Saturday, October 18, 2008

Les damnés

Je suis persuadé que les petits penseurs, qui se sont laissés influencer par le marxisme, et qui raisonnent en terme de classes, présupposant que l'une n'a pour seule volonté que la domination de l'autre, ne peuvent que favoriser la haine qu'ils cherchent, une fois que les hostilités ont été amorcées, à entretenir à tout prix. Ils ne reculent devant rien et attribuent les pires intentions à ceux qu'ils considèrent, dans leur délire de persécution, comme des ennemis.

La genèse du génocide qui a eu lieu au Rwanda est pour moi le meilleur modèle pour expliquer la lutte de classes. A l'arrivée des Allemands et des Belges, Tutsis, Hutus et Twas ne formaient qu'une seule ethnie ; ces appellations correspondaient aux groupes socioprofessionnels formés par des cultivateurs (environ 80% de la population), des éleveurs (environ 20%) et des potiers (environ 1%), .
Pour administrer le territoire, les Belges, convaincus de la supériorité des Tutsis, en qui ils voyaient des "nègres blancs", vont favoriser ce groupe, au détriment des Hutus - les Twas, infime minorité, ne sont pas concernés. Mais quand les Tutsis commencent à revendiquer l'indépendance, les colonisateurs belges renversent leur alliance au profit des Hutus, au nom de la démocratie - les cultivateurs étant plus nombreux que les éleveurs. Vers la fin des années 50, les premiers massacres se produisent. En effet, avec l'aide des Belges, les Hutus se sont emparés du pouvoir et chassent les Tutsis, dont plusieurs milliers prennent le chemin de l'exil vers les pays voisins. Le reste de l'histoire est suffisamment connue, surtout à partir du moment où les Français vont s'engager dans cette affaire avec l'effroyable résultat que personne ne peut ignorer.

Qu'ont fait les marxistes, après avoir discriminé la population en riches/pauvres, koulaks/prolos? Exactement la même chose que le premier président du Rwanda, Grégoire Kayibanda: appeler au meurtre, ce qui se nomme Révolution dans le jargon socialiste, et qui n'est, en réalité, qu'une guerre civile contre les "ennemis de l'intérieur" dont il faut se débarrasser pour établir le paradis sur terre, pour que ce ne soient plus les lendemains qui chantent, mais le jour même qui hurle sa joie, tous les caprices des pauvres se réalisant instantanément.

Bien entendu, les faibles d'esprit ne peuvent résister à cette promesse selon laquelle la cupidité du pauvre sera immédiatement récompensée par le vol d'un riche, même s'il faut en passer par le meurtre, ou plus exactement, à notre époque, en France, par le souhait de la mort de l'autre, ce salopard, ce nanti, ce banquier. [Laissons le Juif de côté, qui a déjà suffisamment à faire, même si Badiou soutient que la disparition du Juif,  jusqu'à la complète dissolution de son nom, permettra enfin l'avènement du communisme, du vrai, encore plus beau que dans les rêves les plus sanguinaires de Saloth Sar, dit Pol Pot [Politique potentielle], le pote de Badiou, justement.].

Mais inutile d'insister. Ce dont je parle ici est tout à fait visible aujourd'hui. Ce déferlement de haine, qui, jusqu'à la faillite de Lehman Brothers, se prononçait à mots plus ou moins bien couverts, explose au grand jour sur la franco-bloggosphere et dans les médias nationaux.

Les damnés de la bloggosphere hurlent à la Lune, comme des chiens fous qui crèvent de peur à l'idée de perdre leur gamelle et leur niche. Pauvres clébards tenus en laisse par leur salaire de misère, mais incapables de supporter la liberté !

Labels: , , , , , , , , ,

13 Comments:

Blogger Le coucou said...

Faire du conflit ethnique, tutsis, hutus, un archétype de la lutte des classes, il faut oser, Scheiro ! Vous avez raison de rappeler la responsabilité du colonialisme et du néo-colonialisme dans ces horreurs, mais le reste de votre comparaison est absurde.

Sat Oct 18, 07:00:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Admettons que "le reste" de ma comparaison soit "absurde". Très bien! Mais vous faites comment pour démontrer que cette comparaison ne tient pas la route, Jean-Louis? J'aimerais vous voir à l'oeuvre, connaître, vos arguments, savoir sur quoi vous vous appuyer pour réfuter cette thèse. Surtout, que je ne vois pas très bien ce que vous désignez par "le reste".
Allez, un peu de courage, lancez vous! Vous êtes peut-être meilleur que le terreur des courts de tennis, ce mec qui se prend tout seul les pieds dans le tapis, sans même qu'on le pousse.
Vous vous en doutez, Jean-Louis, se contenter de dire "c'est nul", "c'est absurde", "c'est..." sans plus, ça c'est à la portée de Nicolas. Je pense que vous pouvez faire mieux, n'est-ce pas? D'autant plus que vous êtes prompt à accuser vos contradicteurs de ne pas avoir d'arguments.

