Saturday, January 10, 2009

עופרת יצוקה

David Haddad fait remarquer par courriel à Véronique Maurus, la médiatrice du quotidien Le Monde, la chose suivante : "Israël compte 5 millions d'habitant. En additionnant la Palestine, ça fait environ 10 millions d'habitants. Au maximum, cela représente environ 0,2 % de la population mondiale pour un territoire grand comme la Corse... Pourtant, en ce moment, vous consacrez à ce sujet 50 % de vos articles d'information internationale."

Sans avoir fait de statistiques sur le nombre de blogs francophones qui parlent de l'opération עופרת יצוקה, il me semble que les tenants et les aboutissants de cette guerre sont largement débattus, ne serait-ce que par mes amis du L.H.C. tels que Rubin Sfadj, Roman 'Criticus' Bernard ou LOmiG.

C'est un autre lecteur du Monde qui me donne l'occasion d'afficher mon opinion sur ce conflit. En effet le commentaire de Jérôme V. résume parfaitement ce que j'aurais aimé exprimer s'il m'avait fallu exposer mes sentiments sur cette affaire. Jérôme V. dit ce qui suit :
"Tout mort est un mort de trop et à chaque mort, palestinien ou israélien, nous devons le respect. Mais tant que le peuple palestinien n’imposera pas à ses dirigeants une solution de paix qui implique la reconnaissance d’Israël et son besoin, vital, de sécurité, il ne sera pas maître de son histoire, il se laissera guider par les illusions qui conduisent au drame qu’il connaît aujourd’hui et dont les responsables sont le Hamas. Israël a le droit de se défendre contre la guérilla menée par Hamas."
Tant que les Palestiniens ne comprendront pas que leurs dirigeants les conduisent inévitablement à la ruine, au désastre, comme on le voit en ce moment, et tant qu'ils ne se retourneront pas contre eux, aucune solution menant à la paix ne sera envisageable. Je suis persuadé que les Israéliens ne demandent qu'à vivre en paix, contrairement aux musulmans qui, pour mille et une raisons, vivent dans le ressentiment.

Inutile de condamner les sionistes, ça n'a aucun sens. Que le peuple palestinien trouve le courage de prendre ses responsabilités et cesse enfin de se faire exploiter par des assassins, tels qu'aujourd'hui les enragés du Hamas, ces mégalomanes qui rêvent de conquérir des territoires qu'ils n'ont aucune chance d'obtenir, et ceci, encore moins par la force, même en faisant allégeance aux imams iraniens, une nation qui, tôt ou tard, va finir par ramasser la tempête pour avoir semé le vent de la colère.

----------

Désolé, mon frère Le Linguiste, sachant que tu lis mon blog, je pense qu'en ce qui concerne ce billet, nous ne partagerons pas vraiment le même point de vue. Mais je sais qu'on pourra longuement en discuter par mail, puisque je ne pense pas que tu feras de commentaire ici.

Labels: , ,

17 Comments:

Blogger Astrale said...

je suis d'accord avec toi.
et puis c'est vrai, chaque mort est regrettable. Cette guerre est stupide comme le sont toutes les guerres.
l'extrémisme doit cesser. Mais comment? faire comprendre aux nouvelles générations qui malheureusement ont grandi dans l'habitude des jets de pierre...comment réparer cela...?Comment leur faire entendre que l'ennemi n'est pas celui qu'il croit...comment étouffer la haine ancestrale?

Sun Jan 11, 12:05:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

Je partage les mêmes craintes que toi Astrale, parce que je ne vois pas comment ce conflit vieux de 60 ans, sinon plus, pourrait se régler rapidement. Ces rancœurs me semblent encore plus importantes que celles qui ont dressé l'une contre l'autre des nations comme l'Allemagne et la France qui ont pu pourtant se réconcilier durablement.
La prise de conscience des palestiniens musulmans sera sans doute très longue à faire et, malheureusement, ce conflit échappe en grande partie à ce peuple victime d'une situation dont il ne possède pas toute les cartes, puisque d'autres entités régionales détiennent de nombreux atouts qui ne sont pas prêts à être restituer et aiment à fausser le jeu.

Sun Jan 11, 12:29:00 AM 2009  
Blogger Paul Guignard said...

Je suis d'accord avec ce que tu dis.
Mais tu parles du ressentiment palestinien comme d'un détail. N'oublions pas qu'ils ont été chassés de leurs terres par des israéliens conquérant, avec la bienveillance de la communauté internationale (enfin, occidentale) à chaque fois que les israéliens agrandissaient leur "espace vital". On ne peut pas revenir en arrière mais bon... des excuses de la part des autorités israéliennes seraient les bienvenues non ?

