Sunday, April 12, 2009

Médiocrité

Les blogs ne font que refléter la culture d'une société donnée. Rien de pire ou de meilleur n'est produit sur le Net que ce que les individus produisent au quotidien, pour leur travail ou leurs loisirs. Bien que toute la société ne soit pas représentée sur la Toile, les blogs et les sites personnels donnent tout de même une idée assez précise de l'état d'esprit collectif.

On sait que la société française est une société dans laquelle prime l'idée de hiérarchie. C'est certainement pour cette raison que l'on retrouve si fréquemment des bloggers qui tentent de se démarquer de la masse en affichant des performances, telle que le nombre de visiteurs, pensant prouver par là qu'ils seraient meilleurs que ceux qui cumulent moins de visites mensuelles ou annuelles. Mais ils ne prennent pas en compte que, pour établir une hiérarchie sur le critère de la fréquentation, il faut nécessairement produire le blog le plus médiocre possible. Et, ceci, indépendamment des moyens techniques qui permettent d'améliorer le classement opéré par les moteurs de recherches - des techniques que tout bon webmaster connaît.

Car, mis à part l'aspect mécanique du référencement, il ne faut pas perdre de vue que, pour avoir le plus de chance de se retrouver en haut de l'échelle, il faut avant tout séduire le lecteur. Les médias audiovisuels ont su établir les meilleures recettes pour capter le maximum de spectateurs. Les bloggers doivent appliquer le même genre de stratégies pour faire augmenter leur lectorat. C'est à dire faire, par analogie, du TF1 ou du M6TV plutôt que du ArteTV. Je sais par expérience que, par exemple, l'emploi du terme "analogie", que je viens d'écrire à l'instant, coûte un certain nombre de points dans la course à l'audience. Ne parlons même pas de la longueur de mes billets : écrire plus de 100 mots à la suite équivaut à se tirer une balle dans le bras - on n'a pas besoin de pieds pour blogguer.

Croire que les blogs, dans leur ensemble, permettent de faire grimper le niveau culturel d'une population quelconque est une idée digne de Karl Marx qui imaginait que la conscience de classe passait par l'amélioration des accès aux savoirs. Ce qui s'est avéré complètement faux. La conscience de classe n'était réalisable que sur la base du ressentiment des ouvriers face à la bourgeoisie. La conscience de classe du blogger ne peut se fonder que sur le mépris ou la haine de la culture savante, lettrée.

Je reviendrai probablement sur ce dernier point qui concerne ce qui est le mieux partagé par la population française : le ressentiment.

Labels: , , ,

14 Comments:

Blogger David Andriana said...

Sauf qu'avec les blogs le niveau de savoir des visiteurs augmente essentiellement par le fait qu'ils commentent voire parfois publient eux-mêmes sur un blog.

Ce n'est pas une simple question d'interactivité, comme au théâtre, mais bien qu'en étant auteur, ne serait-ce que d'un avis, ne serait-ce que pour deux visiteurs, la personne grandit.

Réduire le phénomène du blogging à une question d'audience ou de cible (d'où le titre du post) est à mon avis périphérique.

Sun Apr 12, 01:07:00 AM 2009  
Blogger Rubin said...

Assez d'accord avec cet article. Ceux qui pensent que le blogging rend plus intelligent ont de la marge ;-)

Ceci dit, je reste convaincu que le phénomène social de la blogosphère permet à beaucoup de blogueurs d'être exposés à des opinions plus variées et parfois plus développées que celles qu'ils rencontrent dans leur cercle immédiat. Je ne m'avancerai pas à mesurer l'effet de cette exposition, toutefois.

Sun Apr 12, 10:21:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

@David: Je pense que c'est comme pour la TV, David: ce média enrichit culturellement les plus pauvres mais n'apporte rien ou quasiment rien à ceux qui ont déjà une solide culture. De plus je fais la différence entre savoir et connaissance et je ne sais pas ce que tu entends par savoir. Tu peux aussi apprendre un tas de conneries sur le web, un tas d'idées fausses, te contenter de renforcer tes stéréotypes, de véhiculer des lieux communs qui ne font que cristalliser la doxa.
De plus si tu publies à un niveau de connaissance élevée tu as peu de chance d'attirer un grand nombre de lecteurs; je fais ici une analogie entre blogs et chaînes TV mais tu peux aussi comparer les ventes d'un écrivain comme Marc Lévy avec Renaud Camus ou les ventes d'un BHL ou d'un Onfray avec celles de Paul Ricoeur ou Jean-François Lyotard.
Quand je passe un moment à lire un de ces deux derniers auteurs mon niveau de connaissance augmente quand je passe du temps sur les blogs qui se situent au plus haut du Wikio, je vais peut-être glaner qqs infos, mais je t'assure que j'aurais tout de même l'impression d'avoir perdu mon temps sans avoir fait avancer d'un pouce ma réflexion: ce n'est qu'un moyen de se distraire.

