que tu n'as aucun problème à jongler entre ces modèles mathématiques, Adjaya j'attends avec impatience que tu nous donnes ton avis sur le modèle du Braneworld Randall-Sundrum de type II car ça me semble terriblement intéressant et que je sais que c'est tout à fait dans tes cordes.

Oui, "dire que notre compréhension de la réalité est limité par notre perception", c'est parfaitement exact. Surtout quand on sait ce qu'EST la réalité. Dommage que tout le monde n'ait pas la chance, comme certains, d'être en possession de facultés qui donnent une possible maîtrise de nos systèmes extra-sensoriels, ceux qui portent hors des limites de notre pauvre petit monde perceptible. Capacités qui permettent d'accéder à des espaces multidimensionnels de type THT 24, dimension dans laquelle, d'après Lustuk et Narvalo, il est probable qu'on puisse vivre dans la continuité du mouvement qui consistera dans l'occupation par un corps de positions consécutives à des dates consécutives. Ce qui fait que dans l'Espace L.& N. type THT 24 la perception sera complète, la réalité également accessible à tous. Vive le THT 24 !!!

Sun Jun 08, 12:32:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

Lol, mais enfin Scheiro, moi qui croyait que c'était une véritable théorie, je recherche sur Google "THT 24"... :))
(oui, j'ai même cherché "Lustuk et Narvalo" ... mais, je me suis quand même bien doutée un peu que c'était "Lustukru")
(je m'occuperai plus tard de "Braneworld Randall-Sundrum"...)

Oui, mais sont-ce des Lustukru cuits ou crus? :)

Sun Jun 08, 03:27:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

:-DDD !

Mon Dieu Scheiro ! Que s'est-il passé ? Tu es si énervé que ça contre les blogueurs ?

Après tout, des gens qui racontent n'importent quoi, qui disent n'importe quoi ou qui disent des platitudes en prenant des airs inspirés, je suppose que ce n'est pas si nouveau que cela et qu'il y en aura toujours... Ce qui est relativement nouveau c'est qu'il n'y ait plus véritablement de "censure" - et je ne parle pas ici de l'interdiction de publicité pour ce tels propos, mais du fait qu'aujourd'hui, non seulement les "auteurs" de tels propos ne jugement pas indignes de les rendre publics, mais encore qu'ils ne soient pas objet de rires pour la plupart (au contraire, ils peuvent passer pour très profonds, ou très très intéressants - en vertu du seul fait qu'ils sont l'expression d'un "individu particulier", ce qui est censé leur donner, par soi seul, une valeur inestimable)...

Mais, finalement, qu'est-ce que ça peut faire ?

Ton billet m'a d'ailleurs permis de remarquer que je n'ai pas remis de case "intérêts" à mon profil... Et que je ne compte pas en remettre parce que, finalement, je trouve que ça participe une peu du côté "club de rencontre". Du genre : "Ah ouais, t'aimes la philo, moi aussi, trop fort, j'aime m'intéresser au sens de la vie blablabla, le bonheur, le bien, le mal, tout ça... on va pouvoir blablater ensemble... et puis la littérature aussi, pour exprimer ses sentiments, etc., etc." ;-D
Finalement, j'ai l'impression que cela se passe exactement comme ailleurs et auteurs de blogs / lecteurs de blogs finissent plus ou moins par s'ajuster. Ou encore, plus particulièrement, sur la question du "n'importe quoi" qui se fait passer pour de la philo, de la socio, de la psychanalyse, etc. comme le disait bien Hobbes dans le Léviathan, c'est le fait de la science (ou de la culture) qu'elle n'est reconnu que par ceux qui en connaissent déjà plus ou moins les exigences, que par ceux qui sont un minimum savant (ce pourquoi d'ailleurs elle est, dit-il, un bien faible pouvoir - au sens politique du terme)

(Par ailleurs, j'agrée parfaitement à ce que tu écris ici à Puuluki).

Sun Jun 08, 04:23:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

Oups, j'ai effacé la fin de mon commentaire par mégarde, pardon.

Je disais :

Bonne fin de journée Scheiro, à plus tard :-D !

Sun Jun 08, 04:25:00 PM 2008  
Blogger Albertine said...

Encore moi, pardon :-). J'ajoute tout de même : pour les vulgaires fautes de raisonnements ou le fait de dire n'importe quoi sur n'importe quoi, même quand cela n'a manifestement de rapport que dans la tête de celui qui parle sans qu'il se sente obligé d'en rendre compte un tant soit peu, tu as raison - et il me semble qu'un raisonnement foireux est normalement visible par tout un chacun.
Le "raisonnement", le fait de savoir "raisonner" à peu près sainement, c'est tout de même la base... Ça ne suffit certes pas, mais c'est absolument indispensable : condition nécessaire même si non suffisante... Sans cela en effet c'est du grand n'importe quoi et aucune discussion n'est possible.
Et, encore une fois, normalement, un raisonnement foireux peut être détecté comme tel par toute personne "sensée" - même si je conviens que raisonner, pour une part, cela s'apprend aussi et que le raisonnement, pris seulement comme "formel" peut aussi bloquer la discussion comme la réflexion...

Sun Jun 08, 07:02:00 PM 2008  
Blogger puuluki said...

Oh, dans l'ensemble, viens-je à l'instant même de me dire (mmh, direct-live - - enfin, presque, le temps que je rédige le billet :)) en fait, et bien, je trouve qu'il y a quand même pas mal de trucs intéressants sur les blogs...

(limite, en exagérant, je me suis dit, qu'à ce train-là, parler à des gens pour dire "bonjour, au revoir, comment ça va, tu t'appelles comment, tu fais quoi etc." me paraîtra vraiment chiant... ;))

Mon Jun 09, 07:36:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

@Puuluki & Albertine:

Puuluki, bien entendu, les lustukrus sont QI ! Ne la saviez-vous pas ?
Le Braneworld Randall-Sundrum est un modèle mathématique réel.

Et, c'est vrai, je suis assez injuste avec la bloggosphere parce j'en donne une vision négative alors qu'il y a aussi un tas de bonnes choses, mais submergées par les ordures.

Je suis - encore une fois - entièrement d'accord avec toi, Albertine, sur "les gens inspirés" qui sont inévitables et doivent exister depuis la nuit des tps. Mais, comme toi, je remarque qu'ils jouissent, sur la Toile, d'une totale "impunité" dans le sens où personne prend le temps de se moquer d'eux. Je suis aussi étonné parce que, dans la plupart des cas, les raisonnements foireux sont faciles à détecter, car ils sont bien souvent terriblement boiteux, et, quand ils le sont moins, une relative connaissance des sophismes permet de déceler les raisonnements trompeurs.

Mais il faut croire que la majeure partie des gens s'en foutent, ils ne les remarquent pas et ne les corrigent pas parce qu'ils NE veulent PAS vraiment discuter.

Ce qui est fatigant, c'est l'effet de loupe que forme la bloggosphere. C'est la concentration de conneries accéssibles si rapidement qui donne cette espèce de nausée. Dans les échanges au quotidien, en présence, on ne peut pas matériellement participer à autant de discussions, ce qui fait qu'on a pas encore pris l'habitude d'être confronté à autant de bétises celle qui nous suffoque quand on est en ligne. Si c'est si dur de s'y faire, c'est parce qu'on est de vrais humanistes, alors, malgré nous, on se fait une idée magnifique de la raison humaine, mais, inévitablement, on est ensuite terriblement déçu ;-))

Tue Jun 10, 05:41:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home