Tuesday, February 3, 2009

Les influenceurs taklamakandais

Selon l'école de Palo Alto, certains individus ont de l'influence sur les autres dans les relations interpersonnelles, ils sont écoutés et suivis quand ils parlent. Les individus influents sont généralement plus ouverts aux diffusions collectives, et plus influencés par elles. Ils sont eux-mêmes soumis à des influences personnelles.

Dans tous les cas, sur le web, les individus influents apparaissent comme servant à relier, par la médiation d'un ordinateur, les membres de leur groupe avec le milieu extérieur, et notamment avec les idées et informations diffusées collectivement. Ils jouent un rôle, direct ou indirect de relais.

Ceci fonctionne parce que "les individus redoutent l'isolement social et pour l'éviter ils expriment les opinions qu'ils considèrent admises par la majorité. Parallèlement, ils censurent celles qu'ils sentent impopulaires. Ce comportement va donc renforcer l'opinion de la majorité, ce qui mène à la suppression de la minorité, créant ainsi une spirale du silence." [Elisabeth Noelle-Neumann].

Pour le dire autrement, l'influenceur ne représente qu'un relais sur les autoroutes de l'information, un relais par lequel le lecteur passe pour faire un plein de carburant. C'est à dire pour remplir le réservoir de son blog des dernières rumeurs qui courent sur le Web. Il échange, par la même occasion, quelques nouvelles sur l'état de la bloggosphere, et reprend la route tout en gardant la direction vers l'objectif qu'il s'était fixé avant l'arrêt au relais. Sauf s'il apprend que cette direction risque de le conduire vers un univers de désolation, un désert que la divine Doxa ignore et ne fréquente pas. Les relais, ou influenceurs, servent donc à prendre la "bonne" direction, la voie la plus fréquentée, celle où l'on se sent en sécurité, bien inséré au coeur du troupeau en pleine transhumance.

Vous qui venez de vous arrêtez sur Cloudy Days, percevez-vous son immense influence, ne redoutez-vous pas de finir votre trajet comme une momie du Taklamakan ?

Labels: , ,

9 Comments:

Blogger Internecivus raptus said...

Cette définition de l'influenceur telle que décrite dans ton billet me semble coller à l'identique à l'idée que je me fais de la médiocrité intellectuelle: la diffusion d'une bouillie consensuelle et conformiste informe et insipide, régurgitée de blog en blog, d'agrégateur en agrégateur. La majorité de la blogosphère politique, en quelque sorte. D'ailleurs je la lis beaucoup moins, et je m'en porte beaucoup mieux. Mais cela, bien sûr, c'est personnel.

Tue Feb 03, 06:17:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

Content de te savoir de retour, I. Raptus! Je n'ai aucun mal a imaginer que tu puisses mieux te porter depuis que tu ignores en grande partie la bloggosphère et, particulièrement, la section politique des blogs.
Je dois avouer que mon intérêt pour ce sport décline aussi de semaine en semaine et que mes lectures sont de plus en plus limitées. Pendant les 2 premiers mois de l'année dernière, j'avais sérieusement restreins mon activité concernant le bloggin' et je pense que je vais renouveler bientôt une longue période d'abstinence ne serait-ce que pour me consacrer un peu plus à la lecture véritable. As-tu lu "Is Google Making Us Stupid?"

Tue Feb 03, 09:57:00 PM 2009  
Blogger ikuulup said...

Ô Grand Scheiro! Bonjour! Bien sûr que je perçois l'influence, l'immense influence de Cloudy Days! Au moins chaque fois que je sors de chez moi et que j'entends parler des gens! (Dieu Merci, ça n'arrive pas souvent - que j'entende des gens parler, bien entendu... Bien qu'en même temps, c'est drôle de constater que... et bien, que certaines choses ont l'air vraies (par exemple, pour le soutient et les ... comment dire? la compassion? aux Palestiniens.)