@Rubin: je reprends le clavier dans u petit moment, en tout cas la réponse que je fais à David va dans le sens de ce que tu dis. A tout's.

Sun Apr 12, 10:30:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

Je suis d'accord avec toi, Rubin, sur l'exposition à des opinions plus variées et plus développées que celles que les bloggers rencontrent dans leurs entourages immédiats. Et ça rejoint ce que je disais à David au sujet de la TV: les moins "cultivés" ont un avantage à blogger, les autres peuvent se distraire, mais s'ils veulent réellement progresser dans la connaissance, le bloggin' ne remplacera pas l'étude par la lecture de livres d'auteurs reconnus pour leur maîtrise des siences, loin de là.

J'aime bien l'Hérérique, il est classé au plus haut niveau du Wikio, il fait preuve d'une certaine sagesse, mais je ne fouillerai pas son blog pour résoudre ou avancer en connaissance sur des questions d'éthiques, par exemple, j'irai plutôt du côté d'Aristote ou de Levinas.

Mais, bien sûr, je reste d'accord avec l'idée que blogguer c'est sortir de chez soit et se confronter aux opinions - bien quelles ne soient pas si diverses qu'on pourrait le souhaiter - des autres bloggers. Ce qui est déjà pas mal. Mais, en réalité on le constate, les bloggers cherchent avant tout à se rassurer et renforcent, au final, la doxa.

Sun Apr 12, 11:11:00 AM 2009  
Blogger Rubin said...

C'est vrai. La plupart des blogs politiques (toutes tendances confondues) ne font que "marteler".

Au risque de passer pour un pédant, j'ose dire que la blogosphère américaine est, de ce point de vue, bien plus diversifiée que la nôtre. De nombreux blogs visent authentiquement à la discussion et à la découverte de nouvelles informations, idées ou opinions.

Quand je lis mes flux français, c'est essentiellement pour débattre. Quand je lis les Américains, c'est plus souvent pour apprendre.

Sun Apr 12, 11:18:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

Je suis pas très surpris par ta remarque concernant les blogs US, Rubin, - je regrette encore de mal maîtriser l'anglais lorsqu'il me faut l'écrire. C'est aussi un constat que j'avais fait sur les forums à l'époque où j'apprenais de manière auto-didactique le langage HTML: une demande de renseignement sur un forum de langue anglaise apportait une réelle réponse, donnée avec amabilité, alors que sur les forums fr., c'est tout juste si on ne te traitait pas d'abruti pour avoir posé une question et la réponse, qui souvent n'était même pas la bonne, était faite avec une putain de condescendance incroyable.

Si longtemps je n'ai pas voulu parler d'exception fr., je suis revenu, depuis, sur cette idée. On a vraiment affaire avec les fr. à des comportements assez exceptionnels, effectivement.

Sun Apr 12, 12:38:00 PM 2009  
Blogger David Andriana said...

D'accord avec beaucoup de choses que tu dis Scheiro, cependant nous ne situons peut-être pas le point central du blogging en tant que phénomène culturel à la même place.

D'une part en tant que média unidirectionnel, comme le sont la télévision, la radio mais aussi l'édition, je pense comme Rubin qu'une nouveauté du web (blogging, mais aussi forums) est effectivement de recueillir une pluralité d'avis et d'expressions, avec les avantages et inconvénients qui s'en induisent. C'est une nouveauté, pas forcément pour tout le monde : tous les pays n'ont pas la même approche des « auteurs qui comptent ».

Pour le fait que le contenu servi est le plus généralement moins approfondi, voire moins structuré, que dans un bouquin, certes ; que cela serve une certaine répétition (si je n'approfondis pas je reste en surface et y reproduis toujours les mêmes reflets), sans doute ; qu'il s'agisse alors d'étudier cela sous l'angle de l'audience, certainement.

Mais le cœur du fait culturel qu'est le blogging me semble être l'apport qu'il permet au « Connais-toi toi-même ».

D'une part, la facilité par les liens hyper-textes de virevolter d'un texte à un autre, si elle tend hélas à réduire l'attention, agit dans l'approche qu'on a de soi-même. Je me sens déterminé par les liens sur lesquels je clique.

Ensuite c'est une forêt de pointeurs : j'ai entendu parler grâce aux blogs de moults ouvrages que je ne connaissais pas et qui m'ont passionné. Les divers avis et présentations desdits ouvrages, les discussions contradictoires auxquelles invitait le support web, n'ont pas été les moindres incitateurs à leur lecture.

