Saturday, February 14, 2009

Un nouveau Mai 68

Comme de bien entendu, le petit facteur sans moustache que 23% de personnes, selon un sondage OpinionWay, considèrent comme le meilleur opposant à la politique de Sarkozy n'est pas en reste. Lui aussi rêve d'un "nouveau Mai 68", certainement pour prendre ensuite la direction politico-économique de la France. Il a d'ailleurs un excellent programme, on sent que ce type a du génie :
"annulation pure et simple de la dette publique (banqueroute), nationalisation des banques pour constituer un service public unique du crédit géré par les salariés et les usagers réunis en conseils (en russe, « soviets »), contrôle généralisé des prix. Augmentation du SMIC à 1.500 euros net, hausse générale des salaires de 300 euros net, allocation aux jeunes de 700 euros par mois, embauche d'un million de fonctionnaires, réduction de la durée du travail à 30 heures, interdiction (ou taxation lourde) des licenciements, généralisation obligatoire des CDI, suppression de toutes les exonérations de charges patronales, rétablissement à 37,5 ans de la durée de cotisation de retraite, alourdissement à 50 % de l'impôt sur les sociétés..."
Et comme le dit Favilla qui rapporte les propos du facteur : "On se limite au plus important".

Certains jours, intérieurement, moi aussi je me mets à souhaiter que ce programme comico-apocalyptique puisse se produire. Ensuite, lorsque les plus cons auront enfin compris à quoi mène cette politique anti-capitaliste, on sera débarrassé de cette propagande populiste nauséabonde pour quelques décennies, ce qui vraiment nous ferait des vacances.

Labels: , , , ,

4 Comments:

Blogger Paul Guignard said...

Je ne comprend pas très bien la logique besancenienne. Puisque l'emploi est un droit et qu'il faut renforcer la fonction publique, pourquoi ne pas autoriser les licenciements, et embaucher automatiquement tout chômeur toute personne licenciée dans la fonction publique ?

Ton idée est excellente. Donnons leur le pouvoir afin de vacciner les français contre leurs idées.

Sat Feb 14, 04:51:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

Pourtant ils devraient être déjà, sinon vaccinés, au moins largement au courant des désastres qu'une telle politique a produit au cours du siècle passé. Ils ont une mémoire extrêmement courte, c'est incroyable!

"Embaucher automatiquement tout chômeur toute personne licenciée dans la fonction publique ?" Mais je croiyais que c'était déjà le cas. Toute personne incapable, incompétente, inefficace, inepte, inopérante, insuffisante, maladroite, malhabile, médiocre, nulle, obtuse, propre à rien, est déjà recrutée automatiquement par la fonction publique, n'est-ce pas, Paul ?

Sat Feb 14, 07:14:00 PM 2009  
Blogger Paul Guignard said...

Besancenot parle de régimes "bureaucratiques" pour désigner les horreurs totalitaires communistes. C'est selon lui parce qu'ils étaient "bureaucratiques" et non "démocratiques" qu'ils ont échoué. Qu'est-ce qu'on peut bien lui répondre à part un coup de pied au cul ?
Le communisme en France est une vieille putain décrépie mais les néo marxistes sont de talentueux maquilleurs.

Oui c'est triste que la fonction publique se transforme en dépotoir alors qu'elle est censée remplir une tâche des plus nobles qui soient, la constitution d'un État et la protection des libertés.
Je passe des concours pour devenir cadre dans la FP, et m'y intéresser m'a montré que tout n'est pas si noir. Les modes de recrutement des hauts-fonctionnaires, et plus généralement la gestion des ressources humaines dans la fonction publique française sont en train de lentement se révolutionner, dans l'ombre des discours populistes (la France ne fait que suivre un mouvement global des pays occidentaux, on est pas des génies non plus :).

J'essaierai de faire partager tout cela sur mon blog quand j'aurais un peu de temps pour poursuivre mes recherches.

Sun Feb 15, 01:56:00 AM 2009  
Blogger Scheiro said...

D'après Lenine, toutes les tâches de l’administration doivent être effectuées par tout le monde : quand tout le monde est un bureaucrate, personne n’est un bureaucrate. ;-))

Oui, les gens qui se réclament du communisme aujourd'hui ont pour excuse l'idée que Lenine, Staline, Mao, Pol-Pot, Castro, Mungabe, etc... n'ont pas appliqué la bonne doctrine, ou n'ont pas eu assez de temps pour mener les réformes à leur terme, comme le dit Chavez, en ce moment même. Ils prétendent que leurs illustres prédécesseurs ont fait des erreurs en ne suivant pas la bonne recette à la lettre. Mais, ils disent que eux vont y parvenir. Badiou, un de nos meilleurs philosophe marxiste vivant, prétend que le règne communiste éternel s'établira sur la terre comme au ciel, à la condition que le nom "juif" n'ait plus de référent, car ce sont les juifs qui font obstacle à l'avènement du communisme réel.

On reparlera de la fonction publique, Paul. J'ai faim je vais voir ce qui se passe en cuisine.
A plus :-)

Sun Feb 15, 12:43:00 PM 2009  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home