Sun Jan 11, 12:35:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

Au contraire, Paul, le ressentiment des Palestiniens est selon l'idée que je me fais de ce conflit, le noeud du problème. Les frustrations me semble pour le moment insurmontables tellement l'humiliation est grande. Et ceci sur plusieurs niveaux: économiques, territoriaux, technologiques, sportifs, culturels, etc...
Les dhimmis méprisés depuis si longtemps jouissent d'avantages matériels et d'une situation qui dépassent tout ce qu'un musulman pouvait imaginer dans ses pires cauchemars, alors que les mânes du pétrole - qui sont loin d'avoir profité à tous - vont bientôt tarir sans que rien ne viennent à les remplacer.
C'est cette dimension socio-psychologique qui pour moi fait que ce conflit ne peut pas se résoudre de sitôt, sans parler du culte de la vengeance lié à ces cultures où une véritable institution judiciaire étatique viendrait à faire écran à la violence privée, familiale, clanique.
Si l'Etat hébreux devait s'excuser, je crois que se serait la pire des choses puisque les morts sembleraient alors doublement victime puisque mort pour rien, seulement par erreur, une erreur de jugement, d'appréciation de la situation. Je pense au contraire qu'une période paix peut être gagnée si Israël arrive à écraser le Hamas et dire par là que Tsahal n'a pas fait de morts pour rien, bêtement, si je puis dire.
Je ne sais pas si je suis bien clair, Paul. En tout cas merci de me lire.

Sun Jan 11, 01:12:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

...où manque une véritable institution judiciaire qui viendrait à faire écran...

Sun Jan 11, 01:15:00 AM 2009  
Blogger Paul Guignard said...

C'est très clair, merci des précisions.
Je pensais à des excuses par rapport aux événements liés au plan de partage de la Palestine (tu as l'air d'en connaître un rayon sur le sujet, dis moi si je me trompe, mais il me semble que l'attitude israélienne et occidentale à ce moment a été irresponsable, surtout au vu de ce qui s'est passé quelques années plus tôt).

Israël a changé depuis, et son auto-défense ne peut valablement être critiquée quand on jette un œil sur sa situation géopolitique. Mais je me met à la place des palestiniens : j'aurais du mal à envisager une relation sereine avec cette histoire, et à accepter maintenant les leçon des grandes puissances.

Par contre, pas d'accord pour dire que ce conflit est négligeable. Il résume tous les défis qui nous sont lancés pour construire la paix, à de nombreux endroits dans le monde. Regarde le conflit dans les grands lacs africains... Vouloir le pardon, c'est utopique. Tenter malgré tout de vivre ensemble, dans un État de droit, c'est un premier pas.
A propos de la France et de l'Allemagne, Robert Schuman avait prophétisé : "l'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble. Elle se fera par des réalisations concrètes créant d'abord une solidarité de fait". Il en est de même pour la paix !

Sun Jan 11, 02:25:00 AM 2009  
Blogger Astrale said...

ça sent vraiment le roussi là...je ne sais pas bien comment, ni pourquoi, mais toutes ces manifs me donnent le frisson.
bon dimanche scheiro!

Sun Jan 11, 11:26:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

@Paul: Vu la situation politique au Moyen-Orient, j'imagine que même si Israël n'avait pas été créé en 48, cette région n'aurait tout de même pas été un havre de paix une fois l'empire ottoman démantelé, puis les occupants français et britanniques rembarqués, car les chefs de clan locaux, les roitelets sans grandes légitimités se seraient certainement livrés à leurs passions hégémoniques, à leur volonté d'étendre leurs pouvoirs sur les contrées voisines.
Je peux, par empathie avec les Palestiniens, me mettre dans la peau d'un paysan qui a perdu sa terre, sa maison, ses habitudes et imaginer son amertume vis à vis des juifs venus d'Allemagne, de Pologne, d'Afrique du Nord... qui se sont installés sur son territoire, et je peux comprendre son ressentiment. Ce que je n'admets pas, car cela va bien au-delà, c'est que, pour des raisons de basse politique, cette amertume ait été exploitée puis transformée en haine aveugle, au point d'en arriver à pousser des jeunes gens qui n'ont pas connu la Palestine d'avant guerre, à devenir de véritables drônes humains, de ridicules kamikazes sans cervelle, de simples objets meurtriers téléguidés par des laveurs de neurones, petits bricoleurs de fusées qassav.
Ces bourrins qui "dirigent" ou ont "dirigé" les palestiniens n'ont jamais voulu reconnaitre Israël: ils ne vivent que dans l'illusion, les pires fantasmes de toute puissance, et font payer la facture à leur peuple qu'ils commandent, souvent bien à l'abri, depuis des pays étrangers.
J'ai comparé cette situation à l'Allemagne et la France, parce que je souhaite qu'une réconcilation puisse se faire sur ce type de modèle, mais bien entendu cet amalgame est une erreur. Chaque histoire est unique et trop de spécificités liées aux parties en présence font que les choses sont difficilement comparables, mais je suis d'accord avec la citation de Schuman que tu donnes Paul, parce que je pense comme toi que le réglement du conflit israelo-palestinien ne pourra se faire que lorsque les ennemis d'Israël auront compris ce que le mot solidarité veux dire. Israël a avant tout besoin d'un interlocuteur unique et responsable - et non pas d'une my
riade de donneurs d'ordres souvent contradictoires - et le peuple palestinien doit avoir des dirigeants qui se sentent réellement solidaires des personnes qu'ils représentent au lieu d'agir pour la gloriole, de se faire passer pour des superhéros aux yeux de la rue musulmane.