Et enfin, ce qui pour moi est le point fondamental, le blogging enrichit la culture au sein de la Cité dans le sens qu'à mon avis la culture ne s'approprie pas comme une marchandise mais bien comme produite et reproduite dans un processus mythique : dans ce champ j'apprends, j'intègre, également en disant. Passons sur les commentaires à la « Me too » parfaitement périphériques. Qu'un visiteur commente, il s'approprie sa propre parole.

C'est pour cela que l'analyse par l'angle de l'audience me semble passer au côté du point aveugle que serait cette auto-éducation par la participation, d'une radicale importance à mon sens.

Sun Apr 12, 01:14:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

Je suis d'accord, David, sur le fait qu'Internet puisse être un bon moyen de diffuser des informations et facilite grandement l'accès à un tas de données. Par exemple, avec la presse en ligne, lorsque j'ai pu avoir accès à El Pais, à la BBC au Boston Globe, au Temps, etc., un monde c'est ouvert à moi; alors qu'avant l'ère du Web, je me contentais de la lecture régulière du Monde, additionné de Libé et du Figaro, mais moins régulièrement, ainsi que de quelques hebdos comme Le Point ou L'Express et très rarement de la presse étrangère. Ce qui limitait en qq sorte ma vision de l'actualité.

Je suis aussi d'accord sur l'idée que blogger me force à vérifier mes sources, ce qui souvent me pousse à explorer plus en profondeur dans les thèmes abordés, idem pour commenter et ceci, ne serait-ce que pour limiter le nombre de conneries que je peux dire. Comme tu le fais remarquer on est aussi amené en bloggant à se poser des questions sur nos motivations et nos écrits nous regardent en miroir. Sur toutes ces questions, nous sommes d'accord.

Ils ne faut pas perdre de vue que ceux qui sont les plus actifs sur les blogs le sont aussi, sur le plan culturel, dans d'autres domaines et qu'avec ou sans les blogs ils auraient certainement développé, d'une manière ou d'une autre, une démarche vers une meilleure appréhension du monde. En fin de compte le bloggin' ne s'adresse qu'à des personnes ayant un présupposé favorable à ce qui relève du domaine culturel avec un grand C, intellectuel. Même si le phénomène du blogging a suscité qqs vocations, je ne pense qu'il s'est avant tout adressé à des gens qui désiraient avoir une activité liée à la culture savante. C'est en ça que je ne vois pas de révolution, mais simplement la mise à disposition d'un nouvel outil très pratique, très performant qui bien entendu influence le monde intellectuel, mais sans le renverser.

Ce dont je parle surtout, David, c'est de la médiocrité, dans le sens: ni trop bon ni trop mauvais. Et je dis que la prime revient à celui qui s'en tiendra aux recettes - maintenant éprouvées - pour faire prospérer et fidéliser son lectorat, des méthodes qui s'apparentent au marketing.

Sun Apr 12, 08:58:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

@David & Rubin: je n'y pensais plus, mais je me suis rendu compte que j'avais écrit, il y a qqs jours, un billet qui va dans le sens de ce que vous indiquez ici. Si vous avez un peu de tps, c'est ici.

Mon Apr 13, 11:35:00 AM 2009  
Anonymous l'hérétique said...

Salut Scheiro,

J'ai lu ton billet avec intérêt. Je te plussoie : je ne fouillerai pas mon blog pour avancer ma réflexion sur l'éthique. Comme toi, j'irais voir en tout premier Aristote et particulièrement son Éthique à Nicomaque. C'est une source de réflexion inépuisable pour moi.
Personnellement, je cherche surtout de l'info sur les blogs, et je tombe accessoirement sur de la réflexion. De toutes façons, si tu vises à convaincre, tu te dois de respecter un format court qui ne laissera forcément pas beaucoup de place à une analyse approfondie.
En ce qui me concerne, j'essaie d'alterner certaines notes relativement fouillées et d'autres plus lapidaires. Mais j'ai tout à fait conscience de surfer à la surface des choses.

Cela dit, je lis actuellement un bouquin d'un économiste, G.Pralahad que j'ai découvert via un blog modem.

C'est un commentateur qui m'a donné la référence du livre de Thierry Aimar sur l'école autrichienne d'économie.

On a de bonnes surprises sur les blogs.

Concernant le classement wikio, je n'ai aucune illusion à son sujet : je sais très bien que des blogs qui sont "plus loin" sont à la fois plus influents et plus lus. Et puis Tite-Live m'a appris que la roche tarpéienne se trouve sur le Capitole, à Rome. D'ailleurs, je dis une c...., en fait : c'est pas Tite-Live, c'est Plutarque, pardon.

J'aime bien te lire aussi.