Sat Oct 18, 10:09:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Une dernière chose pour vous faire sauter le pas: je reconnais que c'est assez osé comme rapprochement parce que c'est un génocide qui ne porte pas l'empreinte de la doctrine marxiste comme ont pu l'être les massacres de masse tels que, par exemple les crimes des régimes de Staline, de Mao, de Pol Pot, de Mengistu, etc., etc....
Allez-y prenez votre temps, demandez "le coup de fil à un ami" ou "l'aide du public", c'est le moment, respirez calmement... pas de panique, ne vous claquez pas un ongle sur le clavier....

Sat Oct 18, 10:16:00 PM 2008  
Blogger ikuulup said...

Je dirais que sur un sujet aussi vaste, un texte d'une page, ce n'est pas assez!!! (ça y est, je pleure, je hurle, je supplie pour encore plus de texte...)

(Scheiro!! Plus de texte, plus de "démonstrations" je ne comprends de nouveau rien...)

Sat Oct 18, 11:01:00 PM 2008  
Anonymous Anonymous said...

Que faites-vous là "le coucou" à discuter ?

Sat Oct 18, 11:11:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Ikuulup, vous n'y comprenez rien parce que vous n'avez aucune conscience politique, vous êtes prête à vous battre pour du poutine mais pas à suivre des frères de lutte sur les barricades en entonnant à plein poumons l'Internationale vous savez à quel point ce genre de chose est ringarde et vous n'avez pas envie d'être la risée de votre quartier, n'est-ce pas?

Sat Oct 18, 11:50:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Tient! Un des clébards de la police politique vient de passer sous anonymat. Faite gaffe "Le Coucou", la STASI veille: tout ce que vous pourrez dire ici sera consigné. Réfléchissez... bien...

Sat Oct 18, 11:57:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Blague à part, Jean-Louis, ça vous fait quel effet de savoir que tout ce que vous publiez sur le web est sous la surveillance ce ceux que vous appelez vos camarades. C'est ce qui vous aide à vous sentir moins seul, ça vous donne un peu plus de courage, ou quoi?
J'imagine les mails plein de réprobations qui doivent s'accumuler dans votre boite. Mais, je me dis qu'après tout vous n'y pouvez peut-être rien. Vous êtes victime de menaces, c'est ça? Les gens du parti auquel vous avez, par naïveté, adhéré vous font chantez, hein? Bon, j'espère que vous arriverez à vous en sortir. Tenez bon, résistez ;-)

Sun Oct 19, 12:09:00 AM 2008  
Blogger ikuulup said...

Je n'ai effectivement, aucun "avis" politique vraiment, mais si je lis un texte sur un tel sujet, j'aime autant qu'il soit parfait et grandiose(bon, il l'est peut-être, je n'en sais rien, j'avoue :)

Des barricades? C'est quoi? L'internationale? Non, je ne sais pas ce que c'est (le genre de chant qui se chante dans des meetings? Mon Dieu, quelle horreur...)

Conscience politique? Bon, il faudrait déjà un peu "penser" avant (ça se fait à la légère? Non, effectivement, pas de conscience politique. Ca peut se faire "sérieusement"?)

Sun Oct 19, 12:21:00 AM 2008  
Blogger ikuulup said...

Il est bien entendu que sur un sujet aussi sérieux, je ne ferais pas de commentaire à la légère, ça demande plus de réflexion et plus de temps qu'une soirée, bref, voilà, je voulais rajouter ça...

Bonne soirée Scheiro! :-)

Sun Oct 19, 01:29:00 AM 2008  
Blogger Scheiro said...

Thanks, Sister Soul! Je raccroche et je vous répondrai demain. Hasta mañana !

Sun Oct 19, 01:41:00 AM 2008  
Anonymous Anonymous said...

Réponse à un paranoïaque : je ne fais pas partie de la défunte STASI ni d'aucun service de renseignements, je n'ai aucune étiquette politique, ni carte de parti politique mais, au vu des inepties que vous proférez de façon si sentencieuse, je me suis effectivement posé la question de savoir quel intêret pouvait avoir un homme sensé à discuter avec vous !!! Comme vous êtes le "roi" de l'insulte et que vous vous prétendez "cultivé", insultez moi autant que vous voulez mais mettez-y un peu de classe

Sun Oct 19, 08:54:00 PM 2008  
Blogger Scheiro said...

Ah bon, tu ne fais pas parti de la STASI..., crétin: Le Coucou doit être rassuré, il va pouvoir parler.
Par contre, même remarque, que pour lui: si tu penses que je dis des inepties, démontre-le. Mais, si tu n'es pas capable de le démontrer, et que tu reviens juste pour baver, je te dégage. Tu comprends, ce que je te dis?

Sun Oct 19, 10:15:00 PM 2008  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home