@Astrale: Je dois sortir, je te réponds à mon retour ;-)

Sun Jan 11, 01:31:00 PM 2009  
Blogger Criticus said...

Merci pour le lien ! ;-)

Sun Jan 11, 03:27:00 PM 2009  
Blogger le linguiste said...

" Je pense au contraire qu'une période paix peut être gagnée si Israël arrive à écraser le Hamas et dire par là que Tsahal n'a pas fait de morts pour rien, bêtement, si je puis dire."

mon frère , la paix ne peut pas étre gagnée par un massacre ! jamais

je ne partage pas ton point de vu,

mon frère

Sun Jan 11, 04:27:00 PM 2009  
Blogger Paul Guignard said...

Merci pour tes longs commentaires en réponse !
Et bravo pour ton blog graphique c'est très sympa.

Sun Jan 11, 10:43:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

@Astrale: Je suppose que d'ici qqs jours la tension sera retombée d'elle même Astrale; on sent déjà qu'une grande partie de l'opinion commence à se fatiguer de cette explosion de violence à Gaza et demande aux médias de fournir du sang neuf. Seuls les partis politiques de gauche alliés des islamistes - tous espèrent augmenter leur pouvoir de nuisance - surfent encore, au bout de 3 semaines, sur la haine "antisioniste", car cette haine est, selon Taguieff, "non seulement idéologiquement acceptable, elle est hautement respectable, et chaudement recommandée. C’est là un des mécanismes psychologiques qu’on rencontre dans le «politiquement correct» mondialisé."
Les judéophobes s'en donnent à coeur pour le moment à coeur joie mais bientôt dès que les médias se détourneront de Gaza tout rentrera dans l'ordre... jusqu'à la prochaine sortie de Tsahal qui sera de nouveau obligées d'opérer, puisque mis à part les USA, la terre entière souhaite la disparition d'Israël, ce qui annoncerait enfin l'agonie de l'Occident honnie.

Mon Jan 12, 11:52:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

@Criticus: De nada, amigo! Tu as bien fait de mettre en trackback -maintenant retiré- l'excellente interview de Juan : j'ai souvent lu Stalker et je me suis régalé à suivre les débats qui ont suivi, bien qu'au bout d'une heure de lecture j'ai décroché sans être arrivé à la fin des réactions écrites sous ce billet. Je reprendrai cette lecture plus tard.

Mon Jan 12, 11:53:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

@Le Linguiste: Je ne dis pas que la paix doit être gagnée par un massacre, mon frère, je dis seulement qu'après ce massacre une période de calme relatif - et non pas la paix (c'est vrai le terme est mal choisi) - sera gagnée par Tsahal qui a été forcé par le Hamas de réagir et de réagir très brutalement. Je suppose qu'Israël pense que c'est la meilleure stratégie pour que la période de guerre soit le plus courte possible et que ses troupes ne soient pas engagées trop longtemps dans cette opération. Je pense que si l'on se place sous ce point de vue la stratègie israélienne est cohérente. Mais je comprends que tu ne puisses pas voir les choses de la même façon que moi, mon frère. Mais c'est normal, car tu te souviens on n'a jamais réussi à se mettre d'accord sur Tariq Ramadan ;-) Et là, au sujet de Gaza, les choses sont encore plus graves. Je suis très heureux que tu sois intervenu et j'espère te lire encore bientôt. Je n'oublie pas que je dois t'écrire, mais tu connais mon problème avec les mails ;-))

Mon Jan 12, 11:54:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

@Paul Guignard: Merci pour tes commentaires et encouragements à photoshoper, Paul ;-)

Mon Jan 12, 11:55:00 AM 2009  
Blogger le linguiste said...

Mon frère, il y ’avait une élection et le peuple palestinien a voté pour le Hamas.
( je suppose que Israël pense ) n’a pas de sens , il ya un massacre, il ya un oppresseur et un opprimé, on ne peut pas les distinguer ?!


j'attends toujours ton email mon frère

n'oublie pas de passer chez moi ,pour écouter Alexandre Adler et T.Ramadan. :))

Tue Jan 13, 12:12:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

Le peuple palestinien s'est laissé tromper par les paroles des chefs du Hamas qui au lieu d'essayer de faire la paix avec Israël préfèrent envoyer des fusées qassam sur la population civile israélienne. Ils préfèrent dépenser de l'argent des dons des pays arabes, de l'UE ou des ONG pour des armes plutôt que pour construire les infrastructures indispensables à la bande de Gaza.

J'ai lu le texte de Ramadan sur ton blog, mon frère et ça me rappelle le bon vieux temps ;-)). Mais je n'ai pas encore eu le temps d'écouter le débat Ramadan/Adler. Et je n'oublie pas que je dois t'écrire. Ne t'inquiète pas je vais faire tout ça tu peux commencer à réviser tes figures de rhétorique, Le Linguiste! ^-^ lol!

Tue Jan 13, 07:48:00 PM 2009  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home