Mon Apr 13, 05:25:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

Salut L'Hérétique. Qu'on se comprenne bien, je ne remets pas en cause le capital culturel de tous les bloggers; je sais que de nombreux bloggers sont des gens qui ont un excellent cursus universitaire et je sais que de nombreux enseignants rédigent des blogs. Je ne m'aventurerais pas à donner des leçons de droits à Rubin, des leçons d'informatique à David ou à te donner des leçons d'économies ou de politiques. D'ailleurs, je ne cherche pas à donner de leçons à qui que ce soit: je suis nul en pédagogie.
Je ne dis pas non plus que le bloggin' est une activité sans intérêt, sinon, il me faudrait expliquer ce qui me pousse à y consacrer autant de temps. Tout comme toi, les blogs sont pour moi aussi une source inépuisable d'infos, de découvertes en tous genres, d'inspiration surtout, d'émerveillement quelques fois ou même, assez souvent, d'admiration, etc.
Je dis que les blog ne peuvent pas se substituer aux livres, que dans certains domaines, pour certaines disciplines complexes, un blog ne remplacera pas la lecture des oeuvres classiques et scientifiques, même s'il peut s'avérer être un excellent outil complémentaire pour une étude historique, géo-stratégique, socio-politique, philosophique, théologique, esthétique, anthropo-psychanalytique, ethno-linguistique, etc., etc..
Je dis aussi qu'un blog qui demanderait trop d'efforts intellectuels au plus grand nombre n'a aucune chance de rassembler un vaste lectorat et... Enfin bref, tu as compris de quoi je parle. C'est pour cette raison, principalement, parce qu'il est médiocre, qu'un type comme Nicolas J. se trouve propulsé au plus haut du Wikio. Je ne dis pas que Madona est nulle, loin de là, c'est une excellente professionnelle qui doit déployer des sommes d'efforts incroyables pour être arrivée là où elle se trouve et pour s'y maintenir. Sauf que je n'ai jamais acheté un seul disque de cette chanteuse; Patti Smith, Rickie Lee Jones, Liz Phair ou PJ Harvey sont moins "facile" à écouter et pourtant elles méritent de vendre bien plus d'albums que Madona. Et je sais que certains mécanismes font qu'un blog comme le tien se retrouve bien classé, comme la régularité des publication ainsi que la très bonne qualité rédactionnelle ainsi que l'analyse des événements que tu fournis. Aussi, dans ton cas, cette place est méritée, parce qu'il est évident que tu fournis pas mal de travail pour atteindre le top 10.
Rassure toi, quand je parles de médiocrité je fais référence à Nicolas, par exemple, que je ne place même pas à la hauteur de Madona, mais au niveau de Calogero - je ne sais pas qui sait c'est BBL qui vient de me le souffler - et qqs autres blogs de ce style, qui, pour moi, ne méritent pas de figurer si haut.
En tout cas, c'est réciproque, j'ai du plaisir à te lire, L'Hérétique.

Mon Apr 13, 08:38:00 PM 2009  
Anonymous adjaya said...

Blogs reflet de la société ?, "la société" est une expression très générique, et de par le fait peut devenir l'abstraction d'une autre forme de réalité englobante. Personnellement je ne mettrais pas de ligne de symétrie entre la société d'une part, et les blogs, qui ne seraient que son reflet, mais plutôt ces deux éléments eux-même sous-ensemble d'un plus vaste à définir, dans lequel tout est objet d'un jeu complexe de miroirs, qui pourrait paraitre chaotique s'il ne laissait supposer que se cache la-dessous quelques lois universelles.

Sat Apr 18, 09:50:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

Par société, on désigne en sociologie un ensemble d'individus qui partagent des normes, des conduites et une culture, et qui interagissent en coopération pour former un groupe ou une communauté et c'est à ce concept que je me rattache, Adjaya, pour parler de société. Effectivement, c'est assez générique comme dénomination, mais ça permet tout de même de se représenter l'ensemble dans lequel s'inscrit la communauté des bloggers - qu'on pourrait tout aussi bien appeler "société de bloggers" -, sachant que le blogger n'est pas une identité, mais simplement une personne qui développe une activité particulière entre mille autres activités, au même titre qu'un footballeur ou un cuisinier. Hors quand les Bleus perdent, c'est la société française qui est mise à mal et quand un restaurateur français sert un repas typiquement fr. au Dalaï-Lama, si ce dernier apprécie c'est la société fr. qui se trouve valorisée. Je ne vois pas en quoi, les bloggers échapperaient à cette forme de représentation, Adjaya?

Voit, le classement Wikio des bloggers fr. comparés aux autres bloggers de l'Union Européenne. Chaque groupe étant perçus comme représentant d'un groupe plus large - dans ce cas, une nation.

Sat Apr 18, 02:35:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

Top 50 des blogs européens d'Avril 2009

Sat Apr 18, 02:42:00 PM 2009  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home