(non, ce n'est pas vrai, ça n'arrive pas si souvent, et puis, j'aime bien aussi en fait - de constater que ça a l'air vrai, ce qui me fait penser... diantre... "Dieu Merci que je lise Cloudy Days, je suis sur la Voie (de la supériorité intellectuelle...)!"
hum, hum, c'est un peu nul, du coup... :)

(Par contre, ça me donne l'impression de vraiment suivre un avis et de n'effectivement pas comprendre ni penser grand chose par moi-même, mais bon, soit :p)

Sinon, pour le concept d'"influent" bloguesque... euh, je trouverais ça un peu pompeux (mais bon, visiblement, ça a l'air d'être un peu le cas ;)

Aya! J'ai parcouru la première moitié de l'article "Is Google making us stupid" ... pour le peu que j'en ai compris, c'est ça (ou presque), quand je lis, je lis 10 pages d'un livre, puis je passe à un autre, je relis 10 pages du premier etc.

PS: Finir comme une momie, ben ça va quoi, il y a l'air d'avoir pire (surtout à en voir le visage de la dernière... :) (bon, comme victime sacrificielle peut-être pas, et puis, momie de roi ou de demi-dieu égyptien, ce serait encore mieux! ;)

Wed Feb 04, 02:06:00 PM 2009  
Blogger ikuulup said...

Sérieusement en fait lol, déjà que je me croyais supérieure presque au monde entier comme ça* (à part peut-être à Barack Obama, mais bon, soit, lol, je me fait sourire du coup :)) mais là, avec les deux trois éléments, bouh, c'est encore pis!

(enfin, de le noter, du coup, ça fait un peu retomber l'égo, c'est bien ça ;)
(*mais enfin, quand même, je sais bien, qu'objectivement, il n'y a pas de quoi ;)

Une bonne journée!

Thu Feb 05, 12:45:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

Ô Sublime Ikuulup! Avant d'aller plus loin, sachez que, je ne sais pour quelle raison, je n'ai plus accès à votre blog et que comme je n'ai pas votre mail je ne pouvais pas vous le signaler, sinon par Facebook, mais cette plate-forme rencontre qqs problèmes avec la dernière version de Kerio, mon firewall. Ce qui fait que, pour le moment, j'abandonne FB.
Je ne suis pas meilleur que vous en anglais; j'ai lu la version fr. de "Is Google making us stupid?"
Je ne voudrais pas ruiner vos espoirs, mais je dois vous dire que pour la voie de la supériorité intellectuelle en vous engageant sur CD, vous vous êtes collée dans une impasse, pour ne pas dire un gouffre. Pas plus que vous, Ikuulup, je ne pense par moi-même; j'ai renoncé à cet exercice en découvrant que d'autres l'avaient fait pour moi et qu'il ne me restait plus qu'à essayer de comprendre ce qu'ils avaient pensé. Pourtant, je trouve que même se contenter de ça, c'est à dire d'essayer de les suivre, c'est quelque chose de bien difficile. De plus, je ne suis jamais sûr d'avoir bien compris et souvent, malgré mes efforts, je n'y comprends rien. Je me trouve encore dans la situation de l'élève Törless.

Thu Feb 05, 04:45:00 PM 2009  
Blogger Scheiro said...

"Les sentiments empruntés aident les jeunes gens à franchir le terrain psychique si dangereusement mouvant de ces années où l'on voudrait tant être quelqu'un alors qu'on n'en a pas encore les moyens."
Robert Musil, Les désarrois de l'élève Törless, 1906.

Thu Feb 05, 04:49:00 PM 2009  
Blogger ikuulup said...

Damned, et moi je crois comprendre le peu que je lis, en plus... Ah la la... (ah, misère, c'est drôle (enfin, pour moi) du coup :))

Mmh, merci pour la citation... je vais l'apprendre par coeur, et avec un air emprunté, je la sortirai à tout bout de champ! Arh, voilà une bonne idée! (non, non, c'est une très bonne chose que vous l'ayez publiée! :)

Thu Feb 05, 06:00:00 PM 2009  
Blogger ikuulup said...

Oh que si je pourrais bien être sur la bonne voie intellectuelle! Où aurais-je vu "sentiments empruntés" (c'est exactement ça! :) si je ne l'avais pas lu ici?

Thu Feb 05, 08:07:00 PM 2009  
Blogger ikuulup said...

Zut, je ne peux pas poster de commentaires sur Notesu

Les hommes vrais

Comment on fait pour pénétrer en soi-même? Comme ça je pourrai dire que je suis une femme vraie! (Ah, là, un développement m'aurais bien plu - mais je l'ai lu en plus ce livre, merde, je ne l'ai pas sous la main, c'est trop chiant, pff...)

Thu Feb 05, 08:23:00 PM 2009  

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home